EUR-Lex Access to European Union law

Back to EUR-Lex homepage

This document is an excerpt from the EUR-Lex website

Document 02014D0512-20230722

Consolidated text: Décision 2014/512/PESC du Conseil du 31 juillet 2014 concernant des mesures restrictives eu égard aux actions de la Russie déstabilisant la situation en Ukraine

ELI: http://data.europa.eu/eli/dec/2014/512/2023-07-22

02014D0512 — FR — 22.07.2023 — 033.002


Ce texte constitue seulement un outil de documentation et n’a aucun effet juridique. Les institutions de l'Union déclinent toute responsabilité quant à son contenu. Les versions faisant foi des actes concernés, y compris leurs préambules, sont celles qui ont été publiées au Journal officiel de l’Union européenne et sont disponibles sur EUR-Lex. Ces textes officiels peuvent être consultés directement en cliquant sur les liens qui figurent dans ce document

►B

DÉCISION 2014/512/PESC DU CONSEIL

du 31 juillet 2014

concernant des mesures restrictives eu égard aux actions de la Russie déstabilisant la situation en Ukraine

(JO L 229 du 31.7.2014, p. 13)

Modifiée par:

 

 

Journal officiel

  n°

page

date

►M1

DÉCISION 2014/659/PESC DU CONSEIL du 8 septembre 2014

  L 271

54

12.9.2014

►M2

DÉCISION 2014/872/PESC DU CONSEIL du 4 décembre 2014

  L 349

58

5.12.2014

 M3

DÉCISION (PESC) 2015/971 DU CONSEIL du 22 juin 2015

  L 157

50

23.6.2015

►M4

DÉCISION (PESC) 2015/1764 DU CONSEIL du 1er octobre 2015

  L 257

42

2.10.2015

 M5

DÉCISION (PESC) 2015/2431 DU CONSEIL du 21 décembre 2015

  L 334

22

22.12.2015

 M6

DÉCISION (PESC) 2016/1071 DU CONSEIL du 1er juillet 2016

  L 178

21

2.7.2016

 M7

DÉCISION (PESC) 2016/2315 DU CONSEIL du 19 décembre 2016

  L 345

65

20.12.2016

 M8

DÉCISION (PESC) 2017/1148 DU CONSEIL du 28 juin 2017

  L 166

35

29.6.2017

►M9

DÉCISION (PESC) 2017/2214 DU CONSEIL du 30 novembre 2017

  L 316

20

1.12.2017

 M10

DÉCISION (PESC) 2017/2426 DU CONSEIL du 21 décembre 2017

  L 343

77

22.12.2017

 M11

DÉCISION (PESC) 2018/964 DU CONSEIL du 5 juillet 2018

  L 172

3

9.7.2018

 M12

DÉCISION (PESC) 2018/2078 DU CONSEIL du 21 décembre 2018

  L 331

224

28.12.2018

 M13

DÉCISION (PESC) 2019/1108 DU CONSEIL du 27 juin 2019

  L 175

38

28.6.2019

 M14

DÉCISION (PESC) 2019/2192 DU CONSEIL du 19 décembre 2019

  L 330

71

20.12.2019

 M15

DÉCISION (PESC) 2020/907 DU CONSEIL du 29 juin 2020

  L 207

37

30.6.2020

 M16

DÉCISION (PESC) 2020/2143 DU CONSEIL du 17 décembre 2020

  L 430

26

18.12.2020

 M17

DÉCISION (PESC) 2021/1144 DU CONSEIL du 12 juillet 2021

  L 247

99

13.7.2021

 M18

DÉCISION (PESC) 2022/52 DU CONSEIL du 13 janvier 2022

  L 9

43

14.1.2022

►M19

DÉCISION (PESC) 2022/264 DU CONSEIL du 23 février 2022

  L 42I

95

23.2.2022

►M20

DÉCISION (PESC) 2022/327 DU CONSEIL du 25 février 2022

  L 48

1

25.2.2022

►M21

DÉCISION (PESC) 2022/335 DU CONSEIL du 28 février 2022

  L 57

4

28.2.2022

►M22

DÉCISION (PESC) 2022/346 DU CONSEIL du 1er mars 2022

  L 63

5

2.3.2022

►M23

DÉCISION (PESC) 2022/351 DU CONSEIL du 1er mars 2022

  L 65

5

2.3.2022

►M24

DÉCISION (PESC) 2022/395 DU CONSEIL du 9 mars 2022

  L 81

8

9.3.2022

►M25

DÉCISION (PESC) 2022/430 DU CONSEIL du 15 mars 2022

  L 87I

56

15.3.2022

►M26

DÉCISION (PESC) 2022/578 DU CONSEIL du 8 avril 2022

  L 111

70

8.4.2022

►M27

DÉCISION (PESC) 2022/884 DU CONSEIL du 3 juin 2022

  L 153

128

3.6.2022

►M28

DÉCISION (PESC) 2022/1271 DU CONSEIL du 21 juillet 2022

  L 193

196

21.7.2022

 M29

DÉCISION (PESC) 2022/1313 DU CONSEIL du 26 juillet 2022

  L 198

17

27.7.2022

►M30

DÉCISION (PESC) 2022/1909 DU CONSEIL du 6 octobre 2022

  L 259I

122

6.10.2022

►M31

DÉCISION (PESC) 2022/2369 DU CONSEIL du 3 décembre 2022

  L 311I

8

3.12.2022

►M32

DÉCISION (PESC) 2022/2478 DU CONSEIL du 16 décembre 2022

  L 322I

614

16.12.2022

 M33

DÉCISION (PESC) 2023/191 DU CONSEIL du 27 janvier 2023

  L 26

44

30.1.2023

►M34

DÉCISION (PESC) 2023/252 DU CONSEIL du 4 février 2023

  L 32I

11

4.2.2023

►M35

DÉCISION (PESC) 2023/434 DU CONSEIL du 25 février 2023

  L 59I

593

25.2.2023

►M36

DÉCISION (PESC) 2023/1217 DU CONSEIL du 23 juin 2023

  L 159I

451

23.6.2023

►M37

DÉCISION (PESC) 2023/1517 DU CONSEIL du 20 juillet 2023

  L 184

40

21.7.2023


Rectifiée par:

 C1

Rectificatif, JO L 350 du 6.12.2014, p.  15 (2014/872/PESC)

►C2

Rectificatif, JO L 277 du 22.10.2015, p.  61 (2015/1764)

 C3

Rectificatif, JO L 204 du 4.8.2022, p.  16 (2022/1313)

►C4

Rectificatif, JO L 203 du 16.8.2023, p.  22 ((PESC) 2022/578)




▼B

DÉCISION 2014/512/PESC DU CONSEIL

du 31 juillet 2014

concernant des mesures restrictives eu égard aux actions de la Russie déstabilisant la situation en Ukraine



▼M20

Article premier

1.  

Sont interdites les opérations, directes ou indirectes, d'achat, de vente, de prestation de services d'investissement ou d'aide à l'émission, d'obligations, d'actions ou d'instruments financiers similaires dont l'échéance est supérieure à quatre-vingt-dix jours, émis après le 1er août 2014 jusqu'au 12 septembre 2014, ou dont l'échéance est supérieure à trente jours, émis après le 12 septembre 2014 jusqu'au 12 avril 2022 ou de valeurs mobilières et d'instruments du marché monétaire émis après le 12 avril 2022, ou toute autre transaction portant sur ceux-ci, par:

a) 

les principaux établissements de crédit ou institutions financières de développement établis en Russie et détenus ou contrôlés à plus de 50 % par l'État à la date du 1er août 2014, figurant à l'annexe I;

b) 

toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi en dehors de l'Union qui est détenu à plus de 50 % par une entité figurant à l'annexe I; ou

c) 

toute personne morale, toute entité ou tout organisme agissant pour le compte ou sur les instructions d'une entité de la catégorie visée au point b) du présent paragraphe ou figurant à l'annexe I.

2.  

Sont interdites les opérations, directes ou indirectes, d'achat, de vente, de prestation de services d'investissement ou d'aide à l'émission de valeurs mobilières et d'instruments du marché monétaire, émis après le 12 avril 2022, ou toute autre transaction portant sur ceux-ci, par:

a) 

tout établissement de crédit principal ou tout autre établissement détenu ou contrôlé à plus de 50 % par l'État à la date du 26 février 2022 ou tout autre établissement de crédit jouant un rôle important dans le soutien aux activités de la Russie, de ses pouvoirs publics et de la Banque centrale russe, et établi en Russie, dont la liste figure à l'annexe V;

b) 

une personne morale, une entité ou un organisme établi en dehors de l'Union dont les droits de propriété sont, directement ou indirectement, détenus à plus de 50 % par une entité figurant à l'annexe V; ou

c) 

une personne morale, une entité ou un organisme agissant pour le compte ou selon les instructions d'une entité visée au point a) ou b) du présent paragraphe.

3.  

Sont interdites les opérations, directes ou indirectes, d'achat, de vente, de prestation de services d'investissement ou d'aide à l'émission de valeurs mobilières et d'instruments du marché monétaire dont l'échéance est supérieure à 30 jours, émis après le 12 septembre 2014 jusqu'au 12 avril 2022 ou de valeurs mobilières et d'instruments du marché monétaire émis après le 12 avril 2022, ou toute autre transaction portant sur ceux-ci, par:

a) 

une personne morale, une entité ou un organisme établi en Russie menant principalement des activités importantes de conception, de production, de vente ou d'exportation de matériel ou de services militaires, figurant à l'annexe II, à l'exception des personnes morales, des entités ou des organismes actifs dans le secteur spatial ou de l'énergie nucléaire;

b) 

une personne morale, une entité ou un organisme établi en Russie, contrôlé par l'État ou détenu à plus de 50 % par l'État et dont l'actif total est estimé à plus de 1000 milliards de RUB, et dont au moins 50 % des revenus estimés proviennent de la vente ou du transport de pétrole brut ou de produits pétroliers, figurant à l'annexe III;

c) 

une personne morale, une entité ou un organisme établi en dehors de l'Union, dont plus de 50 % des droits de propriété sont détenus, directement ou indirectement, par une entité visée aux points a) ou b) du présent paragraphe; ou

d) 

une personne morale, une entité ou un organisme agissant pour le compte ou selon les instructions d'une entité visée aux points a), b) ou c) du présent paragraphe.

4.  

Sont interdites les opérations, directes ou indirectes, d'achat, de vente, de prestation de services d'investissement ou d'aide à l'émissio n de valeurs mobilières et d'instruments du marché monétaire, émis après le 12 avril 2022, ou toute autre transaction portant sur ceux-ci, par:

a) 

une personne morale, une entité ou un organisme établi en Russie, figurant à l'annexe VI, contrôlé par l'État ou détenu à plus de 50 % par l'État et dans lequel la Russie, ses pouvoirs publics ou sa banque centrale a le droit de participer à des bénéfices ou avec lequel la Russie, ses pouvoirs publics ou sa banque centrale entretiennent d'autres relations économiques importantes;

b) 

une personne morale, une entité ou un organisme établi en dehors de l'Union dont les droits de propriété sont détenus à plus de 50 % par une entité figurant à l'annexe VI; ou

c) 

une personne morale, une entité ou un organisme agissant pour le compte ou selon les instructions d'une entité visée aux points a) ou b) du présent paragraphe.

▼M32

5.  
Il est interdit d’établir la liste et de fournir des services pour les valeurs mobilières de toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi en Russie et détenu à plus de 50 % par l’État à compter du 12 avril 2022, et de les admettre à la négociation à compter du 29 janvier 2023, sur des plates-formes de négociation enregistrées ou reconnues dans l’Union.

▼M20

6.  

Il est interdit de conclure un accord ou d'en faire partie, directement ou indirectement, en vue d'accorder:

i) 

de nouveaux prêts ou crédits dont l'échéance est supérieure à 30 jours à toute personne morale, toute entité ou tout organisme visé aux paragraphes 1 ou 3, après le 12 septembre 2014 jusqu'au 26 février 2022; ou

ii) 

de nouveaux prêts ou crédits à toute personne morale, toute entité ou tout organisme visé aux paragraphes 1, 2, 3 ou 4, après le 26 février 2022.

L'interdiction ne s'applique pas:

a) 

aux prêts ou aux crédits ayant pour objectif spécifique et justifié de fournir un financement pour des importations ou des exportations non soumises à interdiction de biens et de services non financiers entre l'Union et un État tiers, y compris aux dépenses consenties par un autre État tiers pour des biens et services qui sont nécessaires à l'exécution des contrats d'exportation ou d'importation; ou

b) 

aux prêts ayant pour objectif spécifique et justifié de fournir un financement d'urgence visant à répondre à des critères de solvabilité et de liquidité à des personnes morales établies dans l'Union, dont les droits de propriété sont détenus à plus de 50 % par une entité visée à l'annexe I.

7.  

L'interdiction prévue au paragraphe 6 ne s'applique pas aux prélèvements ou décaissements effectués au titre d'un contrat conclu avant le 26 février 2022, pour autant que les conditions suivantes soient remplies:

a) 

l'ensemble des conditions de ces tirages ou décaissements:

i) 

ont été convenues avant le 26 février 2022; et

ii) 

n'ont pas été modifiées à cette date ou postérieurement à celle-ci; et

b) 

avant le 26 février 2022, une date d'échéance contractuelle a été fixée pour le remboursement intégral de tous les fonds mis à disposition et pour l'annulation de l'ensemble des engagements, droits et obligations découlant du contrat; et

c) 

au moment de sa conclusion, le contrat n'enfreignait pas les interdictions de la présente décision en vigueur.

Les conditions des prélèvements et des décaissements visées au point a) incluent des dispositions concernant la durée du remboursement pour chaque prélèvement ou décaissement, le taux d'intérêt appliqué ou le mode de calcul de ce taux, ainsi que le montant maximum.

▼M19

Article premier bis

1.  

L'achat direct ou indirect ou la vente directe ou indirecte, la fourniture directe ou indirecte de services d'investissement ou l'aide à l'émission ou toute autre opération portant sur des valeurs mobilières et des instruments du marché monétaire émis après le 9 mars 2022 par:

a) 

la Russie et son gouvernement;

b) 

la Banque centrale russe; ou

c) 

une personne morale, une entité ou un organisme agissant pour le compte ou sur les instructions de l'entité visée au point b),

sont interdits.

2.  
Il est interdit de conclure un accord ou d'en faire partie, directement ou indirectement, en vue d'accorder de nouveaux prêts ou crédits à toute personne morale, toute entité ou tout organisme visé au paragraphe 1 après le 23 février 2022. Cette interdiction ne s'applique pas aux prêts ou aux crédits ayant pour objectif spécifique et justifié de fournir un financement pour des importations ou des exportations non soumises à interdiction de biens et de services non financiers entre l'Union et un État tiers, y compris aux dépenses consenties par un autre État tiers pour des biens et services qui sont nécessaires à l'exécution des contrats d'exportation ou d'importation.
3.  

L'interdiction prévue au paragraphe 2 ne s'applique pas aux prélèvements ou décaissements effectués au titre d'un contrat conclu avant le 23 février 2022, pour autant que les conditions suivantes soient remplies:

a) 

l'ensemble des conditions de ces prélèvements ou décaissements:

i) 

ont fait l'objet d'un accord avant le 23 février 2022; et

ii) 

n'ont pas été modifiées à cette date ou postérieurement à celle-ci; et

b) 

avant le 23 février 2022, une date d'échéance contractuelle a été fixée pour le remboursement intégral de tous les fonds mis à disposition et pour l'annulation de tous les engagements, droits et obligations découlant du contrat.

Les conditions des prélèvements et des décaissements visées au point a) incluent des dispositions concernant la durée du remboursement pour chaque prélèvement ou décaissement, le taux d'intérêt appliqué ou le mode de calcul de ce taux, ainsi que le montant maximum.

▼M24

4.  
Les transactions liées à la gestion des réserves et des avoirs de la Banque centrale de Russie, y compris les transactions avec toute personne morale, toute entité ou tout organisme agissant pour le compte ou sur les instructions de la Banque centrale de Russie, tel le National Wealth Fund russe (fonds souverain russe) sont interdites.

▼M21

5.  
Par dérogation au paragraphe 4, les autorités compétentes peuvent autoriser une transaction à condition que cela soit strictement nécessaire pour garantir la stabilité financière de l'Union dans son ensemble ou de l'État membre concerné.
6.  
L'État membre concerné informe immédiatement les autres États membres et la Commission de son intention d'accorder une autorisation au titre du paragraphe 5.

▼M25

Article 1 bis bis

1.  

Il est interdit de participer directement ou indirectement à toute transaction avec:

a) 

une personne morale, une entité ou un organisme établi en Russie, contrôlé par l'État ou détenu à plus de 50 % par l'État ou dans lequel la Russie, son gouvernement ou la Banque centrale russe a le droit de participer à des bénéfices ou avec lequel la Russie, son gouvernement ou la Banque centrale russe entretient d'autres relations économiques importantes, figurant sur la liste de l'annexe X;

b) 

une personne morale, une entité ou un organisme établi en dehors de l'Union, dont plus de 50 % des droits de propriété sont détenus, directement ou indirectement, par une entité figurant sur la liste de l'annexe X; ou

c) 

une personne morale, une entité ou un organisme agissant pour le compte ou selon les instructions d'une entité visée au point a) ou b) du présent paragraphe.

▼M30

1 bis.  
Il est interdit, à partir du 22 octobre 2022, d’occuper des postes au sein des organes directeurs de toute personne morale, de toute entité ou de tout organisme visé au paragraphe 1.

▼M32

1 ter.  

À partir du 16 janvier 2023, il est interdit d’occuper tout poste au sein des organes directeurs:

a) 

d’une personne morale, d’une entité ou d’un organisme établi en Russie, contrôlé par l’État ou détenu à plus de 50 % par l’État ou dans lequel la Russie, son gouvernement ou sa Banque centrale a le droit de participer à des bénéfices ou avec lequel la Russie, son gouvernement ou la Banque centrale russe entretient d’autres relations économiques importantes;

b) 

d’une personne morale, d’une entité ou d’un organisme établi en Russie dont plus de 50 % des droits de propriété sont détenus, directement ou indirectement, par une entité visée au point a) du présent paragraphe; ou

c) 

d’une personne morale, d’une entité ou d’un organisme établi en Russie agissant pour le compte ou selon les instructions d’une entité visée au point a) ou b) du présent paragraphe.

Cette interdiction ne s’applique pas aux personnes morales, entités ou organismes visés au paragraphe 1, pour lesquels le paragraphe 1 bis s’applique.

1 quater.  

Par dérogation au paragraphe 1 ter, les autorités compétentes peuvent donner l’autorisation d’occuper un poste au sein de l’organe directeur d’une personne morale, d’une entité ou d’un organisme visé au paragraphe 1 ter, après avoir établi que cette personne morale, cette entité ou cet organisme est:

a) 

une coentreprise ou une construction juridique similaire associant une personne morale, une entité ou un organisme visé au paragraphe 1 ter et conclue par une personne morale, une entité ou un organisme établi ou constitué selon le droit d’un État membre avant le 17 décembre 2022, ou

b) 

une personne morale, une entité ou un organisme visé au paragraphe 1 ter qui était établi en Russie avant le 17 décembre 2022 et qui est détenu, ou contrôlé exclusivement ou conjointement, par une personne morale, une entité ou un organisme établi ou constitué selon le droit d’un État membre.

1 quinquies.  
Par dérogation au paragraphe 1 ter, les autorités compétentes peuvent donner l’autorisation d’occuper un poste au sein de l’organe directeur d’une personne morale, d’une entité ou d’un organisme visé au paragraphe 1 ter, après avoir établi qu’occuper un tel poste était nécessaire pour assurer un approvisionnement énergétique critique.
1 sexies.  
Par dérogation au paragraphe 1 ter, les autorités compétentes peuvent donner l’autorisation d’occuper un poste au sein de l’organe directeur d’une personne morale, d’une entité ou d’un organisme visé au paragraphe 1 ter, après avoir établi que la personne morale, l’entité ou l’organisme participe au transit par la Russie du pétrole originaire d’un pays tiers et qu’occuper un tel poste vise à réaliser des opérations qui ne sont pas interdites en vertu des articles 4 sexdecies et 4 septdecies.

▼M30

2.  
L’interdiction énoncée au paragraphe 1 ne s’applique pas à l’exécution jusqu’au 15 mai 2022 des contrats conclus avant le 16 mars 2022 avec une personne morale, une entité ou un organisme figurant à la partie A de l’annexe X, ou des contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.
2 bis.  
L’interdiction énoncée au paragraphe 1 ne s’applique pas à la réception de paiements dus par les personnes morales, les entités ou les organismes visés à la partie A de l’annexe X, en application de contrats exécutés avant le 15 mai 2022.

▼M30

2 ter.  
L’interdiction énoncée au paragraphe 1 ne s’applique pas à l’exécution jusqu’au 8 janvier 2023 des contrats conclus avant le 7 octobre 2022 avec une personne morale, une entité ou un organisme visé à la partie B de l’annexe X, ou des contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.
2 quater.  
L’interdiction énoncée au paragraphe 1 ne s’applique pas à la réception de paiements dus par les personnes morales, les entités ou les organismes visés à la partie B de l’annexe X, en application de contrats exécutés avant le 8 janvier 2023.

▼M32

2 quinquies.  
L’interdiction énoncée au paragraphe 1 ne s’applique pas à l’exécution jusqu’au 18 mars 2023 de contrats conclus avec une personne morale, une entité ou un organisme visé à la partie C de l’annexe X, avant le 17 décembre 2022, ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.
2 sexies.  
L’interdiction énoncée au paragraphe 1 ne s’applique pas à la réception de paiements dus par les personnes morales, les entités ou les organismes visés à la partie C de l’annexe X, en application de contrats exécutés avant le 18 mars 2023.

▼M25

3.  

L'interdiction visée au paragraphe 1 ne s'applique pas:

▼M28

a) 

aux transactions qui sont strictement nécessaires à l'achat, à l'importation ou au transport, directement ou indirectement, de gaz naturel, de titane, d'aluminium, de cuivre, de nickel, de palladium et de minerai de fer, depuis ou via la Russie vers l'Union, un pays membre de l'Espace économique européen, la Suisse ou les Balkans occidentaux;

▼M28

a bis) 

sauf interdiction au titre de l'article 4 sexdecies ou de l'article 4 septdecies, aux transactions qui sont strictement nécessaires à l'achat, à l'importation ou au transport, directement ou indirectement, de pétrole, y compris de produits pétroliers raffinés, depuis ou via la Russie;

▼M25

b) 

aux transactions liées à des projets énergétiques hors de Russie dans lesquels une personne morale, une entité ou un organisme figurant sur la liste de l'annexe X est un actionnaire minoritaire;

▼M36 —————

▼M35

d) 

aux transactions, y compris les ventes qui sont strictement nécessaires à la liquidation, avant le 31 décembre 2023, d’une coentreprise ou d’une construction juridique similaire conclue avant le 16 mars 2022, associant une personne morale, une entité ou un organisme visé au paragraphe 1;

▼M27

e) 

aux transactions liées à la fourniture de services de communications électroniques, de services de centres de données et à la fourniture de services et d'équipements nécessaires à leur fonctionnement, à leur entretien, à leur sécurité, y compris la fourniture de pare-feux et de services de centre d'appel, à une personne morale, à une entité ou à un organisme mentionné(e) à l'annexe X;

▼M28

f) 

aux transactions qui sont nécessaires à l'achat, à l'importation ou au transport de produits pharmaceutiques, médicaux, agricoles et alimentaires, y compris le blé et les engrais dont l'importation, l'achat et le transport sont autorisés en vertu de la présente décision;

g) 

aux transactions qui sont strictement nécessaires pour garantir l'accès aux procédures judiciaires, administratives ou arbitrales dans un État membre, ainsi que pour la reconnaissance ou l'exécution d'un jugement ou d'une sentence arbitrale rendu dans un État membre et si de telles transactions sont compatibles avec les objectifs de la présente décision et de la décision 2014/145/PESC du Conseil ( 1 );

▼M35

h) 

la fourniture de services de pilotage à des navires en passage inoffensif, au sens du droit international, qui sont nécessaires pour des raisons de sécurité maritime.

▼M35

3 bis.  
Par dérogation au paragraphe 1, les autorités compétentes peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, les transactions strictement nécessaires à la cession d’actifs et au retrait, au plus tard le 31 décembre 2023, de la part des entités visées au paragraphe 1 ou de leurs filiales dans l’Union, d’une personne morale, une entité ou un organisme établi dans l’Union.

▼M26

4.  
L’Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s’appliquer.

▼M32

5.  
L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu des paragraphes 1 quater, 1 quinquies, 1 sexies et 3 bis dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.

▼M30

Article 1 bis ter

1.  
Les États membres qui ont habilité l’entité «Russian Maritime Register of Shipping» à effectuer, en tout ou en partie, les inspections et visites afférentes à des certificats réglementaires et, le cas échéant, à délivrer ou à renouveler les certificats y relatifs conformément à l’article 3, paragraphe 2, et à l’article 5 de la directive 2009/15/CE du Parlement européen et du Conseil ( 2 ), retirent ces autorisations conformément à l’article 8 de ladite directive avant le 5 janvier 2023.

Au cours de la période allant jusqu’au retrait de ces autorisations, les États membres n’autorisent «Russian Maritime Register of Shipping» à exécuter aucune des tâches qui, conformément aux règles de l’Union en matière de sécurité maritime, sont réservées aux organismes agréés par l’Union, notamment à effectuer les inspections et visites afférentes à des certificats réglementaires ainsi qu’à délivrer, à approuver ou à renouveler les certificats y relatifs, ni ne lui octroient de délégation à cette fin.

2.  
Tout certificat réglementaire délivré au nom d’un État membre par l’entité «Russian Maritime Register of Shipping» avant le 7 octobre 2022 est retiré et abrogé par l’État membre concerné, agissant en qualité d’État du pavillon, avant le 8 avril 2023.
3.  
Par dérogation à la procédure prévue à l’article 7, paragraphe 3, du règlement (CE) no 391/2009 du Parlement européen et du Conseil ( 3 ), et à l’article 21, paragraphe 3, de la directive (UE) 2016/1629 du Parlement européen et du Conseil ( 4 ), l’agrément octroyé par l’Union à «Russian Maritime Register of Shipping» au titre du règlement (CE) no 391/2009 et de la directive (UE) 2016/1629 est retiré.
4.  
Les États membres qui ont délégué toute tâche liée à l’inspection à l’entité «Russian Maritime Register of Shipping», au sens de l’article 20, paragraphe 3, de la directive (UE) 2016/1629, en particulier pour effectuer des visites techniques visant à vérifier si le bâtiment satisfait aux prescriptions techniques visées dans la directive (UE) 2016/1629, en particulier dans ses annexes II et V, retirent ces autorisations avant le 6 novembre 2022.
5.  
Les États membres qui ont délégué toute tâche liée à la sûreté à l’entité «Russian Maritime Register of Shipping» conformément à l’annexe II, point 4.3, du règlement (CE) no 725/2004 du Parlement européen et du Conseil ( 5 ) ou à l’article 11 de la directive 2005/65/CE du Parlement européen et du Conseil ( 6 ), notamment en ce qui concerne la délivrance ou le renouvellement des certificats internationaux de sûreté des navires et toute vérification connexe conformément à l’annexe II, points 19.1.2 et 19.2.2, du règlement (CE) no 725/2004, retirent ces autorisations avant le 5 janvier 2023.
6.  
Tout certificat international de sûreté du navire délivré au nom d’un État membre par l’entité «Russian Maritime Register of Shipping» avant le 7 octobre 2022 est retiré et abrogé par l’État membre concerné, agissant en qualité de gouvernement contractant, avant le 8 avril 2023.

▼M26

Article premier ter

▼M28

1.  
Il est interdit d'accepter des dépôts de ressortissants russes ou de personnes physiques résidant en Russie, de personnes morales, d'entités ou d'organismes établis en Russie, ou de personnes morales, d'entités ou d'organismes établis en dehors de l'Union et dont plus de 50 % des droits de propriété sont détenus directement ou indirectement par des ressortissants russes ou des personnes physiques résidant en Russie, si la valeur totale des dépôts de cette personne physique ou morale, de cette entité ou de cet organisme dépasse 100 000  EUR par établissement de crédit.

▼M30

2.  
Il est interdit de fournir des services de portefeuille de crypto-actifs, de compte en crypto-actifs et de conservation de crypto-actifs à des ressortissants russes ou à des personnes physiques résidant en Russie, ou à des personnes morales, des entités ou des organismes établis en Russie.

▼M26

3.  
Les paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas aux ressortissants d’un État membre, d’un pays membre de l’Espace économique européen ni de la Suisse, ni aux personnes physiques titulaires d’un titre de séjour temporaire ou permanent dans un État membre, dans un pays membre de l’Espace économique européen ou en Suisse.

▼M28 —————

▼M27

5.  

Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser l'acceptation d'un tel dépôt ou la fourniture de services de portefeuille, de compte ou de conservation, dans les conditions qu'elles jugent appropriées, après avoir établi que l'acceptation d'un tel dépôt ou la fourniture de services de portefeuille, de compte ou de conservation est:

a) 

nécessaire pour répondre aux besoins fondamentaux des personnes physiques ou morales, des entités ou des organismes visés au paragraphe 1, et des membres de leur famille qui sont à leur charge, notamment les dépenses consacrées à l'achat de vivres, au paiement de loyers ou au remboursement de prêts hypothécaires, à l'achat de médicaments et au paiement de frais médicaux, et au paiement d'impôts, de primes d'assurance et de redevances de services publics;

b) 

exclusivement destinée au règlement d'honoraires d'un montant raisonnable ou au remboursement de dépenses engagées en lien la prestation de services juridiques;

c) 

destinée exclusivement au paiement de commissions ou de frais liés à la garde ou à la gestion courante de fonds ou ressources économiques gelés;

d) 

nécessaire pour faire face à des dépenses extraordinaires, pour autant que l'autorité compétente concernée ait notifié aux autorités compétentes des autres États membres et à la Commission, au moins deux semaines avant l'autorisation, les motifs pour lesquels elle estime qu'une autorisation spéciale devrait être accordée; ou

e) 

nécessaire à des fins officielles pour une mission diplomatique ou consulaire ou une organisation internationale; ou

▼M28

f) 

nécessaire aux échanges transfrontières non soumis à interdiction de biens et de services entre l'Union et la Russie.

▼M27

L'État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu du point a), b), c) ou e) du présent paragraphe dans un délai de deux semaines suivant l'autorisation.

▼M26

6.  

Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser l’acceptation d’un tel dépôt ou une telle fourniture de services de portefeuille, de compte et de conservation, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, après avoir établi que l’acceptation d’un tel dépôt ou une telle fourniture de services de portefeuille, de compte et de conservation est:

a) 

nécessaire à des fins humanitaires, telles que l’acheminement d’une assistance ou la facilitation de cet acheminement, y compris en ce qui concerne les fournitures médicales et les denrées alimentaires ou le transfert de travailleurs humanitaires et de l’aide connexe, ou à des fins d’évacuation; ou

b) 

nécessaire à des activités de la société civile qui promeuvent directement la démocratie, les droits de l’homme ou l’État de droit en Russie.

L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu du présent paragraphe dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation

▼M20

Article 1er quater

1.  
Il est interdit aux dépositaires centraux de titres de l'Union de fournir tout service tel que défini à l'annexe du règlement (UE) no 909/2014 du Parlement européen et du Conseil ( *1 ) pour des valeurs mobilières émises après le 12 avril 2022 à tout ressortissant russe, à toute personne physique résidant en Russie ou à toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi en Russie.

▼M28

2.  
Le paragraphe 1 ne s'applique pas aux ressortissants d'un État membre, d'un pays membre de l'Espace économique européen ni de la Suisse, ni aux personnes physiques titulaires d'un titre de séjour temporaire ou permanent dans un État membre, dans un pays membre de l'Espace économique européen ou en Suisse.

▼M20

Article 1er quinquies

▼M36

1.  
Il est interdit de vendre des valeurs mobilières libellées dans n’importe quelle monnaie officielle d’un État membre émises après le 12 avril 2022, ou libellées dans toute autre monnaie émises après le 6 août 2023, ou des parts d’organismes de placement collectif offrant une exposition à ces valeurs, à tout ressortissant russe, à toute personne physique résidant en Russie ou à toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi en Russie.

▼M27

2.  
Le paragraphe 1 ne s'applique pas aux ressortissants d'un État membre, d'un pays membre de l'Espace économique européen ou de la Suisse, ni aux personnes physiques titulaires d'un titre de séjour temporaire ou permanent dans un État membre, dans un pays membre de l'Espace économique européen ou en Suisse.

Article 1er sexies

1.  
Il est interdit de fournir des services spécialisés de messagerie financière, utilisés pour échanger des données financières, aux personnes morales, entités ou organismes énumérés à l'annexe VIII ou à toute personne morale, toute entité ou tout organisme établis en Russie et dont plus de 50 % des droits de propriété sont détenus, directement ou indirectement, par une entité mentionnée à l'annexe VIII.
2.  
Pour chaque personne morale, entité ou organisme mentionné(e) à l'annexe VIII, l'interdiction énoncée au paragraphe 1 s'applique à compter de la date mentionnée à cet effet dans ladite annexe. L'interdiction s'applique à compter de la même date à toute personne morale, toute entité ou tout organisme établis en Russie et dont plus de 50 % des droits de propriété sont détenus, directement ou indirectement, par une entité mentionnée à l'annexe VIII.

▼M26

Article premier septies

1.  
Il est interdit de vendre, de fournir, de transférer, ou d’exporter, des billets de banque libellés dans n’importe quelle monnaie officielle d’un État membre à la Russie ou toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie, y compris le gouvernement et la Banque centrale de Russie, ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.
2.  

L’interdiction énoncée au paragraphe 1 ne s’applique pas à la vente, à la fourniture, au transfert ou à l’exportation de billets de banque libellés dans n’importe quelle monnaie officielle d’un État membre pour autant que la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation soit nécessaire:

a) 

à l’usage personnel des personnes physiques se rendant en Russie ou de leurs parents proches qui voyagent avec elles; ou

b) 

aux fins officielles de missions diplomatiques ou consulaires ou d’organisations internationales situées en Russie et bénéficiant d’immunités conformément au droit international.

▼M25

Article 1 octies

▼M28

1.  
Il est interdit de fournir des services de notation de crédit à, ou portant sur, tout ressortissant russe ou toute personne physique résidant en Russie ou toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi en Russie.

▼M25

2.  
Il est interdit à partir du 15 avril 2022 de donner accès à tout service de souscription en rapport avec des activités de notation de crédit à tout ressortissant russe, à toute personne physique résidant en Russie ou à toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi en Russie.
3.  
Les paragraphes 1 et 2 ne s'appliquent pas aux ressortissants d'un État membre ni aux personnes physiques titulaires d'un titre de séjour temporaire ou permanent dans un État membre.

▼M26

Article premier nonies

▼M36

1.  

Il est interdit d’attribuer ou de poursuivre l’exécution de tout marché public ou contrat de concession relevant du champ d’application des directives 2014/23/UE ( 7 ), 2014/24/UE ( 8 ), 2014/25/UE ( 9 ) et 2009/81/CE ( 10 ) du Parlement européen et du Conseil, ainsi que de l’article 10, paragraphes 1 et 3, de l’article 10, paragraphe 6, points a) à e), de l’article 10, paragraphes 8, 9 et 10, et des articles 11, 12, 13 et 14 de la directive 2014/23/UE, de l’article 7, points a) à d), de l’article 8 et de l’article 10, points b) à f) et h) à j), de la directive 2014/24/UE, de l’article 18, de l’article 21, points b) à e) et g) à i), et des articles 29 et 30 de la directive 2014/25/UE, de l’article 13, points a) à d), f) à h) et j), de la directive 2009/81/CE, à ou avec:

▼M28

a) 

un ressortissant russe, une personne physique résidant en Russie, ou une personne morale, une entité ou un organisme établi en Russie;

b) 

une personne morale, une entité ou un organisme dont plus de 50 % des droits de propriété sont détenus, directement ou indirectement, par une entité visée au point a) du présent paragraphe; ou

c) 

une personne physique ou morale, une entité ou un organisme agissant pour le compte ou selon les instructions d'une entité visée au point a) ou b) du présent paragraphe, y compris, lorsqu'ils représentent plus de 10 % de la valeur du marché, les sous-traitants, fournisseurs ou entités aux capacités desquels il est recouru au sens des directives 2009/81/CE, 2014/23/UE, 2014/24/UE et 2014/25/UE.

▼M26

2.  

Par dérogation au paragraphe 1, les autorités compétentes peuvent autoriser l’attribution et la poursuite de l’exécution des contrats destinés:

▼C4

a) 

à l’exploitation, à l’entretien, au déclassement et à la gestion des déchets radioactifs, à l’approvisionnement en combustible et au retraitement du combustible et à la sûreté des capacités nucléaires civiles, et à la poursuite de la conception, de la construction et de la mise en service exigés pour la réalisation d’installations nucléaires civiles ainsi qu’à la fourniture de matériaux précurseurs pour la production de radio-isotopes médicaux et d’applications médicales similaires, de technologies critiques pour la surveillance des rayonnements dans l’environnement, et à une coopération nucléaire civile, en particulier dans le domaine de la recherche et du développement;

▼M26

b) 

à la coopération intergouvernementale dans le domaine des programmes spatiaux;

c) 

à la fourniture de biens ou de services strictement nécessaires qui ne peuvent être fournis que par les personnes visées au paragraphe 1 ou qui ne peuvent l’être qu’en quantités suffisantes;

d) 

au fonctionnement des représentations diplomatiques et consulaires de l’Union et des États membres en Russie, y compris les délégations, les ambassades et les missions, ou d’organisations internationales jouissant d’immunités conformément au droit international; ou

▼M27

e) 

sauf interdiction au titre de l'article 4 sexdecies ou de l'article 4 septdecies, à l'achat, à l'importation ou au transport de gaz naturel et de pétrole, y compris de produits pétroliers raffinés, ainsi que de titane, d'aluminium, de cuivre, de nickel, de palladium et de minerai de fer depuis ou via la Russie vers l'Union.

▼M36 —————

▼M26

3.  
L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toutes les autorisations accordées en vertu du présent article dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.
4.  
L’interdiction visée au paragraphe 1 ne s’applique pas à l’exécution jusqu’au 10 octobre 2022 des contrats conclus avant le 9 avril 2022.
5.  
L’Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s’appliquer.

Article premier decies

1.  
Il est interdit de fournir un soutien direct ou indirect, y compris un financement et une aide financière ou tout autre avantage au titre d’un programme national de l’Union, d’Euratom ou d’un État membre et de contrats au sens du règlement (UE, Euratom) 2018/1046 ( 11 ), à toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi en Russie et détenu ou contrôlé à plus de 50 % par l’État.
2.  

L’interdiction prévue au paragraphe 1 ne s’applique pas:

a) 

à des fins humanitaires, à des urgences de santé publique, à la prévention ou à l’atténuation à titre urgent d’un événement susceptible d’avoir des effets graves et importants sur la santé et la sécurité humaines ou sur l’environnement, ou en réaction à des catastrophes naturelles;

b) 

aux programmes phytosanitaires et vétérinaires;

c) 

à la coopération intergouvernementale dans le cadre des programmes spatiaux et au titre de l’accord sur le réacteur thermonucléaire expérimental international;

d) 

à l’exploitation, à l’entretien, au déclassement et à la gestion des déchets radioactifs, à l’approvisionnement en combustible et au retraitement du combustible et à la sûreté des capacités nucléaires civiles, ainsi qu’à la fourniture de matériaux précurseurs pour la production de radio-isotopes médicaux et d’applications médicales similaires, de technologies critiques pour la surveillance des rayonnements dans l’environnement, et à une coopération nucléaire civile, en particulier dans le domaine de la recherche et du développement;

e) 

aux échanges en matière de mobilité en faveur des individus et aux contacts interpersonnels;

f) 

aux programmes en matière de climat et d’environnement, à l’exception du soutien apporté dans le cadre de la recherche et de l’innovation;

g) 

au fonctionnement des représentations diplomatiques et consulaires de l’Union et des États membres en Russie, y compris des délégations, les ambassades et les missions, ou d’organisations internationales en Russie jouissant d’immunités conformément au droit international.

▼M27

L'article 1er undecies

1.  

Il est interdit d'enregistrer une fiducie ou toute construction juridique similaire, ou de fournir un siège statutaire, une adresse commerciale ou administrative ainsi que des services de gestion à une fiducie ou toute construction juridique similaire, ayant comme fiduciant ou bénéficiaire:

a) 

des ressortissants russes ou des personnes physiques résidant en Russie;

b) 

des personnes morales, des entités ou des organismes établis en Russie;

c) 

des personnes morales, des entités ou des organismes dont plus de 50 % des droits de propriété sont détenus, directement ou indirectement, par une personne morale, une entité ou un organisme visés au point a) ou b);

d) 

des personnes morales, des entités ou des organismes contrôlés par une personne physique ou morale, une entité ou un organisme visés au point a), b) ou c);

e) 

une personne physique ou morale, une entité ou un organisme agissant pour le compte ou selon les instructions d'une personne physique ou morale, d'une entité ou d'un organisme visés au point a), b), c) ou d).

2.  
Il est interdit, à compter du 5 juillet 2022, d'agir en qualité de fiduciaire, d'actionnaire désigné, d'administrateur, de secrétaire ou dans une fonction similaire, pour une fiducie ou une construction juridique similaire, ou de faire en sorte qu'une autre personne agisse en qualité de fiduciaire, d'actionnaire désigné, d'administrateur, de secrétaire ou dans une fonction similaire, comme cela est visé au paragraphe 1.
3.  
Les paragraphes 1 et 2 ne s'appliquent pas aux opérations qui sont strictement nécessaires à la résiliation au plus tard le 5 juillet 2022 des contrats qui ne sont pas conformes au présent article conclus avant le 9 avril 2022, ou des contrats accessoires nécessaires à l'exécution de tels contrats.

▼M30

4.  
Les paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas lorsque le fiduciant ou le bénéficiaire est un ressortissant d’un État membre, d’un pays membre de l’Espace économique européen ou de la Suisse, ou une personne physique titulaire d’un titre de séjour temporaire ou permanent dans un État membre, dans un pays membre de l’Espace économique européen ou en Suisse.

▼M27

5.  

Par dérogation au paragraphe 2, les autorités compétentes peuvent autoriser, dans les conditions qu'elles jugent appropriées, la poursuite des services visés au paragraphe 2 au-delà du 5 juillet 2022:

a) 

aux fins de l'achèvement au plus tard le 5 septembre 2022 des opérations strictement nécessaires à la résiliation des contrats visés au paragraphe 3, à condition que ces opérations aient été entamées avant le 11 mai 2022; ou

b) 

pour d'autres raisons, à condition que les prestataires de services n'acceptent pas de fonds ni de ressources économiques, directement ou indirectement, des personnes visées au paragraphe 1, ou ne mettent pas à la disposition de ces personnes, directement ou indirectement, de tels fonds ou ressources économiques, ou ne procurent pas par ailleurs à ces personnes un quelconque avantage provenant d'actifs placés dans une fiducie.

6.  

Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser les services visés auxdits paragraphes, dans les conditions qu'elles jugent appropriées, après avoir établi que cela est nécessaire:

a) 

à des fins humanitaires, telles que l'acheminement d'une assistance ou la facilitation de cet acheminement, y compris en ce qui concerne les fournitures médicales et les denrées alimentaires ou le transfert de travailleurs humanitaires et de l'aide connexe, ou à des fins d'évacuation;

b) 

à des activités de la société civile qui promeuvent directement la démocratie, les droits de l'homme ou l'état de droit en Russie; ou

c) 

au fonctionnement de fiducies ayant pour objet la gestion de régimes de retraite professionnels, de polices d'assurance ou d'un régime de participation des salariés, ou au fonctionnement d'œuvres caritatives, de clubs sportifs amateurs et de fonds pour mineurs ou adultes vulnérables.

7.  
L'État membre concerné informe la Commission de toute autorisation accordée en vertu du paragraphe 5 ou 6 dans un délai de deux semaines suivant ladite autorisation.

▼M32

Article 1 duodecies

1.  

Il est interdit de fournir, directement ou indirectement, des services de comptabilité, de contrôle des comptes, y compris de contrôle légal des comptes, de tenue de livres ou de conseils fiscaux, ou des services de conseil en matière d’entreprise et de gestion ou des services de relations publiques:

a) 

au gouvernement russe; ou

b) 

à des personnes morales, des entités ou des organismes établis en Russie.

2.  

Il est interdit de fournir, directement ou indirectement, des services d’architecture et d’ingénierie, des services de conseil juridique et des services de conseil informatique:

a) 

au gouvernement russe; ou

b) 

à des personnes morales, des entités ou des organismes établis en Russie.

2 bis.  

Il est interdit de fournir des services d’études de marché et de sondages d’opinion, des services d’essais et d’analyses techniques ainsi que des services de publicité:

a) 

au gouvernement russe; ou

b) 

à des personnes morales, des entités ou des organismes établis en Russie.

3.  
Le paragraphe 1 ne s’applique pas à la prestation de services strictement nécessaires à la résiliation avant le 5 juillet 2022 de contrats non conformes au présent article conclus avant le 4 juin 2022 ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de ces contrats.
4.  
Le paragraphe 2 ne s’applique pas à la prestation de services strictement nécessaires à la résiliation avant le 8 janvier 2023 de contrats non conformes au présent article conclus avant le 7 octobre 2022 ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de ces contrats.
4 bis.  
Le paragraphe 2 bis ne s’applique pas à la prestation de services strictement nécessaires à la résiliation avant le 16 janvier 2023 de contrats non conformes au présent article conclus avant le 17 décembre 2022 ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de ces contrats.
5.  
Les paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas à la prestation de services qui sont strictement nécessaires à l’exercice des droits de la défense dans le cadre d’une procédure judiciaire et du droit à un recours effectif.
6.  
Les paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas à la prestation de services qui sont strictement nécessaires pour garantir l’accès aux procédures judiciaires, administratives ou d’arbitrage dans un État membre, ou pour la reconnaissance ou l’exécution d’un jugement ou d’une sentence arbitrale rendu dans un État membre, pour autant qu’une telle prestation de services soit compatible avec les objectifs de la présente décision et de la décision 2014/145/PESC.
7.  
Les paragraphes 1, 2 et 2 bis ne s’appliquent pas à la fourniture de services destinés à l’usage exclusif de personnes morales, d’entités ou d’organismes établis en Russie qui sont détenus, ou contrôlés exclusivement ou conjointement, par une personne morale, une entité ou un organisme établi ou constitué selon le droit d’un État membre, d’un pays membre de l’Espace économique européen, de la Suisse ou d’un pays partenaire énuméré à l’annexe VII.
8.  
Les paragraphes 2 et 2 bis ne s’appliquent pas à la prestation de services qui sont nécessaires à des urgences de santé publique, à la prévention ou à l’atténuation à titre urgent d’un événement susceptible d’avoir des effets graves et importants sur la santé et la sécurité humaines ou sur l’environnement, ou en réaction à des catastrophes naturelles.
9.  
Le paragraphe 2 ne s’applique pas à la fourniture de services nécessaires aux mises à jour de logiciels à des fins non militaires ou pour un utilisateur final non militaire, autorisée par l’article 3, paragraphe 3, point d), et l’article 3 bis, paragraphe 3, point d).

▼M36

9 bis.  

Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser la fourniture de services qui y sont visés, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, après avoir établi que ces services sont strictement nécessaires à la mise en place, à la certification ou à l’évaluation d’un pare-feu qui:

a) 

supprime le contrôle exercé par une personne physique ou morale, une entité ou un organisme inscrits sur la liste figurant à l’annexe de la décision 2014/145/PESC sur les actifs d’une personne morale, d’une entité ou d’un organisme non inscrit sur la liste, établi ou constitué selon le droit d’un État membre et détenu ou contrôlé par la personne physique ou morale, l’entité ou l’organisme inscrits; et

b) 

veille à ce que ladite personne physique ou morale, ladite entité ou ledit organisme ne bénéficie pas d’autres fonds ou ressources économiques.

▼M32

10.  

Par dérogation aux paragraphes 1, 2 et 2 bis, les autorités compétentes peuvent autoriser les services qui y sont visés, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, après avoir établi que cela est nécessaire:

a) 

à des fins humanitaires, telles que l’acheminement d’une assistance ou la facilitation de cet acheminement, y compris en ce qui concerne les fournitures médicales et les denrées alimentaires ou le transfert de travailleurs humanitaires et de l’aide connexe, ou à des fins d’évacuation;

b) 

à des activités de la société civile qui promeuvent directement la démocratie, les droits de l’homme ou l’état de droit en Russie;

c) 

au fonctionnement des représentations diplomatiques et consulaires de l’Union et des États membres ou des pays partenaires en Russie, y compris les délégations, les ambassades et les missions, ou les organisations internationales en Russie jouissant d’immunités conformément au droit international;

d) 

pour assurer un approvisionnement énergétique critique dans l’Union et à l’achat, à l’importation ou au transport dans l’Union de titane, d’aluminium, de cuivre, de nickel, de palladium et de minerai de fer;

e) 

pour assurer le fonctionnement continu d’infrastructures, de matériels et de logiciels qui sont critiques pour la santé et la sécurité humaines ou pour la sécurité de l’environnement;

f) 

à l’établissement, à l’exploitation, à l’entretien, à l’approvisionnement en combustible et au retraitement du combustible et à la sûreté des capacités nucléaires civiles, et à la poursuite de la conception, de la construction et de la mise en service exigées pour la réalisation d’installations nucléaires civiles, à la fourniture de matériaux précurseurs pour la production de radio-isotopes médicaux et d’applications médicales similaires, ou de technologies critiques pour la surveillance des rayonnements dans l’environnement, ainsi que pour une coopération nucléaire civile, en particulier dans le domaine de la recherche et du développement; ou

g) 

à la fourniture, par les opérateurs de télécommunications de l’Union, de services de communications électroniques nécessaires au fonctionnement, à l’entretien et à la sécurité, y compris la cybersécurité, des services de communications électroniques, en Russie, en Ukraine, dans l’Union, entre la Russie et l’Union, et entre l’Ukraine et l’Union, ainsi qu’aux services de centres de données dans l’Union.

▼M36

11.  
L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu des paragraphes 9 bis et 10 dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.

▼M35

Article 1 terdecies

1.  
Il est interdit, à partir du 27 mars 2023, de permettre à des ressortissants russes ou à des personnes physiques résidant en Russie d’occuper des postes au sein des organes directeurs des propriétaires ou opérateurs d’infrastructures critiques, d’infrastructures critiques européennes et d’entités critiques.
2.  
Le paragraphe 1 ne s’applique pas aux ressortissants d’un État membre, d’un pays membre de l’Espace économique européen ou de la Suisse.

Article 1 quaterdecies

1.  

Il est interdit de fournir une capacité de stockage, au sens de l’article 2, paragraphe 1, point 28), du règlement (CE) no 715/2009 du Parlement européen et du Conseil ( 12 ), dans une installation de stockage, au sens de l’article 2, point 9, de la directive 2009/73/CE du Parlement européen et du Conseil ( 13 ), à l’exclusion de la partie des installations de gaz naturel liquéfié utilisée pour le stockage, à:

a) 

un ressortissant russe, une personne physique résidant en Russie, ou une personne morale, une entité ou un organisme établi en Russie;

b) 

une personne morale, une entité ou un organisme dont plus de 50 % des droits de propriété sont détenus, directement ou indirectement, par une personne morale, une entité ou un organisme visé au point a) du présent paragraphe; ou

c) 

une personne physique ou morale, une entité ou un organisme agissant pour le compte ou selon les instructions d’une personne morale, d’une entité ou d’un organisme visé au point a) ou b) du présent paragraphe.

2.  
Le paragraphe 1 ne s’applique pas aux opérations strictement nécessaires à la résiliation, au plus tard le 27 mars 2023, des contrats non conformes au présent article conclus avant le 26 février 2023 ou des contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.
3.  
Par dérogation au paragraphe 1, les autorités compétentes peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, la fourniture d’une capacité de stockage visée au paragraphe 1, après avoir établi qu’elle est nécessaire pour assurer un approvisionnement essentiel en énergie dans l’Union.
4.  
L’État membre ou les État membres concernés informent les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu du paragraphe 3 dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.

▼B

Article 2

1.  
Sont interdits la vente et la fourniture à la Russie, ainsi que le transfert et l'exportation à destination de ce pays, directement ou indirectement, par des ressortissants des États membres ou depuis le territoire des États membres, ou au moyen de navires battant leur pavillon ou d'aéronefs immatriculés dans les États membres, d'armements et de matériel connexe de tous types, y compris des armes et des munitions, des véhicules et des équipements militaires, des équipements paramilitaires et des pièces détachées pour ces articles, qu'ils proviennent ou non de leur territoire.
2.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d'autres services en rapport avec des activités militaires et la fourniture, la fabrication, l'entretien et l'utilisation d'armements et de matériel connexe de tous types, y compris des armes et des munitions, des véhicules et des équipements militaires, des équipements paramilitaires et des pièces détachées pour ces articles, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec des activités militaires, y compris en particulier des subventions, des prêts et une assurance-crédit ou une garantie à l'exportation, ainsi que des services d'assurance et de réassurance, à l'occasion de toute vente, toute fourniture, tout transfert ou toute exportation d'armements et de matériel connexe, ou pour la fourniture d'une assistance technique, de services de courtage et d'autres services connexes, directement ou indirectement, à toute personne, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays.

▼M30

3.  
Sont interdits l’importation, l’achat ou le transport direct ou indirect d’armements et de matériel connexe de tous types, y compris des armes et des munitions, des véhicules et des équipements militaires, des équipements paramilitaires et des pièces détachées pour ces articles, en provenance de Russie, par des ressortissants des États membres ou au moyen de navires battant leur pavillon ou d’aéronefs immatriculés dans les États membres.

▼M2

4.  
Les interdictions visées aux ►M26  au paragraphe 3 ◄  s'entendent sans préjudice de l'exécution de contrats conclus avant le 1er août 2014 ou de contrats accessoires nécessaires à l'exécution de ces contrats, et de la fourniture de pièces détachées et de services nécessaires à l'entretien et à la sécurité des capacités existantes au sein de l'Union.

▼M26

4 bis.  
Les interdictions visées aux paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas à la fourniture de pièces détachées et de services nécessaires à l’entretien, à la réparation et à la sécurité des capacités existantes au sein de l’Union.

▼M4

5.  

Les interdictions visées aux paragraphes 1 et 3 ne s'appliquent pas:

a) 

aux ventes, fournitures, transferts ou aux exportations ou importations, aux achats ou transports d'hydrazine (CAS 302-01-2) à des concentrations de 70 % ou plus;

b) 

aux importations, aux achats ou transports de diméthylhydrazine dissymétrique (CAS 57-14-7);

c) 

aux ventes, fournitures, transferts ou aux exportations et importations, aux achats ou transports de monométhylhydrazine (CAS 60-34-4),

▼C2

destinés à l'utilisation de lanceurs exploités par des fournisseurs européens de services de lancement européens, aux lancements appartenant aux programmes spatiaux européens, ou à l'alimentation en carburant des satellites par les fabricants européens de satellites.

▼M4

La quantité de toute exportation d'hydrazine est calculée en fonction du ou des lancements ou des satellites auxquels elle est destinée et n'excède pas une quantité totale de 800 kg pour chaque lancement ou satellite. La quantité de toute exportation de monométhylhydrazine est calculée en fonction du ou des lancements ou des satellites auxquels elle est destinée.

▼M9

bis.  

Les interdictions visées aux paragraphes 1 et 3 ne s'appliquent pas aux ventes, aux fournitures, aux transferts ou aux exportations et importations, aux achats ou aux transports d'hydrazine (CAS 302-01-2) à des concentrations de 70 % ou plus pour les essais et le vol de l'engin ExoMars Descent Module et le vol de l'engin ExoMars Carrier Module dans le cadre de la mission ExoMars 2020, lorsque les conditions ci-après sont remplies:

a) 

la quantité d'hydrazine destinée aux essais et au vol de l'engin ExoMars Descent Module dans le cadre de la mission ExoMars 2020, calculée conformément aux besoins de chaque phase de ladite mission, ne doit pas excéder un total de 5 000  kg pour toute la durée de la mission;

b) 

la quantité d'hydrazine destinée au vol de l'engin ExoMars Carrier Module dans le cadre de la mission ExoMars 2020 ne doit pas excéder un total de 300 kg.

▼M9

6.  
Les interdictions visées au paragraphe 2 ne s'appliquent ni à la fourniture d'une assistance technique, de services de courtage ou d'autres services, ni à la fourniture d'un financement ou d'une aide financière, liées aux opérations visées aux paragraphes 5 et 5 bis.
7.  
Les opérations visées aux paragraphes 5, 5 bis, et 6 sont soumises à l'autorisation préalable des autorités compétentes des États membres. Les États membres informent dûment le Conseil dans tous les cas où ils accordent une dérogation. Les informations comprennent les détails relatifs aux quantités transférées et à l'utilisation finale.

▼M20

Article 3

1.  
Sont interdits la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation, directement ou indirectement, par des ressortissants des États membres ou depuis le territoire des États membres, ou au moyen de navires battant leur pavillon ou d'aéronefs immatriculés dans les États membres, de tous les biens et technologies à double usage, qu'ils proviennent ou non de leur territoire, énumérés à l'annexe I du règlement (UE) 2021/821 ( *2 ), en faveur de toute personne physique ou morale, de toute entité ou de tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays, qu'ils proviennent ou non de leur territoire.

▼M35

1 bis.  
Le transit, par le territoire de la Russie, des biens et technologies à double usage, visés au paragraphe 1, exportés depuis l’Union, est interdit.

▼M20

2.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d'autres services en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l'entretien et l'utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 à l'occasion de toute vente, toute fourniture, tout transfert ou toute exportation de ces biens et technologies, ou pour la fourniture d'une assistance technique, de services de courtage et d'autres services connexes, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

▼M36

c) 

de vendre, de concéder sous licence ou de transférer de toute autre manière des droits de propriété intellectuelle ou des secrets d’affaires, ainsi que d’accorder des droits permettant de consulter ou de réutiliser tout matériel ou information protégés par des droits de propriété intellectuelle ou constituant des secrets d’affaires, en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

▼M20

3.  

Sans préjudice des obligations d'autorisation visées dans le règlement (UE) 2021/821, les interdictions visées aux paragraphes 1 et 2 ne s'appliquent pas à la vente, à la fourniture, au transfert ou à l'exportation de biens et technologies à double usage ni à la fourniture connexe d'une assistance technique et financière, à des fins non militaires et pour un utilisateur final non militaire, et destinés:

a) 

à des fins humanitaires, à des urgences sanitaires, à la prévention ou à l'atténuation à titre urgent d'un événement susceptible d'avoir des effets graves et importants sur la santé et la sécurité humaines ou sur l'environnement, ou en réaction à des catastrophes naturelles;

b) 

à des fins médicales ou pharmaceutiques;

c) 

à l'exportation temporaire d'articles destinés à être utilisés par des médias d'information;

d) 

à des mises à jour logicielles;

e) 

à une utilisation en tant que dispositifs de communication grand public; ou

▼M28 —————

▼M20

g) 

à l'usage personnel des personnes physiques se rendant en Russie ou de leurs parents proches qui voyagent avec elles, et se limitant aux effets personnels, aux effets et objets mobiliers, aux véhicules ou aux outils commerciaux qui leur appartiennent et qui ne sont pas destinés à la vente.

▼M28

À l'exception du point g) du premier alinéa, l'exportateur déclare dans la déclaration en douane que les biens sont exportés au titre de l'exception correspondante établie dans le présent paragraphe et notifie à l'autorité compétente de l'État membre dans lequel l'exportateur réside ou est établi la première utilisation de ladite exception dans un délai de 30 jours à compter de la date de la première exportation.

▼M35

3 bis.  
Sans préjudice des exigences en matière d’autorisation prévues par le règlement (UE) 2021/821, l’interdiction énoncée au paragraphe 1 bis du présent article ne s’applique pas au transit, par le territoire de la Russie, des biens et technologies à double usage destinés aux fins énoncées au paragraphe 3, points a) à e) du présent article.

▼M20

4.  

Par dérogation aux paragraphes 1 et 2 du présent article, et sans préjudice des obligations d'autorisation visées dans le règlement (UE) 2021/821, les autorités compétentes peuvent autoriser la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation de biens et technologies à double usage ou la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière y afférente destinés à un usage non militaire et à un utilisateur final non militaire, après avoir établi que ces biens ou technologies ou l'assistance technique ou l'aide financière y afférente sont:

a) 

destinés à la coopération entre l'Union, les gouvernements des États membres et le gouvernement de Russie dans des domaines purement civils;

b) 

destinés à la coopération intergouvernementale dans le domaine des programmes spatiaux;

c) 

destinés à l'exploitation, à l'entretien, au retraitement du combustible et à la sûreté des capacités nucléaires, ainsi qu'à la coopération nucléaire civile, en particulier dans le domaine de la recherche et du développement;

d) 

destinés à la sécurité maritime;

▼M26

e) 

destinés à des réseaux civils de communications électroniques non accessibles au public qui ne sont pas la propriété d’une entité contrôlée par l’État ou détenue à plus de 50 % par l’État;

▼M20

f) 

destinés à l'usage exclusif d'entités détenues ou contrôlées exclusivement ou conjointement par une personne morale, une entité ou un organisme établi ou constitué selon le droit d'un État membre ou d'un pays partenaire;

g) 

destinés aux représentations diplomatiques de l'Union, des États membres et des pays partenaires, y compris les délégations, les ambassades et les missions;

▼M28

h) 

destinés à assurer la cybersécurité et la sécurité de l'information pour les personnes physiques et morales, les entités et les organismes en Russie, à l'exception de ses pouvoirs publics et des entreprises que ces derniers contrôlent directement ou indirectement.

▼M35

4 bis.  
Par dérogation au paragraphe 1 bis et sans préjudice des exigences en matière d’autorisation prévues par le règlement (UE) 2021/821, les autorités compétentes peuvent autoriser le transit, par le territoire de la Russie, de biens et technologies à double usage après avoir établi que ces biens et technologies sont destinés aux fins mentionnées au paragraphe 4, points b), c), d) et h), du présent article.

▼M20

5.  
Par dérogation aux paragraphes 1 et 2 du présent article, et sans préjudice des obligations d'autorisation visées dans le règlement (UE) 2021/821, les autorités compétentes peuvent autoriser la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation de biens et technologies à double usage ou la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière y afférente, destinés à un usage non militaire et à un utilisateur final non militaire, après avoir établi que ces biens ou technologies ou l'assistance technique ou l'aide financière y afférente sont exigibles par application d'un contrat conclu avant le 26 février 2022, ou d'un contrat accessoire nécessaire à l'exécution d'un tel contrat, pour autant que l'autorisation soit demandée avant le 1er mai 2022.
6.  
Toutes les autorisations requises en vertu du présent article sont accordées par les autorités compétentes conformément aux règles et procédures établies dans le règlement (UE) 2021/821, qui s'appliquent mutatis mutandis. L'autorisation est valable dans toute l'Union.

▼M25

7.  

Lorsqu'elles se prononcent sur les demandes d'autorisation conformément aux paragraphes 4 et 5, les autorités compétentes n'accordent pas d'autorisation si elles ont des motifs raisonnables de croire que:

▼M26

i) 

l’utilisateur final pourrait être militaire ou une personne physique ou morale, une entité ou un organisme figurant à l’annexe IV ou que les biens pourraient être destinés à une utilisation finale militaire, à moins que la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation des biens et des technologies visés au paragraphe 1, ou la fourniture d’une assistance technique ou d’une aide financière connexe ne soient autorisés en vertu de l’article 3 ter, paragraphe 1, point a).

ii) 

la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation des biens et des technologies visés au paragraphe 1, ou la fourniture d’une assistance technique ou d’une aide financière connexe, sont destinés au secteur de l’aviation ou à l’industrie spatiale, à moins qu’une telle vente, une telle fourniture, un tel transfert ou une telle exportation ou la fourniture d’une assistance technique ou d’une aide financière connexe ne soient autorisés en vertu du paragraphe 4, point b); ou

▼M25

iii) 

la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation des biens et des technologies visés au paragraphe 1, ou la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière connexe, sont destinés au secteur de l'énergie, à moins qu'une telle vente, une telle fourniture, un tel transfert ou une telle exportation ou l'assistance technique ou l'aide financière connexe ne soit autorisé en vertu des exceptions visées à l'article 4, paragraphes 3 à 6.

▼M20

8.  
Les autorités compétentes des États membres peuvent annuler, suspendre, modifier ou révoquer une autorisation qu'elles ont accordée en vertu des paragraphes 4 et 5 si elles estiment que cette annulation, cette suspension, cette modification ou cette révocation est nécessaire à la mise en œuvre effective de la présente décision.
9.  
Les pays partenaires visés au présent article et à l'article 3 bis, paragraphe 4, points f) et g), et qui appliquent substantiellement des mesures de contrôle des exportations équivalentes, figurent à l'annexe VII.

Article 3 bis

1.  
Il est interdit de vendre, de fournir, de transférer ou d'exporter, directement ou indirectement, des biens et des technologies susceptibles de contribuer au renforcement militaire et technologique de la Russie ou au développement du secteur de la défense et de la sécurité, originaires ou non de l'Union, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays.

▼M36

1 bis.  
Le transit par le territoire de la Russie de biens et technologies susceptibles de contribuer au renforcement militaire et technologique de la Russie ou au développement de son secteur de la défense et de la sécurité, exportés depuis l’Union, est interdit.

▼M20

2.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d'autres services relatifs aux biens ou aux technologies visés au paragraphe 1 et à la fourniture, à la fabrication, à l'entretien et à l'utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, à toute entité ou à tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 à l'occasion de toute vente, toute fourniture, tout transfert ou toute exportation de ces biens et technologies, ou pour la fourniture d'une assistance technique, de services de courtage et d'autres services connexes, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

▼M36

c) 

de vendre, de concéder sous licence ou de transférer de toute autre manière des droits de propriété intellectuelle ou des secrets d’affaires, ainsi que d’accorder des droits permettant de consulter ou de réutiliser tout matériel ou information protégés par des droits de propriété intellectuelle ou constituant des secrets d’affaires, en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

▼M20

3.  

Les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 2 ne s'appliquent pas à la vente, à la fourniture, au transfert ou à l'exportation de biens et de technologies visés au paragraphe 1 ni à la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière y afférente, à des fins non militaires et pour un utilisateur final non militaire, et destinés:

a) 

à des fins humanitaires, à des urgences sanitaires, à la prévention ou à l'atténuation à titre urgent d'un événement susceptible d'avoir des effets graves et importants sur la santé et la sécurité humaines ou sur l'environnement, ou en réaction à des catastrophes naturelles;

b) 

à des fins médicales ou pharmaceutiques;

c) 

à l'exportation temporaire d'articles destinés à être utilisés par des médias d'information;

d) 

à des mises à jour logicielles;

e) 

à une utilisation en tant que dispositifs de communication grand public; ou

▼M28 —————

▼M20

g) 

à l'usage personnel des personnes physiques se rendant en Russie ou de leurs parents proches qui voyagent avec elles, et se limitant aux effets personnels, aux effets et objets mobiliers, aux véhicules ou aux outils commerciaux qui leur appartiennent et qui ne sont pas destinés à la vente.

▼M28

À l'exception du point g) du premier alinéa, l'exportateur déclare dans la déclaration en douane que les biens sont exportés au titre de l'exception correspondante établie dans le présent paragraphe et notifie à l'autorité compétente de l'État membre dans lequel l'exportateur réside ou est établi la première utilisation de ladite exception dans un délai de 30 jours à compter de la date de la première exportation.

▼M36

3 bis.  
L’interdiction prévue au paragraphe 1 bis ne s’applique pas au transit par le territoire de la Russie des biens et technologies susceptibles de contribuer au renforcement militaire et technologique de la Russie ou au développement de son secteur de la défense et de la sécurité, énumérés à l’annexe VII du règlement (UE) no 833/2014, destinés aux fins mentionnées au paragraphe 3, points a) à e), du présent article.

▼M20

4.  

Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation de biens et technologies à double usage visés au paragraphe 1 ou la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière y afférente destinés à un usage non militaire et à un utilisateur final non militaire après avoir établi que ces biens ou technologies ou l'assistance technique ou aide financière y afférente sont:

a) 

destinés à la coopération entre l'Union, les gouvernements des États membres et le gouvernement de Russie dans des domaines purement civils;

b) 

destinés à la coopération intergouvernementale dans le domaine des programmes spatiaux;

c) 

destinés à l'exploitation, à l'entretien, au retraitement du combustible et à la sûreté des capacités nucléaires, ainsi qu'à la coopération nucléaire civile, en particulier dans le domaine de la recherche et du développement;

d) 

destinés à la sécurité maritime;

▼M26

e) 

destinés à des réseaux civils de communications électroniques non accessibles au public qui ne sont pas la propriété d’une entité contrôlée par l’État ou détenue à plus de 50 % par l’État;

▼M20

f) 

destinés à l'usage exclusif d'entités détenues ou contrôlées exclusivement ou conjointement par une personne morale, une entité ou un organisme établi ou constitué selon le droit d'un État membre ou d'un pays partenaire; ou

g) 

destinés aux représentations diplomatiques de l'Union, des États membres et des pays partenaires, y compris les délégations, les ambassades et les missions; ou

▼M28

h) 

destinés à assurer la cybersécurité et la sécurité de l'information pour les personnes physiques et morales, les entités et les organismes en Russie, à l'exception de ses pouvoirs publics et des entreprises que ces derniers contrôlent directement ou indirectement; ou

▼M36

i) 

destinés à l’usage exclusif de l’État membre qui accorde l’autorisation et pleinement sous son contrôle et afin de remplir ses obligations de maintenance dans des zones qui font l’objet d’un contrat de location à long terme entre cet État membre et la Fédération de Russie.

4 bis.  
Par dérogation au paragraphe 1 bis, les autorités compétentes peuvent autoriser le transit par le territoire de la Russie de biens et technologies susceptibles de contribuer au renforcement militaire et technologique de la Russie ou au développement de son secteur de la défense et de la sécurité, énumérés à l’annexe VII du règlement (UE) no 833/2014, après avoir établi que ces biens et technologies sont destinés aux fins mentionnées au paragraphe 4, points b), c), d) et h), du présent article.

▼M20

5.  
Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation de biens et technologies visés au paragraphe 1 ou la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière y afférente, destinés à un usage non militaire et à un utilisateur final non militaire, après avoir établi que ces biens ou technologies ou l'assistance technique ou l'aide financière y afférentes sont exigibles par application d'un contrat conclu avant le 26 février 2022, ou d'un contrat accessoire nécessaire à l'exécution d'un tel contrat, pour autant que l'autorisation soit demandée avant le 1er mai 2022.
6.  
Toutes les autorisations requises en vertu du présent article sont accordées par les autorités compétentes conformément aux règles et procédures établies dans le règlement (UE) 2021/821, qui s'appliquent mutatis mutandis. L'autorisation est valable dans toute l'Union.

▼M25

7.  

Lorsqu'elles se prononcent sur les demandes d'autorisation conformément aux paragraphes 4 et 5 du présent article, les autorités compétentes n'accordent pas d'autorisation si elles ont des motifs raisonnables de croire que:

▼M26

i) 

l’utilisateur final pourrait être militaire ou une personne physique ou morale, une entité ou un organisme figurant à l’annexe IV ou que les biens pourraient être destinés à une utilisation finale militaire, à moins que la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation des biens et des technologies visés au paragraphe 1, ou la fourniture d’une assistance technique ou d’une aide financière connexe ne soient autorisés en vertu de l’article 3 ter, paragraphe 1.

ii) 

la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation des biens et des technologies visés au paragraphe 1, ou la fourniture d’une assistance technique ou d’une aide financière connexe, sont destinés au secteur de l’aviation ou à l’industrie spatiale, à moins qu’une telle vente, une telle fourniture, un tel transfert ou une telle exportation ou la fourniture d’une assistance technique ou d’une aide financière connexe ne soient autorisés en vertu du paragraphe 4, point b); ou

▼M25

iii) 

la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation des biens et des technologies visés au paragraphe 1, ou la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière connexe, sont destinés au secteur de l'énergie, à moins qu'une telle vente, une telle fourniture, un tel transfert ou une telle exportation ou l'assistance technique ou l'aide financière connexe ne soit autorisé en vertu des exceptions visées à l'article 4, paragraphes 3 à 6.

▼M20

8.  
Les autorités compétentes des États membres peuvent annuler, suspendre, modifier ou révoquer une autorisation qu'elles ont accordée en vertu des paragraphes 4 et 5 si elles estiment que cette annulation, cette suspension, cette modification ou cette révocation est nécessaire à la mise en œuvre effective de la présente décision.
9.  
L'Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s'appliquer.

▼M30

Article 3 bis bis

▼M36

1.  

Il est interdit de vendre, de fournir, de transférer ou d’exporter, directement ou indirectement, des armes à feu, leurs pièces, parties essentielles et munitions énumérées à l’annexe I du règlement (UE) no 258/2012 du Parlement européen et du Conseil ( 14 ) ainsi que certaines autres armes à feu et armes, originaires ou non de l’Union, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

▼M35

1 bis.  
Le transit, par le territoire de la Russie, des armes à feu, leurs pièces, parties essentielles et munitions, visées au paragraphe 1, exportées depuis l’Union est interdit.

▼M30

2.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d’autres services en rapport avec les biens visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens visés au paragraphe 1, pour toute vente, toute fourniture, tout transfert ou toute exportation de ces biens, ou pour la fourniture d’une assistance technique, de services de courtage ou d’autres services connexes, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays;

▼M36

c) 

de vendre, de concéder sous licence ou de transférer de toute autre manière des droits de propriété intellectuelle ou des secrets d’affaires, ainsi que d’accorder des droits permettant de consulter ou de réutiliser tout matériel ou information protégés par des droits de propriété intellectuelle ou constituant des secrets d’affaires, en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

3.  
L’Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s’appliquer.

▼M20

Article 3 ter

▼M25

1.  

En ce qui concerne les personnes physiques ou morales, les entités ou organismes figurant sur la liste de l'annexe IV, par dérogation aux articles 3 et 3 bis de la présente décision, et sans préjudice des obligations d'autorisation visées dans le règlement (UE) 2021/821, les autorités compétentes des États membres ne peuvent autoriser la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation des biens et technologies à double usage ainsi que des biens et technologies visés à l'article 3 bis de la présente décision, ou la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière connexe, qu'après avoir établi que:

a) 

ces biens ou technologies ou l'assistance technique ou l'aide financière y afférentes sont nécessaires à titre urgent pour prévenir ou atténuer un événement susceptible d'avoir des effets graves et importants sur la santé et la sécurité humaines ou sur l'environnement; ou

b) 

ces biens ou technologies ou l'assistance technique ou l'aide financière y afférentes sont exigibles par application d'un contrat conclu avant le 26 février 2022, ou d'un contrat accessoire nécessaire à l'exécution d'un tel contrat, pour autant que l'autorisation soit demandée avant le 1er mai 2022.

▼M20

2.  
Toutes les autorisations requises en vertu du présent article sont accordées par les autorités compétentes conformément aux règles et procédures établies dans le règlement (UE) 2021/821, qui s'appliquent mutatis mutandis. L'autorisation est valable dans toute l'Union.
3.  
Les autorités compétentes des États membres peuvent annuler, suspendre, modifier ou révoquer une autorisation qu'elles ont accordée en vertu du paragraphe 1 si elles estiment que cette annulation, cette suspension, cette modification ou cette révocation est nécessaire à la mise en œuvre effective de la présente décision.

▼M25

Article 4

1.  
Il est interdit de vendre, de fournir, de transférer ou d'exporter, directement ou indirectement, certains biens et technologies adaptés à certaines catégories de projets d'exploration et de production, originaires ou non de l'Union, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie, y compris dans sa zone économique exclusive et sur son plateau continental, ou aux fins de leur utilisation dans ce pays, y compris dans sa zone économique exclusive et sur son plateau continental.

L'Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent paragraphe doit s'appliquer.

2.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d'autres services en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 ainsi qu'avec la fourniture, la fabrication, l'entretien et l'utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1, pour toute vente, toute fourniture, tout transfert ou toute exportation de ces biens et technologies, ou pour la fourniture d'une assistance technique, de services de courtage ou d'autres services connexes, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays.

3.  

Les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 2 ne s'appliquent pas à la vente, à la fourniture, au transfert ou à l'exportation de biens ou de technologies, ou à la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière nécessaire:

▼M27

a) 

au transport de gaz naturel et de pétrole, y compris de produits pétroliers raffinés, à moins qu'il ne soit interdit au titre de l'article 4 sexdecies ou de l'article 4 septdecies, depuis ou via la Russie vers l'Union; ou

▼M25

b) 

à la prévention ou à l'atténuation à titre urgent d'un événement susceptible d'avoir des effets graves et importants sur la santé et la sécurité humaines ou sur l'environnement.

4.  
Les interdictions prévues aux paragraphes 1 et 2 ne s'appliquent pas à l'exécution jusqu'au 17 septembre 2022 d'une obligation découlant d'un contrat conclu avant le 16 mars 2022 ou des contrats accessoires nécessaires à l'exécution de tels contrats, pour autant que l'autorité compétente en ait été informée au moins cinq jours ouvrables à l'avance.
5.  
Les interdictions énoncées au paragraphe 2 ne s'appliquent pas à la fourniture de produits d'assurance ou de réassurance à toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi ou constitué selon le droit d'un État membre pour ce qui est de ses activités en dehors du secteur de l'énergie en Russie.
6.  

Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser, dans les conditions qu'elles jugent appropriées, la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation et la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière, après avoir établi que:

a) 

l'activité considérée est nécessaire pour assurer un approvisionnement énergétique critique dans l'Union; ou

b) 

l'activité considérée est destinée à l'usage exclusif d'entités détenues ou contrôlées exclusivement ou conjointement par une personne morale, une entité ou un organisme établi ou constitué selon le droit d'un État membre.

7.  
L'État membre ou les État membres concernés informent les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu du paragraphe 6 dans un délai de deux semaines suivant l'autorisation.

▼M32

Article 4 bis

1.  

Il est interdit:

a) 

d’acquérir une nouvelle participation ou d’augmenter une participation existante dans toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi ou constitué selon le droit de la Russie ou de tout autre pays tiers et opérant dans le secteur de l’énergie en Russie;

b) 

d’accorder de nouveaux prêts ou de nouveaux crédits ou de participer à un accord en vue d’accorder de nouveaux prêts ou de nouveaux crédits, ou de fournir d’une quelconque autre manière un financement, y compris une participation au capital, à toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi ou constitué selon le droit de la Russie ou de tout autre pays tiers et opérant dans le secteur de l’énergie en Russie, ou dans le but établi de financer cette personne morale, cette entité ou cet organisme;

c) 

de créer toute nouvelle coentreprise avec toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi ou constitué selon le droit de la Russie ou de tout autre pays tiers et opérant dans le secteur de l’énergie en Russie;

d) 

de fournir des services d’investissement directement liés aux activités énumérées aux points a), b) et c).

2.  

Il est interdit:

a) 

d’acquérir une nouvelle participation ou d’augmenter une participation existante dans toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi ou constitué selon le droit de la Russie ou de tout autre pays tiers et opérant dans le secteur des industries extractives en Russie;

b) 

d’accorder de nouveaux prêts ou de nouveaux crédits ou de participer à un accord en vue d’accorder de nouveaux prêts ou de nouveaux crédits, ou de fournir d’une quelconque autre manière un financement, y compris une participation au capital, à toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi ou constitué selon le droit de la Russie ou de tout autre pays tiers et opérant dans le secteur des industries extractives en Russie, ou dans le but établi de financer cette personne morale, cette entité ou cet organisme;

c) 

de créer toute nouvelle coentreprise avec toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi ou constitué selon le droit de la Russie ou de tout autre pays tiers et opérant dans le secteur des industries extractives en Russie;

d) 

de fournir des services d’investissement directement liés aux activités énumérées aux points a), b) et c).

3.  

Par dérogation au paragraphe 1, les autorités compétentes peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, toute activité visée au paragraphe 1, après avoir établi que:

a) 

l’activité considérée est nécessaire pour assurer un approvisionnement énergétique critique dans l’Union, ainsi que le transport de gaz naturel et de pétrole, y compris les produits pétroliers raffinés, sauf interdiction au titre de l’article 4 sexdecies ou 4 septdecies, depuis ou via la Russie vers l’Union; ou

b) 

l’activité considérée concerne exclusivement une personne morale, une entité ou un organisme opérant dans le secteur de l’énergie en Russie détenu par une personne morale, une entité ou un organisme qui est établi ou constitué selon le droit d’un État membre.

4.  
L’État membre ou les État membres concernés informent les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu du paragraphe 3 dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.
5.  
L’interdiction prévue au paragraphe 2 ne s’applique pas aux activités extractives qui tirent leur valeur la plus élevée de la production de certains matériaux ou dont l’objectif principal est la production de certains matériaux. L’Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent paragraphe doit s’appliquer.

▼M20

Article 4 ter

1.  
Il est interdit de fournir un financement ou une aide financière publics en faveur des échanges commerciaux avec la Russie ou des investissements dans ce pays.
2.  

L'interdiction prévue au paragraphe 1 ne s'applique pas:

a) 

aux engagements contraignants en matière de financement ou d'aide financière contractés avant le 26 février 2022;

▼M24

b) 

la fourniture d'un financement ou d'une aide financière publics dans la limite d'un montant total de 10 000 000  EUR par projet bénéficiant à des petites et moyennes entreprises établies dans l'Union; ou

▼M20

c) 

à la fourniture d'un financement ou d'une aide financière publics pour le commerce de denrées alimentaires et à des fins agricoles, médicales ou humanitaires.

▼M22

3.  
Il est interdit d’investir dans des projets cofinancés par le Russian Direct Investment Fund, d’y participer ou d’y contribuer d’une autre manière.
4.  
Par dérogation au paragraphe 3, les autorités compétentes peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, la participation à un investissement dans des projets cofinancés par le Russian Direct Investment Fund, ou une contribution à de tels projets, après avoir établi que cette participation à l’investissement ou cette contribution est exigible en vertu de contrats conclus avant le 2 mars 2022, ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.

▼M20

Article 4 quater

▼M26

1.  
Il est interdit d’acheter, de fournir, de transférer ou d’exporter, directement ou indirectement, les biens et technologies propices à une utilisation dans le raffinage et la liquéfaction de gaz naturel, originaires ou non de l’Union, à des personnes physiques ou morales, des entités ou des organismes en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

▼M20

2.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d'autres services en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l'entretien et l'utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1, pour toute vente, toute fourniture, tout transfert ou toute exportation de ces biens et technologies, ou pour la fourniture d'une assistance technique, de services de courtage ou d'autres services connexes, directement ou indirectement, à toute personne, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

▼M36

c) 

de vendre, de concéder sous licence ou de transférer de toute autre manière des droits de propriété intellectuelle ou des secrets d’affaires, ainsi que d’accorder des droits permettant de consulter ou de réutiliser tout matériel ou information protégés par des droits de propriété intellectuelle ou constituant des secrets d’affaires, en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

▼M20

3.  
Les interdictions prévues aux paragraphes 1 et 2 s'entendent sans préjudice de l'exécution, jusqu'au 27 mai 2022, de contrats conclus avant le 26 février 2022, ou de contrats accessoires nécessaires à l'exécution de tels contrats.
4.  
Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes des États membres peuvent autoriser, dans les conditions qu'elles jugent appropriées, la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation des biens et technologies visés au paragraphe 1 ou la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière y afférentes, après avoir établi que ces biens ou technologies ou la fourniture de cette assistance technique ou de cette aide financière y afférentes sont nécessaires à titre urgent pour prévenir ou atténuer un événement susceptible d'avoir des effets graves et importants sur la santé et la sécurité humaines ou sur l'environnement.

Dans des cas urgents dûment justifiés, la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation peut avoir lieu sans autorisation préalable, pour autant que l'exportateur le notifie à l'autorité compétente dans les cinq jours ouvrables suivant la realization de l'opération, en fournissant des précisions sur la justification pertinente de la vente, de la fourniture, du transfert ou de l'exportation sans autorisation préalable.

▼M28

4 bis.  
L'État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu du présent paragraphe dans un délai de deux semaines suivant l'autorisation.

▼M20

5.  
L'Union prend les mesures nécessaires pour déterminer les articles concernés qui doivent être couverts par le présent article.

Article 4 quinquies

▼M26

1.  
Il est interdit de vendre, de fournir, de transférer ou d’exporter, directement ou indirectement, des biens et technologies propices à une utilisation dans le secteur de l’aviation ou dans l’industrie spatiale, de même que des carburéacteurs et des additifs pour carburants, originaires ou non de l’Union, à, ou vers, toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

▼M36

1 bis.  
Le transit par le territoire de la Russie de biens et technologies propices à une utilisation dans le secteur de l’aviation ou l’industrie spatiale, et de carburéacteurs et additifs pour carburants, exportés depuis l’Union, est interdit.

▼M20

2.  
Il est interdit de fournir des services d'assurance et de réassurance, directement ou indirectement, en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 à toute personne, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays.
3.  
Il est interdit d'exécuter l'une ou plusieurs des tâches suivantes: révision, réparation, inspection, remplacement, modification ou correction de défectuosité d'un aéronef ou d'un élément d'aéronef, à l'exception de la visite prévol, en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1, directement ou indirectement, en faveur de toute personne physique ou morale, de toute entité ou de tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays.
4.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d'autres services en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l'entretien et l'utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1, pour toute vente, toute fourniture, tout transfert ou toute exportation de ces biens et technologies, ou pour la fourniture d'une assistance technique, de services de courtage ou d'autres services connexes, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

▼M36

c) 

de vendre, de concéder sous licence ou de transférer de toute autre manière des droits de propriété intellectuelle ou des secrets d’affaires, ainsi que d’accorder des droits permettant de consulter ou de réutiliser tout matériel ou information protégés par des droits de propriété intellectuelle ou constituant des secrets d’affaires, en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

▼M30

5.  
En ce qui concerne les biens énumérés à la partie A de l’annexe XI du règlement (UE) no 833/2014 du Conseil ( 15 ), les interdictions visées aux paragraphes 1 et 4 ne s’appliquent pas à l’exécution, jusqu’au 28 mars 2022, de contrats conclus avant le 26 février 2022, ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.

▼M30

5 bis.  
En ce qui concerne les biens énumérés à la partie B de l’annexe XI du règlement (UE) no 833/2014, les interdictions visées aux paragraphes 1 et 4 ne s’appliquent pas à l’exécution, jusqu’au 6 novembre 2022, de contrats conclus avant le 7 octobre 2022, ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.

▼M32

5 ter.  
En ce qui concerne les biens énumérés à la partie C de l’annexe XI du règlement (UE) no 833/2014, les interdictions visées aux paragraphes 1 et 4 ne s’appliquent pas à l’exécution, jusqu’au 16 janvier 2023, de contrats conclus avant le 17 décembre 2022, ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.

▼M35

5 quater.  
En ce qui concerne les biens énumérés à la partie D de l’annexe XI du règlement (UE) no 833/2014, les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 4 du présent article ne s’appliquent pas à l’exécution, jusqu’au 27 mars 2023, des contrats conclus avant le 26 février 2023, ou des contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.

▼M26

6.  

Par dérogation aux paragraphes 1 et 4, les autorités compétentes peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, l’exécution d’un crédit-bail aérien conclu avant le 26 février 2022, après avoir établi:

a) 

que cela est strictement nécessaire pour garantir les remboursements du crédit-bail à une personne morale, une entité ou un organisme établi ou constitué selon le droit d’un État membre auquel aucune des mesures restrictives prévues par la présente décision ne s’applique; et

b) 

qu’aucune ressource économique ne sera mise à la disposition de la partie russe, à l’exception du transfert de propriété de l’aéronef après le remboursement intégral du crédit-bail.

▼M30

6 bis.  
Par dérogation aux paragraphes 1 et 4, les autorités compétentes peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation de biens énumérés à la partie B de l’annexe XI du règlement (UE) no 833/2014 ou l’assistance technique, les services de courtage, le financement ou l’aide financière y afférents, après avoir établi que cela est nécessaire à la production des biens en titane nécessaires dans l’industrie aéronautique, pour lesquels il n’existe pas d’autre source d’approvisionnement.

▼M32

6 ter.  
Par dérogation au paragraphe 4, les autorités compétentes peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, la fourniture d’une assistance technique liée à l’utilisation des biens et technologies visés au paragraphe 1, après avoir établi que la fourniture de cette assistance technique est nécessaire pour éviter une collision entre satellites ou leur retour involontaire dans l’atmosphère.
6 quater.  
Par dérogation aux paragraphes 1 et 4, les autorités compétentes peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation des biens relevant des codes NC 8517 71 00, 8517 79 00 et 9026 00 00 énumérés à la partie B de l’annexe XI du règlement (UE) no 833/2014, ou d’une assistance technique, de services de courtage, d’un financement ou d’une aide financière connexes, après avoir établi que la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation est nécessaire à des fins médicales ou pharmaceutiques, ou à des fins humanitaires telles que l’acheminement d’une assistance ou la facilitation de cet acheminement, y compris en ce qui concerne les fournitures médicales et les denrées alimentaires ou le transfert de travailleurs humanitaires et de l’aide connexe, ou à des fins d’évacuation.

Lorsqu’elles se prononcent sur les demandes d’autorisation à des fins médicales, pharmaceutiques ou humanitaires conformément au présent paragraphe, les autorités nationales compétentes n’accordent pas d’autorisation pour les exportations vers toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays, si elles ont des motifs raisonnables de croire que les biens pourraient être destinés à une utilisation finale militaire.

▼M36

6 quinquies.  
Par dérogation au paragraphe 1 bis du présent article, les autorités compétentes peuvent autoriser le transit par le territoire de la Russie de biens et technologies propices à une utilisation dans le secteur de l’aviation ou dans l’industrie spatiale énumérés à l’annexe XI du règlement (UE) no 833/2014, et de carburéacteurs et additifs pour carburants énumérés à l’annexe XX du règlement (UE) no 833/2014, après avoir établi que ces biens et technologies sont destinés aux fins énoncées aux paragraphes 6 bis, 6 ter et 6 quater du présent article.
6 sexies.  
Par dérogation au paragraphe 1 du présent article, les autorités compétentes peuvent autoriser la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation des biens inscrits sur la liste figurant à l’annexe XI, partie B, du règlement (UE) no 833/2014, si ces biens sont destinés à l’usage exclusif de l’État membre qui accorde l’autorisation, pleinement sous son contrôle, et afin de remplir ses obligations de maintenance dans des zones qui font l’objet d’un contrat de location à long terme entre cet État membre et la Fédération de Russie.

▼M26

7.  
L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toutes les autorisations accordées en vertu du présent article dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.
8.  
L’interdiction visée au paragraphe 1 est sans préjudice de l’article 3, paragraphe 4, point b), et de l’article 3 bis, paragraphe 4, point b).

▼M28

8 bis.  
L'interdiction visée au paragraphe 4, point a), ne s'applique pas à l'échange d'informations visant à établir des normes techniques dans le cadre de l'Organisation de l'aviation civile internationale en ce qui concerne les biens et technologies visés au paragraphe 1.

▼M26

9.  
L’Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s’appliquer.

▼M21

Article 4 sexies

1.  
Les États membres, conformément à leurs dispositions réglementaires et législatives nationales et dans le respect du droit international, en particulier les accords pertinents dans le domaine de l'aviation civile internationale, refusent à tout aéronef exploité par des transporteurs aériens russes, y compris en tant que transporteur contractuel dans le cadre d'accords de partage de codes ou de réservation de capacité, à tout aéronef immatriculé en Russie et à tout aéronef non immatriculé en Russie qui est détenu, affrété ou contrôlé d'une autre manière par une personne physique ou morale, une entité ou un organisme russe, la permission d'atterrir sur le territoire de l'Union, d'en décoller ou de le survoler.
2.  
Le paragraphe 1 ne s'applique pas en cas d'atterrissage d'urgence ou de survol d'urgence.
3.  
Par dérogation au paragraphe 1, les autorités compétentes peuvent autoriser un aéronef à atterrir sur le territoire de l'Union, à en décoller ou à le survoler si les autorités compétentes ont déterminé qu'un atterrissage, un décollage ou un survol est nécessaire à des fins humanitaires ou à toute autre fin compatible avec les objectifs de la présente décision.
4.  
L'État membre ou les État membres concernés informent les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu du paragraphe 3 dans un délai de deux semaines suivant l'autorisation.

▼M36

5.  
Les exploitants d’aéronefs assurant des vols non réguliers entre la Russie et l’Union, directement ou via un pays tiers, notifient toutes les informations pertinentes concernant le vol avant son exécution, et au moins 48 heures à l’avance, aux autorités compétentes de l’État membre de départ ou de destination.

▼M35

6.  
En cas de refus d’un vol notifié conformément au paragraphe 5, l’État membre concerné informe immédiatement les autres États membres, le gestionnaire de réseau et la Commission.

▼M21

Article 4 septies

▼M25

1.  
Le gestionnaire de réseau chargé des fonctions de réseau de la gestion du trafic aérien pour le ciel unique européen aide la Commission et les États membres à assurer la mise en œuvre et le respect de l'article 4 sexies. En particulier, le gestionnaire de réseau rejette notamment tous les plans de vol présentés par les exploitants d'aéronefs indiquant leur intention d'exercer des activités sur le territoire de l'Union qui constituent une violation de la présente décision, de sorte que le pilote n'est pas autorisé à voler.

▼M21

2.  
Le gestionnaire de réseau présente régulièrement à la Commission et aux États membres, sur la base de l'analyse des plans de vol, des rapports sur l'application de l'article 4 sexies.

▼M23

Article 4 octies

1.  
Il est interdit aux opérateurs de diffuser des contenus, d’autoriser ou de faciliter la diffusion de contenus, ou de contribuer à celle-ci par les personnes morales, entités ou organismes énumérés à l’annexe IX, y compris par transmission ou distribution par tout moyen tel que le câble, le satellite, la télévision sur IP, les fournisseurs de services internet, les plateformes ou applications de partage de vidéos sur l’internet, qu’elles soient nouvelles ou préinstallées.
2.  
Toute licence ou autorisation de diffusion, tout accord de transmission et de distribution conclu avec les personnes morales, entités ou organismes énumérés à l’annexe IX sont suspendus.

▼M27

3.  
Il est interdit de faire la publicité de produits ou de services dans des contenus produits ou diffusés par les personnes morales, entités ou organismes énumérés à l'annexe IX, y compris par l'un quelconque des moyens de transmission ou de distribution visés au paragraphe 1.

▼M24

Article 4 nonies

1.  
Il est interdit de vendre, de fournir, de transférer ou d'exporter, directement ou indirectement, des biens et des technologies de navigation maritime, originaires ou non de l'Union, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie, aux fins de leur utilisation dans ce pays ou aux fins de leur installation à bord d'un navire battant pavillon russe.
2.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d'autres services en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l'entretien et l'utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1, pour toute vente, toute fourniture, tout transfert ou toute exportation de ces biens et technologies, ou pour la fourniture d'une assistance technique, de services de courtage ou d'autres services connexes, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays;

▼M36

c) 

de vendre, de concéder sous licence ou de transférer de toute autre manière des droits de propriété intellectuelle ou des secrets d’affaires, ainsi que d’accorder des droits permettant de consulter ou de réutiliser tout matériel ou information protégés par des droits de propriété intellectuelle ou constituant des secrets d’affaires, en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

▼M24

3.  
Les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 2 ne s'appliquent pas à la vente, à la fourniture, au transfert ou à l'exportation des biens et technologies visés au paragraphe 1 ni à la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière y afférente, à des fins non militaires et pour un utilisateur final non militaire, et destinés à des fins humanitaires, à des urgences sanitaires, à la prévention ou à l'atténuation à titre urgent d'un événement susceptible d'avoir des effets graves et importants sur la santé et la sécurité humaines ou sur l'environnement, ou en réaction à des catastrophes naturelles.
4.  
Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation des biens et technologies visés au paragraphe 1 ou la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière y afférente, à des fins non militaires et pour un utilisateur final non militaire, après avoir déterminé que ces biens ou technologies ou l'assistance technique ou l'aide financière y afférente sont destinés à la sécurité maritime.

▼M28

4 bis.  
L'État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu du paragraphe 4 dans un délai de deux semaines suivant l'autorisation.

▼M24

5.  
L'Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s'appliquer.

▼M26

Article 4 nonies bis

▼M28

1.  
Il est interdit de donner accès, après le 16 avril 2022, aux ports et, après le 29 juillet 2022, aux écluses situés sur le territoire de l'Union à tout navire immatriculé sous pavillon russe, à l'exception de l'accès aux écluses pour quitter le territoire de l'Union.

▼M30

1 bis.  
L’interdiction visée au paragraphe 1 s’applique également, après le 8 avril 2023, à tout navire certifié par «Russian Maritime Register of Shipping».

▼M26

2.  
Le paragraphe 1 s’applique aux navires qui ont changé leur pavillon russe ou leur numéro d’immatriculation russe pour le pavillon ou le numéro d’immatriculation de tout autre État après le 24 février 2022.

▼M30

3.  

Aux fins du présent article, à l’exception du paragraphe 1 bis, on entend par navire:

▼M26

a) 

un navire relevant du champ d’application des conventions internationales pertinentes;

b) 

un yacht d’une longueur égale ou supérieure à 15 mètres, ne transportant pas de marchandises et ne transportant pas plus de douze passagers; ou

c) 

un bateau de plaisance ou un véhicule nautique à moteur au sens de la directive 2013/53/UE du Parlement européen et du Conseil ( 16 ).

▼M30

4.  
Les paragraphes 1 et 1 bis ne s’appliquent pas dans le cas d’un navire ayant besoin d’assistance qui cherche un lieu de refuge, d’une escale d’urgence pour des raisons de sécurité maritime, ou d’un sauvetage de vies humaines en mer.
5.  

Par dérogation aux paragraphes 1 et 1 bis, les autorités compétentes peuvent autoriser un navire à accéder à un port ou à une écluse, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, après avoir établi qu’un tel accès est nécessaire:

▼M27

a) 

sauf interdiction au titre de l'article 4 sexdecies ou de l'article 4 septdecies, à l'achat, à l'importation ou au transport dans l'Union de gaz naturel et de pétrole, y compris de produits pétroliers raffinés, de titane, d'aluminium, de cuivre, de nickel, de palladium et de minerai de fer, ainsi que de certains produits chimiques et de fer;

▼M26

b) 

à l’achat, à l’importation ou au transport de produits pharmaceutiques, médicaux, agricoles et alimentaires, y compris le blé et les engrais dont l’importation, l’achat et le transport sont autorisés en vertu de la présente décision;

c) 

à des fins humanitaires; ou

d) 

au transport de combustible nucléaire et d’autres biens strictement nécessaires au fonctionnement des capacités nucléaires civiles.

▼M36 —————

▼M28

5 bis.  

Par dérogation au paragraphe 2, les autorités compétentes peuvent autoriser les navires qui ont changé leur pavillon russe ou leur numéro d'immatriculation russe pour le pavillon ou le numéro d'immatriculation de tout autre État avant le 16 avril 2022 à accéder à un port ou à une écluse, dans les conditions qu'elles jugeront appropriées, après avoir établi que:

a) 

un pavillon russe ou un numéro d'immatriculation russe était requis par le contrat; et

b) 

cet accès est nécessaire pour décharger des marchandises strictement nécessaires à l'achèvement de projets liés aux énergies renouvelables dans l'Union, pour autant que l'importation desdites marchandises ne soit pas interdite par ailleurs en vertu de la présente décision.

▼M30

5 ter.  

Par dérogation au paragraphe 2, les autorités compétentes peuvent, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, autoriser un navire à accéder à un port ou à une écluse à condition qu’il:

a) 

ait battu le pavillon de la Fédération de Russie dans le cadre d’une immatriculation au titre d’affrètement en coque nue, initialement effectué avant le 24 février 2022;

b) 

ait recouvré son droit de battre le pavillon de l’État membre du pavillon précédent avant le 31 janvier 2023; et

c) 

ne soit pas détenu, affrété, exploité ou contrôlé d’une autre manière par un ressortissant russe ou toute personne morale, toute entité ou tout organisme établi ou constitué selon le droit de la Fédération de Russie.

▼M32

6.  
L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu des paragraphes 5, 5 bis et 5 ter dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.

▼M26

7.  

L’Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s’appliquer.

▼M36

Article 4 nonies ter

1.  
À partir du 24 juillet 2023, il est interdit de donner accès aux ports et écluses situées sur le territoire de l’Union à tout navire effectuant des transferts de navire à navire, à un stade quelconque du voyage vers un port ou une écluse d’un État membre, si l’autorité compétente a des motifs raisonnables de soupçonner que le navire enfreint les interdictions énoncées à l’article 4 sexdecies, paragraphes 1 et 2, et à l’article 4 septdecies, paragraphes 1 et 4.
2.  
Une autorité compétente n’accorde pas l’accès à un navire s’il ne lui notifie pas, au moins 48 heures à l’avance, qu’un transfert de navire à navire aura lieu dans la zone économique exclusive d’un État membre ou à moins de 12 milles nautiques de la ligne de base de la côte de cet État membre.
3.  
Les paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas dans le cas d’un navire ayant besoin d’assistance qui cherche un lieu de refuge, d’une escale d’urgence pour des raisons de sécurité maritime, ou d’un sauvetage de vies humaines en mer.
4.  
Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser un navire à accéder à un port ou à une écluse sur le territoire de l’Union, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, après avoir établi que cet accès est nécessaire à des fins humanitaires.
5.  
En cas de refus d’accès à un port d’escale conformément aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes concernées informent immédiatement les autres autorités compétentes des États membres. L’État membre concerné informe sans tarder les autres États membres et la Commission.
6.  
Aux fins des paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes utilisent, outre tout système national et toute information nationale, les informations maritimes intégrées disponibles dans le système d’échange d’informations maritimes de l’Union (SafeSeaNet) mis en place conformément à la directive 2002/59/CE du Parlement européen et du Conseil ( 17 ).

Article 4 nonies quater

1.  
À partir du 24 juillet 2023, il est interdit de donner accès aux ports et écluses situées sur le territoire de l’Union à tout navire au sujet duquel l’autorité compétente a des motifs raisonnables de soupçonner que, de manière illégale, il brouille, éteint ou désactive d’une autre façon son système d’identification automatique embarqué, à un stade quelconque du voyage vers un port ou une écluse d’un État membre, en violation de la règle V/19, point 2.4, de la convention SOLAS, lors du transport de pétrole brut ou de produits pétroliers faisant l’objet des interdictions énoncées à l’article 4 sexdecies, paragraphes 1 et 2, et à l’article 4 septdecies, paragraphes 1 et 4.
2.  
Le paragraphe 1 ne s’applique pas dans le cas d’un navire ayant besoin d’assistance qui cherche un lieu de refuge, d’une escale d’urgence pour des raisons de sécurité maritime, ou d’un sauvetage de vies humaines en mer.
3.  
Par dérogation au paragraphe 1, les autorités compétentes peuvent autoriser un navire à accéder à un port ou à une écluse sur le territoire de l’Union, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, après avoir établi que cet accès est nécessaire à des fins humanitaires.
4.  
En cas de refus d’accès à un port d’escale conformément au paragraphe 1, les autorités compétentes concernées informent immédiatement les autres autorités compétentes des États membres et la Commission. L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission sans tarder.
5.  
Aux fins du paragraphe 1, les autorités compétentes utilisent, outre tout système national et toute information nationale, les informations maritimes intégrées disponibles dans le système d’échange d’informations maritimes de l’Union (SafeSeaNet) mis en place conformément à la directive 2002/59/CE.

▼M25

Article 4 decies

1.  

Il est interdit:

a) 

d'importer dans l'Union, directement ou indirectement, des produits sidérurgiques si ceux-ci:

i) 

sont originaires de Russie; ou

ii) 

ont été exportés de Russie;

b) 

d'acheter, directement ou indirectement, des produits sidérurgiques qui sont situés en Russie ou qui sont originaires de Russie;

c) 

de transporter des produits sidérurgiques si ceux-ci sont originaires de Russie ou sont exportés de Russie vers tout autre pays;

▼M36

d) 

d’importer ou d’acheter, à partir du 30 septembre 2023, directement ou indirectement, des produits sidérurgiques énumérés à l’annexe XVII du règlement (UE) no 833/2014 lorsqu’ils sont transformés dans un pays tiers incorporant des produits sidérurgiques originaires de Russie énumérés à l’annexe XVII du règlement (UE) no 833/2014; en ce qui concerne les produits énumérés à l’annexe XVII du règlement (UE) no 833/2014 transformés dans un pays tiers en incorporant des produits sidérurgiques originaires de Russie relevant des codes NC 7207 11 , 7207 12 10 ou 7224 90 , cette interdiction s’applique à partir du 1er avril 2024 pour le code NC 7207 11 et à partir du 1er octobre 2024 pour les codes NC 7207 12 10 et 7224 90 ;

Aux fins de l’application du présent point, au moment de l’importation, les importateurs fournissent la preuve du pays d’origine des intrants sidérurgiques utilisés pour la transformation du produit dans un pays tiers.

▼M30

e) 

de fournir, directement ou indirectement, une assistance technique, des services de courtage, un financement ou une aide financière, notamment des produits financiers dérivés, ainsi que des produits d’assurance et de réassurance, en lien avec les interdictions énoncées aux points a), b), c) et d).

▼M25

L'Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent paragraphe doit s'appliquer.

▼M36 —————

▼M30

4.  

Les interdictions visées au paragraphe 1, points a), b), c) et e), ne s’appliquent pas à l’importation, à l’achat ou au transport, ni à l’assistance technique ou à l’aide financière y afférentes, des quantités suivantes de biens relevant du code NC 7207 12 10 :

a) 

3 747 905 tonnes métriques entre le 7 octobre 2022 et le 30 septembre 2023;

b) 

3 747 905 tonnes métriques entre le 1er octobre 2023 et le 30 septembre 2024.

5.  

Les interdictions visées au paragraphe 1 ne s’appliquent pas à l’importation, à l’achat ou au transport, ni à l’assistance technique ou à l’aide financière y afférentes, des quantités suivantes de biens relevant du code NC 7207 11 :

a) 

487 202 tonnes métriques entre le 7 octobre 2022 et le 30 septembre 2023;

b) 

85 260 tonnes métriques entre le 1er octobre 2023 et le 31 décembre 2023;

c) 

48 720 tonnes métriques entre le 1er janvier 2024 et le 31 mars 2024.

▼M32

5 bis.  

Les interdictions visées au paragraphe 1 ne s’appliquent pas à l’importation, à l’achat ou au transport, ni à l’assistance technique ou à l’aide financière y afférentes, des quantités suivantes de biens relevant du code NC 7224 90 ;

a) 

147 007  tonnes métriques entre le 17 décembre 2022 et le 31 décembre 2023;

b) 

110 255  tonnes métriques entre le 1er janvier 2024 et le 30 septembre 2024.

▼M32

6.  
Les quotas de volume d’importation fixés aux paragraphes 4, 5 et 5 bis sont gérés par la Commission et les États membres conformément au système de gestion des contingents tarifaires prévu aux articles 49 à 54 du règlement d’exécution (UE) 2015/2447 de la Commission ( 18 ).

▼M30

7.  
Par dérogation au paragraphe 1, les autorités compétentes peuvent autoriser l’achat, l’importation ou le transfert des biens énumérés à l’annexe XVII du règlement (UE) no 833/2014, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, après avoir établi que cela est nécessaire à l’établissement, à l’exploitation, à l’entretien, à l’approvisionnement en combustible et au retraitement du combustible et à la sûreté des capacités nucléaires civiles, et à la poursuite de la conception, de la construction et de la mise en service exigées pour la réalisation d’installations nucléaires civiles, à la fourniture de matériaux précurseurs pour la production de radio-isotopes médicaux et d’applications médicales similaires, ou de technologies critiques pour la surveillance des rayonnements dans l’environnement, ainsi que pour une coopération nucléaire civile, en particulier dans le domaine de la recherche et du développement.
8.  

L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu du paragraphe 7 dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.

▼M25

Article 4 undecies

1.  
Il est interdit de vendre, de fournir, de transférer ou d'exporter, directement ou indirectement, des articles de luxe à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d'une utilisation dans ce pays.

▼M36

2.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d’autres services en rapport avec les biens visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens visés au paragraphe 1, pour toute vente, toute fourniture, tout transfert ou toute exportation de ces biens, ou pour la fourniture d’une assistance technique, de services de courtage ou d’autres services connexes, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

c) 

de vendre, de concéder sous licence ou de transférer de toute autre manière des droits de propriété intellectuelle ou des secrets d’affaires, ainsi que d’accorder des droits permettant de consulter ou de réutiliser tout matériel ou information protégés par des droits de propriété intellectuelle ou constituant des secrets d’affaires, en rapport avec les biens visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

▼M36

2 bis.  
Les interdictions visées aux paragraphes 1 et 2 s’appliquent aux articles de luxe dans la mesure où leur valeur dépasse 300 EUR par article, sauf indication contraire.

▼M25

3.  
L'interdiction énoncée au paragraphe 1 ne s'applique pas aux biens qui sont nécessaires aux tâches officielles de missions diplomatiques ou consulaires des États membres ou des pays partenaires en Russie ou d'organisations internationales jouissant d'immunités conformément au droit international, ni aux effets personnels de leur personnel.

▼M28

3 bis.  
L'interdiction visée au paragraphe 1 ne s'applique pas aux articles de luxe destinés à l'usage personnel de personnes physiques voyageant à partir de l'Union européenne ou de leurs parents proches qui voyagent avec elles, qui leur appartiennent et qui ne sont pas destinés à la vente.

▼M26

4.  
Par dérogation au paragraphe 1, les autorités compétentes peuvent autoriser le ou l’exportation vers la Russie de biens culturels qui sont prêtés dans le cadre d’une coopération culturelle officielle avec la Russie.

▼M36

4 bis.  

Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser la vente ou la fourniture d’un navire relevant du code NC 8901 10 00 ou 8901 90 00 , ou la fourniture, jusqu’au 31 décembre 2023, d’une assistance technique ou d’une aide financière connexes à une personne morale, une entité ou un organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, après avoir établi que:

a) 

le navire est physiquement situé en Russie au 24 juin 2023 et destiné à être utilisé dans ce pays;

b) 

le navire a battu le pavillon de la Fédération de Russie dans le cadre d’une immatriculation au titre d’affrètement en coque nue initialement effectué avant le 24 février 2022;

c) 

la personne morale, l’entité ou l’organisme en Russie n’est pas un utilisateur final militaire et n’utilisera pas le navire à des fins militaires;

d) 

la vente ou la fourniture ne bénéficie pas à une personne ou à une entité inscrite sur la liste figurant à l’annexe I de la décision 2014/145/PESC ou faisant l’objet des mesures restrictives prévues par la présente décision.

▼M36

5.  
L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée au titre des paragraphes 4 et 4 bis dans un délai de deux semaines à compter de l’autorisation.

▼M26

6.  
L’Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s’appliquer.

▼M26

Article 4 duodecies

1.  
Il est interdit d’acheter, d’importer ou de transférer, directement ou indirectement, dans l’Union, les biens qui génèrent d’importantes recettes pour la Russie et qui lui permettent ainsi de mettre en œuvre ses actions déstabilisant la situation en Ukraine, si ceux-ci sont originaires de Russie ou sont exportés de Russie.
2.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d’autres services en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 ainsi qu’avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, en lien avec l’interdiction visée au paragraphe 1;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1, pour toute vente, toute importation ou tout transfert de ces biens et technologies, ou pour la fourniture d’une assistance technique, de services de courtage ou d’autres services connexes, directement ou indirectement, en lien avec l’interdiction visée au paragraphe 1.

▼M36 —————

▼M30

3 bis.  
L’interdiction visée au paragraphe 1 ne s’applique pas aux achats en Russie qui sont nécessaires au fonctionnement des représentations diplomatiques et consulaires de l’Union et des États membres, y compris les délégations, les ambassades et les missions, ou à l’usage personnel des ressortissants des États membres et des membres de leur famille proche.

▼M36 —————

▼M30

3 quater.  
Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser l’achat, l’importation ou le transfert des biens énumérés à l’annexe XXI du règlement (UE) no 833/2014, ou la fourniture d’une assistance technique et d’une aide financière y afférentes, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, après avoir établi que cela est nécessaire à l’établissement, à l’exploitation, à l’entretien, à l’approvisionnement en combustible et au retraitement du combustible et à la sûreté des capacités nucléaires civiles, et à la poursuite de la conception, de la construction et de la mise en service exigées pour la réalisation d’installations nucléaires civiles, à la fourniture de matériaux précurseurs pour la production de radio-isotopes médicaux et d’applications médicales similaires, ou de technologies critiques pour la surveillance des rayonnements dans l’environnement, ainsi que pour une coopération nucléaire civile, en particulier dans le domaine de la recherche et du développement.

▼M36 —————

▼M35

3 quinquies bis.  

Les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas à l’importation, à l’achat ou au transport, ni à l’assistance technique ou à l’aide financière y afférentes, nécessaires à l’importation dans l’Union, jusqu’au 30 juin 2024, des quantités suivantes:

a) 

752 475 tonnes métriques pour les marchandises relevant du code NC 2803 ;

b) 

562 973 tonnes métriques pour les marchandises relevant du code NC 4002 .

▼M36

3 sexies.  
Par dérogation aux paragraphes 1 et 2 du présent article, les autorités compétentes peuvent autoriser l’achat, l’importation ou le transfert de biens relevant des codes NC 7007 , 8479 , 8481 , 8487 , 8504 , 8517 , 8525 , 8531 , 8536 , 8537 , 8538 , 8542 , 8543 , 8603 énumérés à l’annexe XXI du règlement (UE) no 833/2014, ou la fourniture d’une assistance technique et d’une aide financière y afférentes, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, après avoir établi que cela est nécessaire à l’exploitation, l’entretien ou la réparation de voitures de la ligne no 3 du métro de Budapest livrées en 2018, en exécution d’une garantie fournie par Metrowagonmash avant le 24 juin 2023.

▼M26

4.  

À partir du 10 juillet 2022, les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas à l’importation, ni à l’achat ou au transport, ni à une assistance technique ou à une aide financière connexe, nécessaires à l’importation dans l’Union:

a) 

de 837 570 tonnes métriques de chlorure de potassium relevant du code NC 3104 20 entre le 10 juillet d’une année donnée et le 9 juillet de l’année suivante;

b) 

de 1 577 807 tonnes métriques combinées des autres produits sous les codes NC 3105 20 , 3105 60 et 3105 90 entre le 10 juillet d’une année donnée et le 9 juillet de l’année suivante.

▼M35

5.  
Les quotas de volume d’importation fixés aux paragraphes 3 quinquies bis et 4 sont gérés par la Commission et les États membres conformément au système de gestion des contingents tarifaires prévu aux articles 49 à 54 du règlement d’exécution (UE) 2015/2447 de la Commission ( 19 ).

▼M30

5 bis.  
L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu du paragraphe 3 quater dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.

▼M26

6.  
L’Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s’appliquer.

▼M36 —————

▼M26

Article 4 quaterdecies

1.  
Il est interdit de vendre, de fournir, de transférer, ou d’exporter, directement ou indirectement, les biens susceptibles de contribuer notamment au renforcement des capacités industrielles de la Russie à, ou vers, toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.
2.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d’autres services en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1, pour toute vente, toute fourniture, tout transfert ou toute exportation de ces biens et technologies, ou pour la fourniture d’une assistance technique, de services de courtage ou d’autres services connexes, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays;

▼M36

c) 

de vendre, de concéder sous licence ou de transférer de toute autre manière des droits de propriété intellectuelle ou des secrets d’affaires, ainsi que d’accorder des droits permettant de consulter ou de réutiliser tout matériel ou information protégés par des droits de propriété intellectuelle ou constituant des secrets d’affaires, en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays.

▼M36

3.  
En ce qui concerne les biens d’une valeur ne dépassant pas 50 000  EUR par unité et relevant des codes NC 8703 23 , 8703 24 , 8703 32 , 8703 33 , 8703 40 , 8703 50 , 8703 60 , 8703 70 , 8703 80 , 8703 90 ou 8903 , les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas à l’exécution, jusqu’au 25 septembre 2023, de contrats conclus avant le 24 juin 2023, ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.
3 bis.  
En ce qui concerne les biens relevant des codes NC 2710 12 , 2909 60 , 3905 99 , 4002 19 , 4002 70 , 4010 11 , 4010 12 , 4011 20 , 4012 90 , 4805 93 , 4810 29 , 4823 90 , 7216 61 , 8402 11 , 8454 30 , 8477 10 , 8477 20 , 8477 59 , 8477 80 , 8477 90 , 8514 32 , 8514 40 , 8525 89 , 8704 21 , 9024 90 , 9031 10 , 9031 41 , 9031 49 , 9031 80 , 9031 90 ou 9406 20 , les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas à l’exécution, jusqu’au 25 septembre 2023, de contrats conclus avant le 24 juin 2023, ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.
3 ter.  
En ce qui concerne les biens relevant des codes NC inclus pour la première fois à l’annexe XXIII du règlement (UE) no 833/2014 le 24 juin 2023 et qui ne sont pas visés aux paragraphes 3 et 3 bis du présent article, et à l’exception des biens relevant des codes NC qui ont déjà été inclus à l’annexe XVIII dudit règlement, les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 2 du présent article ne s’appliquent pas à l’exécution, jusqu’au 25 septembre 2023, de contrats conclus avant le 24 juin 2023, ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats.

▼M36 —————

▼M26

4.  
Les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 2 ne s’appliquent pas aux biens qui sont nécessaires aux tâches officielles de missions diplomatiques ou consulaires des États membres ou des pays partenaires en Russie ou d’organisations internationales jouissant d’immunités conformément au droit international, ni aux effets personnels de leur personnel.

▼M35

4 bis.  
Les autorités compétentes des États membres peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation des biens relevant du code NC 8417 20 , ou la fourniture d’une assistance technique ou d’une aide financière connexes, après avoir établi que ces biens ou la fourniture de cette assistance technique ou aide financière connexes sont nécessaires à l’usage domestique personnel des personnes physiques.

▼M36

4 ter.  
Par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation de biens relevant des chapitres NC 72, 84, 85 et 90 énumérés à l’annexe XXIII du règlement (UE) no 833/2014, ou l’assistance technique, les services de courtage, le financement ou l’aide financière y afférents, après avoir établi que cela est strictement nécessaire à la production des biens en titane nécessaires dans l’industrie aéronautique, pour lesquels il n’existe pas d’autre source d’approvisionnement.

▼M28

5.  

Les autorités compétentes des États membres peuvent autoriser, dans les conditions qu'elles jugent appropriées, la vente, la fourniture, le transfert ou l'exportation des biens et technologies couverts par le présent article, ou la fourniture d'une assistance technique ou d'une aide financière connexes, après avoir établi que ces biens ou technologies ou la fourniture de cette assistance technique ou de cette aide financière connexes sont nécessaires à:

a) 

des fins médicales ou pharmaceutiques, ou à des fins humanitaires, telles que l'acheminement d'une assistance ou la facilitation de cet acheminement, y compris en ce qui concerne les fournitures médicales et les denrées alimentaires ou le transfert de travailleurs humanitaires et de l'aide connexe, ou à des fins d'évacuation; ou

b) 

l'usage exclusif de l'État membre qui accorde l'autorisation et pleinement sous son contrôle et afin de remplir ses obligations de maintenance dans des zones qui font l'objet d'un contrat de location à long terme entre cet État membre et la Fédération de Russie; ou

▼M30

c) 

à l’établissement, à l’exploitation, à l’entretien, à l’approvisionnement en combustible et au retraitement du combustible et à la sûreté des capacités nucléaires civiles, et à la poursuite de la conception, de la construction et de la mise en service exigées pour la réalisation d’installations nucléaires civiles, à la fourniture de matériaux précurseurs pour la production de radio-isotopes médicaux et d’applications médicales similaires, ou de technologies critiques pour la surveillance des rayonnements dans l’environnement, ainsi que pour une coopération nucléaire civile, en particulier dans le domaine de la recherche et du développement.

▼M35

5bis.  
Lorsqu’elles se prononcent sur les demandes d’autorisation visées aux paragraphes 4 bis, 4 ter et 5, les autorités compétentes n’accordent pas d’autorisation pour les exportations vers toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays, si elles ont des motifs raisonnables de croire que les biens pourraient être destinés à une utilisation finale militaire.

▼M36

5 ter.  
L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée au titre des paragraphes 4 bis, 4 ter et 5 dans un délai de deux semaines à compter de l’autorisation.

▼M26

6.  
L’Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s’appliquer.

Article 4 quindecies

1.  
Il est interdit aux entreprises de transport routier établies en Russie de transporter des marchandises par route sur le territoire de l’Union européenne, y compris en transit.

▼M36

1 bis.  
L’interdiction énoncée au paragraphe 1 s’applique au transport de marchandises effectué sur le territoire de l’Union par des entreprises de transport routier au moyen de remorques ou de semi-remorques immatriculées en Russie, y compris si ces remorques ou semi-remorques sont tractées par des camions immatriculés dans d’autres pays.

▼M26

2.  

L’interdiction visée au paragraphe 1 ne s’applique pas aux entreprises de transport routier qui acheminent:

a) 

le courrier en tant que service universel;

b) 

des marchandises en transit par l’Union entre l’oblast de Kaliningrad et la Russie, à condition que le transport de ces marchandises ne soit pas interdit par ailleurs en vertu de la présente décision.

3.  

L’interdiction prévue au paragraphe 1 ne s’applique pas jusqu’au 16 avril 2022 au transport de marchandises ayant débuté avant le 9 avril 2022, pour autant que le véhicule de l’entreprise de transport routier:

a) 

se trouve déjà sur le territoire de l’Union le 9 avril 2022; ou

b) 

doive transiter par l’Union pour retourner en Russie.

▼M36

3 bis.  

L’interdiction énoncée au paragraphe 1 bis ne s’applique pas jusqu’au 30 juin 2023 au transport de marchandises ayant débuté avant le 24 juin 2023, pour autant que la remorque ou la semi-remorque:

a) 

se trouve déjà sur le territoire de l’Union le 24 juin 2023; ou

b) 

doive transiter par l’Union pour retourner en Russie.

▼M36

4.  

Par dérogation aux paragraphes 1 et 1 bis, les autorités compétentes d’un État membre peuvent autoriser le transport de marchandises par une entreprise de transport routier établie en Russie ou par toute entreprise de transport routier lorsque les marchandises sont transportées au moyen de remorques ou de semi-remorques immatriculées en Russie, y compris si ces remorques ou semi-remorques sont tractées par des camions immatriculés dans d’autres pays, si les autorités compétentes ont établi que ce transport est nécessaire:.

▼M27

a) 

sauf interdiction au titre de l'article 4 sexdecies ou de l'article 4 septdecies, à l'achat, à l'importation ou au transport dans l'Union de gaz naturel et de pétrole, y compris de produits pétroliers raffinés, ainsi que de titane, d'aluminium, de cuivre, de nickel, de palladium et de minerai de fer;

▼M26

b) 

à l’achat, à l’importation ou au transport de produits pharmaceutiques, médicaux, agricoles et alimentaires, y compris le blé et les engrais dont l’importation, l’achat et le transport sont autorisés en vertu de la présente décision;

c) 

à des fins humanitaires;

▼M27

d) 

au fonctionnement des représentations diplomatiques et consulaires en Russie, y compris les délégations, les ambassades et les missions, ou les organisations internationales situées en Russie et bénéficiant d'immunités conformément au droit international; ou

▼M26

e) 

au transfert ou à l’exportation vers la Russie de biens culturels qui sont prêtés dans le cadre d’une coopération culturelle officielle avec la Russie.

5.  

L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu du paragraphe 4 dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.

▼M27

Article 4 sexdecies

▼M34

1.  
Il est interdit d’acheter, d’importer ou de transférer, directement ou indirectement du pétrole brut ou des produits pétroliers, énumérés à l’annexe XIII de la présente décision, s’ils sont originaires ou exportés de Russie.

▼M27

2.  
Il est interdit de fournir, directement ou indirectement, une assistance technique, des services de courtage, un financement ou une aide financière ou tout autre service en lien avec l'interdiction énoncée au paragraphe 1.
3.  

Les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 2 ne s'appliquent pas:

a) 

jusqu'au 5 décembre 2022, aux opérations ponctuelles de livraison à court terme, conclues et exécutées avant cette date, ou à l'exécution de contrats d'achat, d'importation ou de transfert de pétrole brut conclus avant le 4 juin 2022, ou des contrats accessoires nécessaires à l'exécution de ces contrats, pour autant que ces contrats aient été notifiés par les États membres concernés à la Commission au plus tard le 24 juin 2022 et que les opérations ponctuelles de livraison à court terme soient notifiées par les États membres concernés à la Commission dans les dix jours suivant leur exécution;

b) 

jusqu'au 5 février 2023, aux opérations ponctuelles de livraison à court terme, conclues et exécutées avant cette date, ou à l'exécution de contrats d'achat, d'importation ou de transfert de produits pétroliers conclus avant le 4 juin 2022, ou aux contrats accessoires nécessaires à l'exécution de ces contrats, pour autant que ces contrats aient été notifiés par les États membres concernés à la Commission au plus tard le 24 juin 2022 et que les opérations ponctuelles de livraison à court terme soient notifiées par les États membres concernés à la Commission dans les dix jours suivant leur exécution;

▼M34

c) 

à l’achat, à l’importation ou au transfert de pétrole brut transporté par voie maritime et de produits pétroliers, énumérés à l’annexe XIII de la présente décision, lorsque ces marchandises sont originaires d’un pays tiers et que la Russie n’est que leur lieu de chargement, de départ ou de transit, à condition que tant l’origine que le propriétaire de ces marchandises ne soient pas russes;

▼M27

d) 

au pétrole brut qui est livré par oléoduc depuis la Russie dans les États membres, jusqu'à ce que le Conseil, statuant à l'unanimité, sur proposition du haut représentant avec le soutien de la Commission, décide que les interdictions visées aux paragraphes 1 et 2 s'appliquent.

▼M36

3 bis.  
La dérogation énoncée au paragraphe 3, point d), cesse de s’appliquer à l’Allemagne et à la Pologne le 23 juin 2023.

▼M27

4.  
Si l'approvisionnement en pétrole brut par oléoduc en provenance de Russie et à destination d'un État membre enclavé est interrompu pour des raisons indépendantes de la volonté de cet État membre, du pétrole brut transporté par voie maritime originaire de Russie peut être importé dans cet État membre, par dérogation temporaire exceptionnelle aux paragraphes 1 et 2, jusqu'à ce que l'approvisionnement soit rétabli ou jusqu'à ce que la décision du Conseil visée au paragraphe 3, point d), s'applique à cet État membre, la date la plus proche étant retenue.

▼M34

5.  
À compter du 5 décembre 2022, et par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes de la Bulgarie peuvent autoriser l’exécution, jusqu’au 31 décembre 2024, de contrats conclus avant le 4 juin 2022, ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de ces contrats, pour l’achat, l’importation ou le transfert de pétrole brut transporté par voie maritime et de produits pétroliers, énumérés à l’annexe XIII de la présente décision, originaires de Russie ou exportés de Russie.

▼M27

6.  

À compter du 5 février 2023, et par dérogation aux paragraphes 1 et 2, les autorités compétentes de la Croatie peuvent autoriser jusqu'au 31 décembre 2023 l'achat, l'importation ou le transfert de gazole sous vide originaire de Russie ou exporté de Russie, pour autant que les conditions suivantes soient remplies:

a) 

aucun autre approvisionnement en gazole sous vide ne soit disponible; et

b) 

la Croatie ait notifié à la Commission, au moins deux semaines avant l'autorisation, les motifs pour lesquels elle estime qu'une autorisation spécifique devrait être accordée, et la Commission n'ait pas formulé d'objection dans ce délai.

7.  
Les marchandises importées en vertu d'une dérogation octroyée par une autorité compétente au titre du paragraphe 5 ou 6 ne sont pas vendues à des acheteurs situés dans un autre État membre ou dans un pays tiers.

▼M32

À partir du 5 février 2023, il est interdit de transférer ou de transporter des produits pétroliers relevant du code NC 2710 obtenus à partir de pétrole brut importé sur la base d’une dérogation accordée par l’autorité compétente bulgare en vertu du paragraphe 5 vers d’autres États membres ou vers des pays tiers, ou de vendre ces produits pétroliers à des acheteurs situés dans d’autres États membres ou dans des pays tiers.

Par dérogation à l’interdiction énoncée au deuxième alinéa, les autorités compétentes de la Bulgarie peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation vers l’Ukraine de certains produits pétroliers qui sont obtenus à partir de pétrole brut importé en application du paragraphe 5, après avoir établi que:

a) 

les produits sont destinés à un usage exclusif en Ukraine;

b) 

la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation ne vise pas à contourner les interdictions visées au deuxième alinéa.

Par dérogation à l’interdiction énoncée au deuxième alinéa, les autorités compétentes de la Bulgarie peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation vers tout pays tiers de certains produits pétroliers énumérés à l’annexe XXXII du règlement (UE) no 833/2014 qui sont obtenus à partir de pétrole brut importé en application du paragraphe 5, dans le cadre des quotas de volume d’exportation figurant dans ladite annexe, après avoir établi que:

a) 

les produits ne peuvent être stockés en Bulgarie en raison de risques pour l’environnement et la sécurité;

b) 

la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation ne vise pas à contourner les interdictions figurant au deuxième alinéa.

La Bulgarie informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu des troisième et quatrième alinéas dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.

L’Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles les dérogations prévues aux troisième et quatrième alinéas doivent s’appliquer.

▼M27

8.  
Le transfert ou le transport de pétrole brut livré par oléoduc dans des États membres conformément au paragraphe 3, point d), à d'autres États membres ou à des pays tiers, ou sa vente à des acheteurs dans d'autres États membres ou dans des pays tiers, sont interdits.

Il est indiqué clairement sur tous les lots et conteneurs contenant ce pétrole brut: 'REBCO: exportation interdite'.

À compter du 5 février 2023, lorsque du pétrole brut a été livré par oléoduc dans un État membre comme visé au paragraphe 3, point d), il est interdit de transférer ou de transporter des produits pétroliers obtenus à partir de ce pétrole brut dans d'autres États membres ou des pays tiers, ou de vendre ces produits pétroliers à des acheteurs situés dans d'autres États membres ou des pays tiers.

Par dérogation temporaire, les interdictions visées au troisième alinéa s'appliquent à compter du 5 décembre 2023 à l'importation et au transfert en Tchéquie et à la vente à des acheteurs situés en Tchéquie de produits pétroliers obtenus à partir de pétrole brut qui a été livré par oléoduc dans un autre État membre comme visé au paragraphe 3, point d). Dans le cas où d'autres sources d'approvisionnement en produits pétroliers de ce type sont mises à la disposition de la Tchéquie avant cette date, le Conseil, agissant à l'unanimité, adopte une décision mettant fin à cette dérogation temporaire. Pendant la période allant jusqu'au 5 décembre 2023, les volumes de produits pétroliers de ce type importés en Tchéquie à partir d'autres États membres ne dépassent pas les volumes moyens importés en Tchéquie à partir de ces autres États membres durant la même période au cours des cinq années précédentes.

▼M32

À partir du 5 février 2023, par dérogation aux interdictions énoncées au troisième alinéa, les autorités compétentes de la Hongrie et de la Slovaquie peuvent autoriser, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation vers l’Ukraine de certains produits pétroliers qui sont obtenus à partir de pétrole brut importé en application du paragraphe 3, point d), après avoir établi que:

a) 

les produits sont destinés à un usage exclusif en Ukraine;

b) 

la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation ne vise pas à contourner les interdictions énoncées au troisième alinéa.

L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation octroyée au titre du présent paragraphe dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.

L’Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles la dérogation prévue au cinquième alinéa doit s’appliquer.

▼M34

9.  
Les interdictions visées au paragraphe 1 ne s’appliquent pas à l’achat en Russie de pétrole brut ou de produits pétroliers, énumérés à l’annexe XIII de la présente décision, qui sont nécessaires pour répondre aux besoins essentiels de l’acheteur en Russie ou de projets humanitaires en Russie.

▼M27

10.  
L'Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s'appliquer.

Article 4 septdecies

▼M34

1.  
Il est interdit de fournir, directement ou indirectement, une assistance technique, des services de courtage ou un financement ou une aide financière, en lien avec le commerce, le courtage ou le transport vers des pays tiers, y compris par transbordement de navire à navire, de pétrole brut ou de produits pétroliers, énumérés à l’annexe XIII de la présente décision, qui sont originaires de Russie ou qui ont été exportés de Russie.

▼M30

2.  

L’interdiction énoncée au paragraphe 1 ne s’applique pas à l’exécution de contrats conclus avant le 4 juin 2022 ou de contrats accessoires nécessaires à l’exécution de tels contrats:

a) 

jusqu’au 5 décembre 2022 en ce qui concerne le pétrole brut relevant du code NC 2709 00 ;

b) 

jusqu’au 5 février 2023 en ce qui concerne les produits pétroliers relevant du code NC 2710 .

▼M30

3.  
L’interdiction énoncée au paragraphe 1 ne s’applique pas au paiement des indemnités d’assurance après le 5 décembre 2022, pour le pétrole brut relevant du code NC 2709 00 , ou après le 5 février 2023, pour les produits pétroliers relevant du code NC 2710 , sur la base de contrats d’assurance conclus avant le 4 juin 2022 et pour autant que la couverture d’assurance ait cessé à la date pertinente.

▼M31

4.  
Est interdit le commerce, le courtage ou le transport vers des pays tiers, y compris par transbordement de navire à navire, de pétrole brut relevant du code NC 2709 00 , à compter du 5 décembre 2022, ou de produits pétroliers relevant du code NC 2710 , à compter du 5 février 2023, énumérés à l' ►M34  annexe XIII de la présente décision ◄ , qui sont originaires de Russie ou qui ont été exportés de Russie.
5.  

L'interdiction visée au paragraphe 4 du présent article s'applique à compter de la date d'entrée en vigueur de la première décision du Conseil modifiant l'annexe XI conformément au paragraphe 9, point a), du présent article.

À compter de la date d'entrée en vigueur de chaque décision ultérieure du Conseil modifiant l'annexe XI de la présente décision, les interdictions visées aux paragraphes 1 et 4 du présent article ne s'appliquent pas, pour une période de 90 jours, au transport des produits énumérés à l' ►M34  annexe XIII de la présente décision ◄ qui sont originaires de Russie ou qui ont été exportés de Russie, ni à la fourniture, directe ou indirecte, d'une assistance technique, de services de courtage ou d'un financement ou d'une aide financière, en lien avec le transport, pour autant que:

a) 

le transport ou la fourniture d'une assistance technique, de services de courtage ou d'un financement ou d'une aide financière en lien avec le transport soient fondés sur un contrat conclu avant la date d'entrée en vigueur de chaque décision ultérieure du Conseil modifiant l'annexe XI de la présente décision; et

b) 

le prix d'achat du baril n'excédait pas le prix fixé à l'annexe XI de la présente décision à la date de la conclusion de ce contrat.

▼M34

6.  

Les interdictions énoncées aux paragraphes 1 et 4 ne s’appliquent pas:

a) 

à compter du 5 décembre 2022, au pétrole brut relevant du code NC 2709 00 et, à compter du 5 février 2023, aux produits pétroliers relevant du code NC 2710 , qui sont originaires de Russie ou qui ont été exportés de Russie, à condition que le prix d’achat du baril de ces produits n’excède pas les prix énoncés à l’annexe XI de la présente décision;

b) 

au transport de pétrole brut ou de produits pétroliers énumérés à l’annexe XIII de la présente décision, lorsque ces biens sont originaires d’un pays tiers et que la Russie n’est que leur lieu de chargement, de départ ou de transit, à condition que tant l’origine que le propriétaire de ces biens ne soient pas russes;

c) 

au transport ou à l’assistance technique, aux services de courtage, au financement ou à l’aide financière en rapport avec ce transport, des produits mentionnés à l’annexe XII de la présente décision vers les pays tiers qui y sont mentionnés, pour la durée précisée dans ladite annexe;

d) 

à compter du 5 décembre 2022, au pétrole brut relevant du code NC 2709 00 , qui est originaire de Russie ou qui a été exporté de Russie, acheté à un prix supérieur au prix fixé à l’annexe XI de la présente décision, qui est chargé à bord d’un navire au port de chargement avant le 5 décembre 2022 et déchargé au port de destination finale avant le 19 janvier 2023;

e) 

à compter du 5 février 2023, aux produits pétroliers relevant du code NC 2710 , qui sont originaires de Russie ou qui ont été exportés de Russie, achetés à un prix supérieur au prix respectif fixé à l’annexe XI de la présente décision, qui sont chargés à bord d’un navire au port de chargement avant le 5 février 2023 et déchargés au port de destination finale avant le 1er avril 2023.

▼M30

7.  
L’interdiction visée au paragraphe 1 ne s’applique pas à la fourniture des services de pilotage nécessaires pour des raisons de sécurité maritime.

▼M31

8.  
Dans le cas où, après l'entrée en vigueur d'une décision du Conseil modifiant l'annexe XI, un navire a transporté du pétrole brut ou des produits pétroliers russes visés au paragraphe 4 et où l'opérateur responsable du transport savait ou pouvait raisonnablement soupçonner que ce pétrole brut ou ces produits pétroliers avaient été achetés à un prix supérieur au prix fixé à l'annexe XI à la date de la conclusion du contrat pour cet achat, il est interdit de fournir les services visés au paragraphe 1 en lien avec le transport, par ce navire, de pétrole brut ou de produits pétroliers originaires de Russie ou exportés de Russie visés au paragraphe 4, pendant 90 jours à compter de la date de déchargement de la cargaison achetée à un prix supérieur au plafond de prix.

▼M30

9.  

Le Conseil, statuant à l’unanimité sur proposition du haut représentant avec le soutien de la Commission, modifie:

a) 

l’annexe XI sur la base des prix convenus par la coalition pour le plafonnement des prix;

b) 

l’annexe XII sur la base de critères d’éligibilité objectifs établis par la coalition pour le plafonnement des prix en vue d’exempter certains projets énergétiques spécifiques essentiels à la sécurité énergétique de certains pays tiers.

▼M31

10.  
Les interdictions visées aux paragraphes 1 et 4 ne s'appliquent pas au transport ou à la fourniture d'une assistance technique, de services de courtage ou d'un financement ou d'une aide financière, en lien avec le transport, nécessaire à la prévention ou à l'atténuation à titre urgent d'un événement susceptible d'avoir des effets graves et importants sur la santé et la sécurité humaines ou sur l'environnement, ou en réaction à des catastrophes naturelles, pour autant que l'autorité nationale compétente ait été informée immédiatement après la constatation de l'événement.
11.  
Les États membres et la Commission s'informent mutuellement de la constatation de cas de violation ou de contournement des interdictions énoncées au présent article.

Toute information fournie ou reçue conformément au présent article est utilisée aux fins pour lesquelles elle a été fournie ou reçue, y compris garantir l'efficacité de la mesure.

▼M34

12.  
Le fonctionnement du mécanisme de plafonnement des prix, y compris l’annexe XI ainsi que les interdictions prévues aux paragraphes 1 et 4 du présent article, fait l’objet d’un réexamen au plus tard à la mi-mars 2023 et tous les deux mois par la suite.

Le réexamen tient compte de l’efficacité de la mesure quant aux résultats escomptés, à sa mise en œuvre, à l’adhésion internationale au mécanisme de plafonnement des prix et à l’alignement informel sur celui-ci, ainsi qu’à son impact potentiel sur l’Union et ses États membres. Il répond aux évolutions du marché, y compris aux éventuelles turbulences.

Afin d’atteindre les objectifs du plafonnement des prix, y compris sa capacité à réduire les recettes pétrolières de la Russie, le plafond de prix est inférieur d’au moins 5 % au prix moyen du marché du pétrole et des produits pétroliers russes, calculé sur la base des données fournies par l’Agence internationale de l’énergie.

▼M36

Article 4 septdecies bis

1.  

Par dérogation aux articles 3, 3 bis, 4 nonies et 4 quaterdecies, les autorités compétentes peuvent autoriser la vente, la fourniture, le transfert, l’exportation ou le transit par la Russie des biens et technologies visés auxdits articles, ou la fourniture d’une assistance technique, de services de courtage ou d’autres services connexes, ou d’un financement ou d’une assistance financière, aux fins de l’exploitation et de l’entretien des oléoducs du Caspian Pipeline Consortium (CPC) et des infrastructures connexes nécessaires au transport de marchandises relevant du code NC 2709 00 originaires du Kazakhstan et dont la Russie n’est que le lieu de chargement, de départ ou de transit, dans les conditions qu’elles jugent appropriées, après avoir établi que:

a) 

cette vente, cette fourniture, ce transfert ou cette exportation, ainsi que la fourniture d’une assistance technique, de services de courtage ou d’autres services connexes, ou d’un financement et d’une assistance financière et financière y afférente, sont nécessaires aux fins de l’exploitation, de l’entretien essentiel, de la réparation ou du remplacement d’éléments de l’oléoduc du CPC et des infrastructures connexes;

b) 

le type de biens, technologies et assistance demandés ne va pas au-delà des types de biens et technologies précédemment exportés, ou de l’assistance précédemment fournie, depuis l’Union vers la Russie aux fins de l’exploitation, de l’entretien essentiel, de la réparation ou du remplacement d’éléments de l’oléoduc du CPC et des infrastructures connexes;

c) 

les volumes demandés sont proportionnés à ceux utilisés aux fins de l’exploitation, de l’entretien essentiel, de la réparation ou du remplacement d’éléments de l’oléoduc du CPC et des infrastructures connexes; et

d) 

ces biens et technologies seront fournis par une personne physique ou morale relevant de l’article 13 du règlement (UE) no 833/2014 exclusivement pour une utilisation finale dans le cadre de l’exploitation, de l’entretien essentiel, de la réparation ou du remplacement d’éléments de l’oléoduc du CPC et des infrastructures connexes.

2.  

Par dérogation à l’article 1er duodecies, les autorités compétentes peuvent autoriser la fourniture de services d’audit, de services d’ingénierie, de services de conseil juridique, de services d’essai et d’analyse techniques aux fins de l’exploitation et de l’entretien des oléoducs du CPC et des infrastructures connexes nécessaires au transport de marchandises relevant du code NC 2709 00 originaires du Kazakhstan et dont la Russie n’est que le lieu de chargement, de départ ou de transit, après avoir établi que:

a) 

la fourniture de ces services est nécessaire aux fins de l’exploitation, de l’entretien essentiel, de la réparation ou du remplacement d’éléments de l’oléoduc du CPC et des infrastructures connexes; et

b) 

ces services sont fournis par une personne physique ou morale relevant de l’article 13 du règlement (UE) no 833/2014.

3.  
L’État membre concerné informe les autres États membre et la Commission de toute autorisation accordée en vertu des paragraphes 1 et 2 dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.
4.  
Lorsqu’elle octroie une autorisation au titre des paragraphes 1 et 2, l’autorité compétente exige la présentation d’un certificat d’utilisateur final et de rapports détaillés réguliers indiquant qu’aucun de ces biens, technologies ou services n’a été détourné de l’usage auquel ils sont destinés au cours des travaux concernés. Elle peut imposer des conditions supplémentaires, conformément au paragraphe 1.

▼M28

Article 4 octodecies

1.  
Il est interdit d'acheter, d'importer ou de transférer, directement ou indirectement, de l'or s'il est originaire de Russie et a été exporté de Russie dans l'Union ou dans tout pays tiers après le 22 juillet 2022.
2.  
Il est interdit d'acheter, d'importer ou de transférer, directement ou indirectement, des produits transformés dans un pays tiers en incorporant le produit interdit au paragraphe 1.
3.  
Il est interdit d'acheter, d'importer ou de transférer, directement ou indirectement, des bijoux en or s'ils sont originaires de Russie et ont été exportés de Russie dans l'Union après le 22 juillet 2022.
4.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d'autres services en rapport avec les biens visés aux paragraphes 1, 2 et 3 ainsi qu'avec la fourniture, la fabrication, l'entretien et l'utilisation de ces biens, directement ou indirectement en lien avec l'interdiction visée aux paragraphes 1, 2 et 3;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens visés aux paragraphes 1, 2 et 3, pour toute vente, toute importation ou tout transfert de ces biens, ou pour la fourniture d'une assistance technique, de services de courtage ou d'autres services connexes, directement ou indirectement en lien avec l'interdiction visée aux paragraphes 1, 2 et 3.

5.  
L'interdiction visée aux paragraphes 1, 2 et 3 ne s'applique pas à l'or qui est nécessaire aux fins officielles de missions diplomatiques, de postes consulaires ou d'organisations internationales situées en Russie et bénéficiant d'immunités conformément au droit international.
6.  
L'interdiction visée au paragraphe 3 ne s'applique pas aux bijoux en or destinés à l'usage personnel des personnes physiques se rendant dans l'Union européenne ou de leurs parents proches qui voyagent avec elles, qui leur appartiennent et qui ne sont pas destinés à la vente.
7.  
Par dérogation aux paragraphes 1, 2 et 3, les autorités compétentes peuvent autoriser le transfert ou l'importation de biens culturels qui sont prêtés dans le cadre d'une coopération culturelle officielle avec la Russie.
8.  
L'Union prend les mesures nécessaires afin de déterminer à quels articles le présent article doit s'appliquer.

▼M32

Article 4 novodecies

▼M36

1.  

Par dérogation aux articles 3, 3 bis, 4, 4 quater, 4 quinquies, 4 octies, 4 undecies et 4 quaterdecies, les autorités compétentes peuvent autoriser la vente, la fourniture ou le transfert des biens et technologies énumérés aux annexes II, VII, X, XI, XVI, XVIII, XX et XXIII du règlement (UE) no 833/2014, ainsi qu’à l’annexe I du règlement (UE) 2021/821, de même que la vente, la concession sous licence ou tout autre transfert de droits de propriété intellectuelle ou de secrets d’affaires, ainsi que l’octroi de droits permettant de consulter ou de réutiliser tout matériel ou information protégés par des droits de propriété intellectuelle ou constituant des secrets d’affaires, en rapport avec les biens et technologies susmentionnés, jusqu’au 31 décembre 2023, lorsque la vente, la fourniture ou le transfert est strictement nécessaire à la cession d’actifs en Russie ou à la liquidation d’activités en Russie, pour autant que les conditions suivantes soient remplies:

▼M32

a) 

les biens et technologies sont la propriété d’un ressortissant d’un État membre ou d’une personne morale, d’une entité ou d’un organisme créé ou constitué selon le droit d’un État membre, ou de personnes morales, d’entités ou d’organismes établis en Russie qui sont détenus ou contrôlés exclusivement ou conjointement par une personne morale, une entité ou un organisme créé ou constitué selon le droit d’un État membre; et

b) 

les autorités compétentes statuant sur les demandes d’autorisation n’ont pas de motifs raisonnables de croire que les biens pourraient être destinés à un utilisateur final militaire ou faire l’objet d’une utilisation finale militaire en Russie; et

c) 

les biens et technologies concernés étaient physiquement situés en Russie avant l’entrée en vigueur des interdictions prévues aux articles 3, 3 bis, 4, 4 quater, 4 quinquies, 4 octies, 4 undecies ou 4 quaterdecies en ce qui concerne ces biens et technologies.

▼M36

1 bis.  
Par dérogation à l’article 4, les autorités compétentes peuvent autoriser la vente, la fourniture ou le transfert des biens et technologies énumérés à l’annexe II du règlement (UE) no 833/2014 jusqu’au 31 mars 2024, lorsque la vente, la fourniture ou le transfert est strictement nécessaire à la cession d’actifs d’une coentreprise établie ou constituée selon le droit d’un État membre avant le 24 février 2022, associant une personne morale, une entité ou un organisme russe et exploitant une infrastructure de gazoduc entre la Russie et des pays tiers.

▼M32

2.  

Par dérogation aux articles 4 decies et 4 duodecies, les autorités compétentes peuvent autoriser l’importation ou le transfert des biens énumérés aux annexes XVII et XXI du règlement (UE) no 833/2014 jusqu’au 30 septembre 2023, lorsque l’importation ou le transfert est strictement nécessaire à la cession d’actifs en Russie ou à la liquidation d’activités en Russie, pour autant que les conditions suivantes soient remplies:

a) 

les biens sont la propriété d’un ressortissant d’un État membre ou d’une personne morale, d’une entité ou d’un organisme créé ou constitué selon le droit d’un État membre, ou de personnes morales, d’entités ou d’organismes établis en Russie qui sont détenus ou contrôlés exclusivement ou conjointement par une personne morale, une entité ou un organisme créé ou constitué selon le droit d’un État membre; et

b) 

les biens concernés étaient physiquement situés en Russie avant l’entrée en vigueur des interdictions prévues aux articles 4 decies et 4 duodecies en ce qui concerne ces biens.

▼M36

2 bis.  

Par dérogation à l’article 1er duodecies, les autorités compétentes peuvent autoriser la poursuite de la fourniture des services qui y sont énumérés jusqu’au 31 mars 2024, lorsque la fourniture de ces services est strictement nécessaire à la cession d’actifs en Russie ou à la liquidation d’activités en Russie, pour autant que les conditions suivantes soient remplies:

▼M35

a) 

ces services sont fournis aux personnes morales, entités ou organismes résultant de la cession, et à leur bénéfice exclusif; et

b) 

les autorités compétentes statuant sur les demandes d’autorisation n’ont pas de motifs raisonnables de croire que les services pourraient être fournis, directement ou indirectement, au gouvernement russe ou à un utilisateur final militaire ou faire l’objet d’une utilisation finale militaire en Russie.

▼M36

2 ter.  
Par dérogation à l’article 1er duodecies, paragraphe 2, les autorités compétentes peuvent autoriser la fourniture, jusqu’au 31 mars 2024, de services de conseil juridique qui sont légalement requis pour l’achèvement d’une vente ou le transfert de droits de propriété détenus directement ou indirectement par des personnes morales, des entités ou des organismes établis en Russie dans une personne morale, une entité ou un organisme établi dans l’Union.

▼M36

3.  
L’État membre concerné informe les autres États membres et la Commission de toute autorisation accordée en vertu des paragraphes 1, 2, 2 bis ou 2 ter dans un délai de deux semaines suivant l’autorisation.

▼M36 —————

▼M35

Article 4 vicies

Les interdictions de fournir une assistance technique prévues par la présente décision ne s’appliquent pas à la fourniture de services de pilotage à des navires en passage inoffensif, au sens du droit international, qui sont nécessaires pour des raisons de sécurité maritime.

Article 4 unvicies

1.  
En ce qui concerne les interdictions d’importation prévues par la présente décision, les marchandises se trouvant physiquement dans l’Union peuvent bénéficier d’une mainlevée prévue à l’article 5, point 26), du code des douanes de l’Union ( 20 ), octroyée par les autorités douanières compétentes, pour autant qu’elles aient été présentées en douane conformément à l’article 134 du code des douanes de l’Union avant l’entrée en vigueur ou la date d’applicabilité des interdictions d’importation respectives, si cette dernière date est postérieure.
2.  
Toutes les étapes de la procédure nécessaires à la mainlevée des marchandises en question visée aux paragraphes 1 et 5 selon le code des douanes de l’Union sont autorisées.
3.  
Les autorités douanières n’autorisent pas la mainlevée des marchandises si elles ont des motifs raisonnables de soupçonner un contournement et elles n’autorisent pas la réexportation des marchandises vers la Russie.
4.  
Les paiements relatifs à ces marchandises doivent être compatibles avec les dispositions et les objectifs de la présente décision, en particulier l’interdiction d’achat, et de la décision 2014/145/PESC.
5.  
Les marchandises se trouvant physiquement dans l’Union et présentées en douane avant le 26 février 2023 qui ont été arrêtées en application de la présente décision peuvent bénéficier d’une mainlevée octroyée par les autorités douanières dans les conditions prévues aux paragraphes 1, 2, 3 et 4.

▼B

Article 5

Afin que les mesures visées dans la présente décision aient le plus grand impact possible, l'Union encourage les États tiers à adopter des mesures restrictives analogues à celles qui y sont prévues.

▼M36

Article 5 bis

1.  
Il est interdit de vendre, de fournir, de transférer ou d’exporter, directement ou indirectement, des biens et des technologies énumérés à l’annexe XIV, originaires ou non de l’Union, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme du pays tiers spécifié à l’annexe XV.
2.  

Il est interdit:

a) 

de fournir une assistance technique, des services de courtage ou d’autres services en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme du pays tiers spécifié;

b) 

de fournir un financement ou une aide financière en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1, pour toute vente, toute fourniture, tout transfert ou toute exportation de ces biens et technologies, ou pour la fourniture d’une assistance technique, de services de courtage ou d’autres services connexes, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme du pays tiers spécifié;

c) 

de vendre, de concéder sous licence ou de transférer de toute autre manière des droits de propriété intellectuelle ou des secrets d’affaires, ainsi que d’accorder des droits permettant de consulter ou de réutiliser tout matériel ou information protégés par des droits de propriété intellectuelle ou constituant des secrets d’affaires, en rapport avec les biens et technologies visés au paragraphe 1 et avec la fourniture, la fabrication, l’entretien et l’utilisation de ces biens et technologies, directement ou indirectement, à toute personne physique ou morale, toute entité ou tout organisme du pays spécifié.

3.  
L’annexe XIV ne comprend que les biens et technologies à double usage sensibles, ou les biens et technologies susceptibles de contribuer au renforcement des capacités militaires, technologiques ou industrielles de la Russie, ou au développement de son secteur de la défense et de la sécurité, d’une manière qui renforce sa capacité à faire la guerre, et dont l’exportation vers la Russie est interdite en vertu de la présente décision et qui présentent un risque élevé et continu d’être vendus, fournis, transférés ou exportés à partir de pays tiers vers la Russie après avoir été vendus, fournis, transférés ou exportés depuis l’Union. L’annexe XIV spécifie, pour chacun des biens ou technologies inscrits sur la liste, les pays tiers auxquels il est interdit de vendre, de fournir, de transférer ou d’exporter le bien ou la technologie en question.

L’annexe XIV comprend uniquement les pays tiers au sujet desquels le Conseil a constaté qu’ils ont, de manière systématique et persistante, omis d’empêcher la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation vers la Russie de biens et technologies, inscrits sur la liste figurant à ladite annexe, exportés depuis l’Union, malgré les contacts pris préalablement par l’Union avec les pays en question et l’assistance de l’Union.

4.  
Si la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation de biens ou technologies inscrits sur la liste figurant à l’annexe XIV à une personne physique ou morale, une entité ou un organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays n’est pas interdit en vertu de certaines exemptions prévues par la présente décision, leur vente, leur fourniture, leur transfert ou leur exportation à une personne physique ou morale, une entité ou un organisme du pays tiers spécifié ne sont pas interdits, pour autant que les mêmes conditions que celles qui sont applicables en vertu de la présente décision aux fins de l’exportation vers la Russie ou d’une utilisation en Russie soient remplies.
5.  
Si la vente, la fourniture, le transfert ou l’exportation de biens ou technologies inscrits sur la liste figurant à l’annexe XIV à une personne physique ou morale, une entité ou un organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays peut être autorisé par les autorités compétentes conformément à la présente décision, sa vente, sa fourniture, son transfert ou son exportation à une personne physique ou morale, une entité ou un organisme d’un pays tiers figurant sur la liste de l’annexe XV ou aux fins d’une utilisation dans un tel pays tiers peut être autorisé par les autorités compétentes dans les mêmes conditions que celles qui sont applicables aux dérogations permettant des exportations vers la Russie ou une utilisation en Russie.

▼B

Article 6

Les actions entreprises par des personnes physiques ou morales, des entités ou des organismes n'entraînent pour ceux-ci aucune responsabilité de quelque nature que ce soit, dès lors qu'ils ne savaient ni ne pouvaient raisonnablement soupçonner que leurs actions violeraient les mesures énoncées dans la présente décision.

▼M20

Article 7

1.  

Il n'est fait droit à aucune demande à l'occasion de tout contrat ou toute operation dont l'exécution a été affectée, directement ou indirectement, en tout ou en partie, par les mesures instituées en vertu de la présente décision, y compris à des demandes d'indemnisation ou à toute autre demande de ce type, telle qu'une demande de compensatio n ou une demande à titre de garantie, en particulier une demande visant à obtenir la prorogation ou le paiement d'une obligation, d'une garantie ou d'une contre-garantie, notamment une garantie ou une contre-garantie financière, quelle qu'en soit la forme, présentée par:

▼M26

a) 

les personnes morales, entités ou organismes énumérés aux annexes de la présente décision ou les personnes morales, entités ou organismes établis en dehors de l’Union, dont ils détiennent, directement ou indirectement, plus de 50 % des droits de propriété;

▼M20

b) 

toute autre personne, entité ou organisme russe; ou

c) 

toute personne, toute entité ou tout organisme agissant par l'intermédiaire ou pour le compte de l'une des personnes ou entités ou de l'un des organismes visés au point a) ou b) du présent paragraphe.

2.  
Dans toute procédure visant à donner effet à une demande, la charge de la preuve que la satisfaction de la demande n'est pas interdite par le paragraphe 1 incombe à la personne cherchant à donner effet à cette demande.
3.  
Le présent article s'applique sans préjudice du droit des personnes, entités et organismes visés au paragraphe 1 au contrôle juridictionnel de la légalité du non- respect d'obligations contractuelles conformément à la présente décision.

▼M21

Article 8

Il est interdit de participer, sciemment ou volontairement, à des activités ayant pour objet ou pour effet de contourner les interdictions visées dans la présente décision, y compris en agissant en tant que substitut des personnes physiques ou morales, des entités ou des organismes faisant l'objet de ces interdictions, ou en agissant à leur profit en utilisant l'une des exceptions prévues par la présente décision.

▼M20

Article 8 bis

1.  
Le Conseil et le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité (ci-après le «haut représentant») peuvent traiter des données à caractère personnel pour mener à bien les tâches qui leur incombent au titre de la présente décision, en particulier pour élaborer et effectuer des modifications de la présente décision et de ses annexes.
2.  
Aux fins de la présente décision, le Conseil et le haut représentant sont désignés comme étant «responsables du traitementy» au sens de l'article 3, point 8), du règlement (UE) 2018/1725 du Parlement européen et du Conseil ( *3 ) pour ce qui est des activités de traitement nécessaires à l'accomplissement des tâches visées au paragraphe 1.

▼M20

Article 9

▼M37

1.  
La présente décision est applicable jusqu’au 31 janvier 2024.

▼M20

2.  
La présente décision fait l'objet d'un suivi constant. Elle est renouvelée ou modifiée, le cas échéant, si le Conseil estime que ses objectifs n'ont pas été atteints.

▼B

Article 10

La présente décision entre en vigueur le jour suivant celui de sa publication au Journal officiel de l'Union européenne.




▼M20

ANNEXE I

Liste des personnes morales, entités et organismes visés à l'article 1er, paragraphe 1, point a)

▼B

1. 

SBERBANK

2. 

VTB BANK

3. 

GAZPROMBANK

4. 

VNESHECONOMBANK (VEB)

5. 

ROSSELKHOZBANK




▼M20

ANNEXE II

Liste des personnes morales, entités et organismes visés à l'article 1er, paragraphe 3, point a)

▼M1

OPK OBORONPROM
UNITED AIRCRAFT CORPORATION
URALVAGONZAVOD




▼M20

ANNEXE III

Liste des personnes morales, entités et organismes visés à l'article 1er, paragraphe 3, point b)

▼M1

ROSNEFT
TRANSNEFT
GAZPROM NEFT

▼M36




ANNEXE IV

La présente annexe énumère les personnes physiques ou morales, entités ou organismes qui sont des utilisateurs finaux militaires, qui font partie du complexe militaro-industriel de la Russie ou qui ont des liens commerciaux ou autres avec le secteur de la défense et de la sécurité russe, ou qui soutiennent ce dernier autrement. Ces personnes physiques ou morales, entités ou organismes contribuent au renforcement militaire et technologique de la Russie ou au développement de son secteur de la défense et de la sécurité. Ces personnes physiques ou morales, entités ou organismes comprennent des personnes physiques ou morales, entités ou organismes de pays tiers autres que la Russie. Leur inclusion dans la présente annexe n’implique pas l’attribution de la responsabilité de leurs actions à la juridiction dans laquelle ils exercent.

Liste des personnes morales, entités et organismes visés à l’article 3, paragraphe 7, à l’article 3 bis, paragraphe 7, et à l’article 3 ter, paragraphe 1

1. 

JSC Sirius (Russie)

2. 

OJSC Stankoinstrument (Russie)

3. 

OAO JSC Chemcomposite (Russie)

4. 

JSC Kalashnikov (Russie)

5. 

JSC Tula Arms Plant (Russie)

6. 

NPK Technologii Maschinostrojenija (Russie)

7. 

OAO Wysokototschnye Kompleksi (Russie)

8. 

OAO Almaz Antey (Russie)

9. 

OAO NPO Bazalt (Russie)

10. 

Admiralty Shipyard JSC (Russie)

11. 

Aleksandrov Scientific Research Technological Institute NITI (Institut Alexandrov de recherche scientifique technologique) (Russie)

12. 

Argut OOO (Russie)

13. 

Centre de communication du ministère de la défense (Russie)

14. 

Institut Boreskov de Catalyse du Centre fédéral de recherche (Russie)

15. 

Entreprise budgétaire de l’État fédéral relevant de l’administration du président de la Fédération de Russie (Russie)

16. 

Entreprise budgétaire de l’État fédéral “Special Flight Unit Rossiya” relevant de l’administration du président de la Fédération de Russie (Russie)

17. 

Entreprise unitaire de l’État fédéral Dukhov Automatics Research Institute (VNIIA) (Russie)

18. 

Service de renseignement extérieur (SVR) (Russie)

19. 

Centre de police scientifique de la région de Nizhniy Novgorod, direction principale du ministère de l’intérieur (Russie)

20. 

International Center for Quantum Optics and Quantum Technologies (Centre quantique russe) (Russie)

21. 

Irkut Corporation (Russie)

22. 

Irkut Research and Production Corporation Public Joint Stock Company (centre de recherche et de production d’Irkut) (Russie)

23. 

Joint Stock Company Scientific Research Institute of Computing Machinery (Russie)

24. 

JSC Central Research Institute of Machine Building (JSC TsNIIMash) (Russie)

25. 

JSC Kazan Helicopter Plant Repair Service (Russie)

26. 

JSC Shipyard Zaliv (Zaliv Shipbuilding yard) (République autonome de Crimée, annexée illégalement par la Russie)

27. 

JSC Rocket and Space Centre – Progress (Russie)

28. 

Kamensk-Uralsky Metallurgical Works J.S. Co. (Russie)

29. 

Kazan Helicopter Plant PJSC (Russie)

30. 

Komsomolsk-na-Amur Aviation Production Organization (KNAAPO) (Russie)

31. 

Ministère de la défense de la Fédération de Russie (Russie)

32. 

Institut de physique et de technologie de Moscou (Russie)

33. 

NPO High Precision Systems JSC (Russie)

34. 

NPO Splav JSC (Russie)

35. 

OPK Oboronprom (Russie)

36. 

PJSC Beriev Aircraft Company (Russie)

37. 

PJSC Irkut Corporation (Russie)

38. 

PJSC Kazan Helicopters (Russie)

39. 

POLYUS Research Institute of M.F. Stelmakh Joint Stock Company (Russie)

40. 

Promtech-Dubna, JSC (Russie)

41. 

Public Joint Stock Company United Aircraft Corporation (Russie)

42. 

Radiotechnical and Information Systems (RTI) Concern (Russie)

43. 

Rapart Services LLC (Russie)

44. 

Rosoboronexport OJSC (ROE) (Russie)

45. 

Rostec (société d’État russe du domaine des technologies) (Russie)

46. 

Rostekh – Azimuth (Russie)

47. 

Russian Aircraft Corporation MiG (Russie)

48. 

Russian Helicopters JSC (Russie)

49. 

SP KVANT (Sovmestnoe Predpriyatie Kvantovye Tekhnologii) (coentreprise Technologies quantiques) (Russie)

50. 

Sukhoi Aviation JSC (Russie)

51. 

Sukhoi Civil Aircraft (Russie)

52. 

Tactical Missiles Corporation JSC (Russie)

53. 

Tupolev JSC (Russie)

54. 

UEC-Saturn (Russie)

55. 

United Aircraft Corporation (Russie)

56. 

JSC AeroKompozit (Russie)

57. 

United Engine Corporation (Russie)

58. 

UEC-Aviadvigatel JSC (Russie)

59. 

United Instrument Manufacturing Corporation (Russie)

60. 

United Shipbuilding Corporation (Russie)

61. 

JSC PO Sevmash (Russie)

62. 

Krasnoye Sormovo Shipyard (Russie)

63. 

Severnaya Shipyard (Russie)

64. 

Shipyard Yantar (Russie)

65. 

UralVagonZavod (Russie)

66. 

Baikal Electronics (Russie)

67. 

Center for Technological Competencies in Radiophtonics (Russie)

68. 

Central Research and Development Institute Tsiklon (Institut central de recherche-développement “Cyclone”) (Russie)

69. 

Crocus Nano Electronics (Russie)

70. 

Dalzavod Ship-Repair Center (Russie)

71. 

Elara (Russie)

72. 

Electronic Computing and Information Systems (Russie)

73. 

ELPROM (Russie)

74. 

Engineering Center Ltd. (Russie)

75. 

Forss Technology Ltd. (Russie)

76. 

Integral SPB (Russie)

77. 

JSC Element (Russie)

78. 

JSC Pella-Mash (Russie)

79. 

JSC Shipyard Vympel (Russie)

80. 

Kranark LLC (Russie)

81. 

Lev Anatolyevich Yershov (Ershov) (Russie)

82. 

LLC Center (Russie)

83. 

MCST Lebedev (Russie)

84. 

Miass Machine-Building Factory (Russie)

85. 

Microelectronic Research and Development Center Novosibirsk (centre de recherche-développement en micro-électronique de Novossibirsk) (Russie)

86. 

MPI VOLNA (Russie)

87. 

N.A. Dollezhal Order of Lenin Research and Design Institute of Power Engineering (Russie)

88. 

Nerpa Shipyard (Russie)

89. 

NM-Tekh (Russie)

90. 

Novorossiysk Shipyard JSC (Russie)

91. 

NPO Electronic Systems (Russie)

92. 

NPP Istok (Russie)

93. 

NTC Metrotek (Russie)

94. 

OAO GosNIIkhimanalit (Russie)

95. 

OAO Svetlovskoye Predpriyatiye Era (Russie)

96. 

OJSC TSRY (Russie)

97. 

OOO Elkomtekh (Elkomtex) (Russie)

98. 

OOO Planar (Russie)

99. 

OOO Sertal (Russie)

100. 

Photon Pro LLC (Russie)

101. 

PJSC Zvezda (Russie)

102. 

Amur Shipbuilding Factory PJSC (Russie)

103. 

AO Center of Shipbuilding and Ship Repairing JSC (Russie)

104. 

AO Kronshtadt (Russie)

105. 

Avant Space LLC (Russie)

106. 

Production Association Strela (Russie)

107. 

Radioavtomatika (Russie)

108. 

Research Center Module (Russie)

109. 

Robin Trade Limited (Russie)

110. 

R.Ye. Alekseyev Central Design Bureau for Hydrofoil Ships (Russie)

111. 

Rubin Sever Design Bureau (Russie)

112. 

Russian Space Systems (Russie)

113. 

Rybinsk Shipyard Engineering (Russie)

114. 

Scientific Research Institute of Applied Chemistry (Russie)

115. 

Scientific-Research Institute of Electronics (Russie)

116. 

Scientific Research Institute of Hypersonic Systems (Russie)

117. 

Scientific Research Institute NII Submikron (Russie)

118. 

Sergey IONOV (Russie)

119. 

Serniya Engineering (Russie)

120. 

Severnaya Verf Shipbuilding Factory (Russie)

121. 

Ship Maintenance Center Zvezdochka (Russie)

122. 

State Governmental Scientific Testing Area of Aircraft Systems (GkNIPAS) (Russie)

123. 

State Machine Building Design Bureau Raduga Bereznya (Russie)

124. 

State Scientific Center AO GNTs RF—FEI A.I. Leypunskiy Physico-Energy Institute (Russie)

125. 

State Scientific Research Institute of Machine Building Bakhirev (GosNIImash) (Russie)

126. 

Tomsk Microwave and Photonic Integrated Circuits and Modules Collective Design Center (Russie)

127. 

UAB Pella-Fjord (Russie)

128. 

United Shipbuilding Corporation JSC ‘35th Shipyard’ (Russie)

129. 

United Shipbuilding Corporation JSC ‘Astrakhan Shipyard’ (Russie)

130. 

United Shipbuilding Corporation JSC ‘Aysberg Central Design Bureau’ (Russie)

131. 

United Shipbuilding Corporation JSC ‘Baltic Shipbuilding Factory’ (Russie)

132. 

United Shipbuilding Corporation JSC ‘Krasnoye Sormovo Plant OJSC’ (Russie)

133. 

United Shipbuilding Corporation JSC SC ‘Zvyozdochka’ (Russie)

134. 

United Shipbuilding Corporation ‘Pribaltic Shipbuilding Factory Yantar’ (Russie)

135. 

United Shipbuilding Corporation ‘Scientific Research Design Technological Bureau Onega’ (Russie)

136. 

United Shipbuilding Corporation ‘Sredne-Nevsky Shipyard’ (Russie)

137. 

Ural Scientific Research Institute for Composite Materials (Russie)

138. 

Urals Project Design Bureau Detal (Russie)

139. 

Vega Pilot Plant (Russie)

140. 

Vertikal LLC(Russie)

141. 

Vladislav Vladimirovich Fedorenko (Russie)

142. 

VTK Ltd (Russie)

143. 

Yaroslavl Shipbuilding Factory (Russie)

144. 

ZAO Elmiks-VS (Russie)

145. 

ZAO Sparta (Russie)

146. 

ZAO Svyaz Inzhiniring (Russie)

147. 

46th TSNII Central Scientific Research Institute (Russie)

148. 

Alagir Resistor Factory (Russie)

149. 

All-Russian Research Institute of Optical and Physical Measurements (Russie)

150. 

All-Russian Scientific-Research Institute Etalon JSC (Russie)

151. 

Almaz JSC (Russie)

152. 

Arzam Scientific Production Enterprise Temp Avia (Russie)

153. 

Automated Procurement System for State Defense Orders, LLC (Russie)

154. 

Dolgoprudniy Design Bureau of Automatics (DDBA JSC) (Russie)

155. 

Electronic Computing Technology Scientific-Research Center JSC (Russie)

156. 

Electrosignal JSC (Russie)

157. 

Energiya JSC (Russie)

158. 

Engineering Center Moselectronproekt (Russie)

159. 

Etalon Scientific and Production Association (Russie)

160. 

Evgeny Krayushin (Russie)

161. 

Foreign Trade Association Mashpriborintorg (Russie)

162. 

Ineko LLC (Russie)

163. 

Informakustika JSC (Russie)

164. 

Institute of High Energy Physics (Russie)

165. 

Institute of Theoretical and Experimental Physics (Russie)

166. 

Inteltech PJSC (Russie)

167. 

ISE SO RAN Institute of High-Current Electronics (Russie)

168. 

Kaluga Scientific-Research Institute of Telemechanical Devices JSC (Russie)

169. 

Kulon Scientific-Research Institute JSC (Russie)

170. 

Lutch Design Office JSC (Russie)

171. 

Meteor Plant JSC (Russie)

172. 

Moscow Communications Research Institute JSC (Russie)

173. 

Moscow Order of the Red Banner of Labor Research Radio Engineering Institute JSC (Russie)

174. 

NPO Elektromechaniki JSC (Russie)

175. 

Omsk Production Union Irtysh JSC (Russie)

176. 

Omsk Scientific-Research Institute of Instrument Engineering JSC (Russie)

177. 

Optron, JSC (Russie)

178. 

Pella Shipyard OJSC (Russie)

179. 

Polyot Chelyabinsk Radio Plant JSC (Russie)

180. 

Pskov Distance Communications Equipment Plant (Russie)

181. 

Radiozavod JSC (Russie)

182. 

Razryad JSC (Russie)

183. 

Research Production Association Mars (Russie)

184. 

Ryazan Radio-Plant (Russie)

185. 

Scientific Production Center Vigstar JSC (Russie)

186. 

Scientific Production Enterprise ‘Radiosviaz’ (Russie)

187. 

Scientific Research Institute Ferrite-Domen (Russie)

188. 

Scientific Research Institute of Communication Management Systems (Russie)

189. 

Scientific-Production Association and Scientific-Research Institute of Radio- Components (Russie)

190. 

Scientific-Production Enterprise ‘Kant’ (Russie)

191. 

Scientific-Production Enterprise ‘Svyaz’ (Russie)

192. 

Scientific-Production Enterprise Almaz JSC (Russie)

193. 

Scientific-Production Enterprise Salyut JSC (Russie)

194. 

Scientific-Production Enterprise Volna (Russie)

195. 

Scientific-Production Enterprise Vostok JSC (Russie)

196. 

Scientific-Research Institute ‘Argon’ (Russie)

197. 

Scientific-Research Institute and Factory Platan (Russie)

198. 

Scientific-Research Institute of Automated Systems and Communications Complexes Neptune JSC (Russie)

199. 

Special Design and Technical Bureau for Relay Technology (Russie)

200. 

Special Design Bureau Salute JSC (Russie)

201. 

Tactical Missile Company, Joint Stock Company ‘Salute’ (Russie)

202. 

Tactical Missile Company, Joint Stock Company ‘State Machine Building Design Bureau ‘Vympel’ By Name I.I.Toropov’ (Russie)

203. 

Tactical Missile Company, Joint Stock Company ‘URALELEMENT’ (Russie)

204. 

Tactical Missile Company, Joint Stock Company ‘Plant Dagdiesel’ (Russie)

205. 

Tactical Missile Company, Joint Stock Company ‘Scientific Research Institute of Marine Heat Engineering’ (Russie)

206. 

Tactical Missile Company, Joint Stock Company PA Strela (Russie)

207. 

Tactical Missile Company, Joint Stock Company Plant Kulakov (Russie)

208. 

Tactical Missile Company, Joint Stock Company Ravenstvo (Russie)

209. 

Tactical Missile Company, Joint Stock Company Ravenstvo-service (Russie)

210. 

Tactical Missile Company, Joint Stock Company Saratov Radio Instrument Plant (Russie)

211. 

Tactical Missile Company, Joint Stock Company Severny Press (Russie)

212. 

Tactical Missile Company, Joint-Stock Company ‘Research Center for Automated Design’ (Russie)

213. 

Tactical Missile Company, KB Mashinostroeniya (Russie)

214. 

Tactical Missile Company, NPO Electromechanics (Russie)

215. 

Tactical Missile Company, NPO Lightning (Russie)

216. 

Tactical Missile Company, Petrovsky Electromechanical Plant ‘Molot’ (Russie)

217. 

Tactical Missile Company, PJSC ‘MBDB ‘ISKRA’’ (Russie)

218. 

Tactical Missile Company, PJSC ANPP Temp Avia (Russie)

219. 

Tactical Missile Company, Raduga Design Bureau (Russie)

220. 

Tactical Missile Corporation, ‘Central Design Bureau of Automation’ (Russie)

221. 

Tactical Missile Corporation, 711 Aircraft Repair Plant (Russie)

222. 

Tactical Missile Corporation, AO GNPP ‘Region’ (Russie)

223. 

Tactical Missile Corporation, AO TMKB ‘Soyuz’ (Russie)

224. 

Tactical Missile Corporation, Azov Optical and Mechanical Plant (Russie)

225. 

Tactical Missile Corporation, Concern ‘MPO – Gidropribor’ (Russie)

226. 

Tactical Missile Corporation, Joint Stock Company ‘KRASNY GIDROPRESS’ (Russie)

227. 

Tactical Missile Corporation, Joint Stock Company Avangard (Russie)

228. 

Tactical Missile Corporation, Joint Stock Company Concern Granit-Electron (Russie)

229. 

Tactical Missile Corporation, Joint Stock Company Elektrotyaga (Russie)

230. 

Tactical Missile Corporation, Joint Stock Company GosNIIMash (Russie)

231. 

Tactical Missile Corporation, RKB Globus (Russie)

232. 

Tactical Missile Corporation, Smolensk Aviation Plant (Russie)

233. 

Tactical Missile Corporation, TRV Engineering (Russie)

234. 

Tactical Missile Corporation, Ural Design Bureau ‘Detal’ (Russie)

235. 

Tactical Missile Corporation, Zvezda-Strela Limited Liability Company (Russie)

236. 

Tambov Plant (TZ) ‘October’ (Russie)

237. 

United Shipbuilding Corporation ‘Production Association Northern Machine Building Enterprise’ (Russie)

238. 

United Shipbuilding Corporation ‘5th Shipyard’ (Russie)

239. 

Federal Center for Dual-Use Technology (FTsDT) Soyuz (Russie)

240. 

Turayev Machine Building Design Bureau Soyuz (Russie)

241. 

Zhukovskiy Central Aerohydrodynamics Institute (TsAGI) (Russie)

242. 

Rosatomflot (Russie)

243. 

Lyulki Experimental-Design Bureau (Russie)

244. 

Lyulki Science and Technology Center (Russie)

245. 

AO Aviaagregat (Russie)

246. 

Central Aerohydrodynamic Institute (TsAGI) (Russie)

247. 

Closed Joint Stock Company Turborus (Turborus) (Russie)

248. 

Federal Autonomous Institution Central Institute of Engine-Building N.A. P.I. Baranov; Central Institute of Aviation Motors (CIAM) (Russie)

249. 

Federal State Budgetary Institution National Research Center Institute N.A. N.E. Zhukovsky (Zhukovsky National Research Institute) (Russie)

250. 

Federal State Unitary Enterprise ‘State Scientific-Research Institute for Aviation Systems’ (GosNIIAS) (Russie)

251. 

Joint Stock Company 123 Aviation Repair Plant (123 ARZ) (Russie)

252. 

Joint Stock Company 218 Aviation Repair Plant (218 ARZ) (Russie)

253. 

Joint Stock Company 360 Aviation Repair Plant (360 ARZ) (Russie)

254. 

Joint Stock Company 514 Aviation Repair Plant (514 ARZ) (Russie)

255. 

Joint Stock Company 766 UPTK (Russie)

256. 

Joint Stock Company Aramil Aviation Repair Plant (AARZ) (Russie)

257. 

Joint Stock Company Aviaremont (Aviaremont) (Russie)

258. 

Joint Stock Company Flight Research Institute N.A. M.M. Gromov (FRI Gromov) (Russie)

259. 

Joint Stock Company Metallist Samara (Metallist Samara) (Russie)

260. 

Joint Stock Company Moscow Machine-Building Enterprise named after V. V. Chernyshev (MMP V.V. Chernyshev) (Russie)

261. 

JSC NII Steel (Russie)

262. 

Joint Stock Company Remdizel (Russie)

263. 

Joint Stock Company Special Industrial and Technical Base Zvezdochka (SPTB Zvezdochka) (Russie)

264. 

Joint Stock Company STAR (Russie)

265. 

Joint Stock Company Votkinsk Machine Building Plant (Russie)

266. 

Joint Stock Company Yaroslav Radio Factory (Russie)

267. 

Joint Stock Company Zlatoustovsky Machine Building Plant (JSC Zlatmash) (Russie)

268. 

Limited Liability Company Center for Specialized Production OSK Propulsion (OSK Propulsion) (Russie)

269. 

Lytkarino Machine-Building Plant (Russie)

270. 

Moscow Aviation Institute (Russie)

271. 

Moscow Institute of Thermal Technology (Institut de technologie thermique de Moscou) (Russie)

272. 

Omsk Motor-Manufacturing Design Bureau (Russie)

273. 

Open Joint Stock Company 170 Flight Support Equipment Repair Plant (170 RZ SOP) (Russie)

274. 

Open Joint Stock Company 20 Aviation Repair Plant (20 ARZ) (Russie)

275. 

Open Joint Stock Company 275 Aviation Repair Plant (275 ARZ) (Russie)

276. 

Open Joint Stock Company 308 Aviation Repair Plant (308 ARZ) (Russie)

277. 

Open Joint Stock Company 32 Repair Plant of Flight Support Equipment (32 RZ SOP) (Russie)

278. 

Open Joint Stock Company 322 Aviation Repair Plant (322 ARZ) (Russie)

279. 

Open Joint Stock Company 325 Aviation Repair Plant (325 ARZ) (Russie)

280. 

Open Joint Stock Company 680 Aircraft Repair Plant (680 ARZ) (Russie)

281. 

Open Joint Stock Company 720 Special Flight Support Equipment Repair Plant (720 RZ SOP) (Russie)

282. 

Open Joint Stock Company Volgograd Radio-Technical Equipment Plant (VZ RTO) (Russie)

283. 

Public Joint Stock Company Agregat (PJSC Agregat) (Russie)

284. 

Salute Gas Turbine Research and Production Center (Russie)

285. 

Scientific-Production Association Vint of Zvezdochka Shipyard (SPU Vint) (Russie)

286. 

Scientific Research Institute of Applied Acoustics (NIIPA) (Russie)

287. 

Siberian Scientific-Research Institute of Aviation N.A. S.A. Chaplygin (SibNIA) (Russie)

288. 

Software Research Institute (Russie)

289. 

Subsidiary Sevastopol Naval Plant of Zvezdochka Shipyard (Sevastopol Naval Plant) (ville de Sébastopol, annexée illégalement par la Russie)

290. 

Tula Arms Plant (Russie)

291. 

Russian Institute of Radio Navigation and Time (Institut russe de radionavigation et du temps) (Russie)

292. 

Agence fédérale de réglementation technique et de métrologie (Rosstandart) (Russie)

293. 

Federal State Budgetary Institution of Science P.I. K.A. Valiev RAS of the Ministry of Science and Higher Education of Russia (FTIAN) (Russie)

294. 

Federal State Unitary Enterprise All-Russian Research Institute of Physical, Technical and Radio Engineering Measurements (VNIIFTRI) (Centre de recherches russe des mesures physicotechniques et radiotechniques) (Russie)

295. 

Institute of Physics Named After P.N. Lebedev of the Russian Academy of Sciences (LPI) (Russie)

296. 

The Institute of Solid-State Physics of the Russian Academy of Sciences (ISSP) (Institut de physique des solides de l’Académie des sciences de Russie) (Russie)

297. 

Institut de physique des semi-conducteurs de Rjanov, antenne de l’Académie des sciences de Russie en Sibérie (IPP SB RAS) (Russie)

298. 

UEC-Perm Engines, JSC (Russie)

299. 

Ural Works of Civil Aviation, JSC (Russie)

300. 

Central Design Bureau for Marine Engineering ‘Rubin’, JSC (Russie)

301. 

‘Aeropribor-Voskhod’, JSC (Russie)

302. 

Aerospace Equipment Corporation, JSC (Russie)

303. 

Central Research Institute of Automation and Hydraulics (CNIIAG), JSC (Institut de recherche central de l’automatisation et de l’hydraulique) (Russie)

304. 

Aerospace Systems Design Bureau, JSC (Russie)

305. 

Afanasyev Technomac, JSC (Russie)

306. 

Ak Bars Shipbuilding Corporation, CJSC (Russie)

307. 

AGAT, Gavrilov-Yaminskiy Machine-Building Plant, JSC (Russie)

308. 

Almaz Central Marine Design Bureau, JSC (Russie)

309. 

Joint Stock Company Eleron (Russie)

310. 

AO Rubin (Russie)

311. 

Branch of AO Company Sukhoi Yuri Gagarin Komsomolsk-on-Amur Aircraft Plant (Russie)

312. 

Branch of PAO II – Aviastar (Russie)

313. 

Branch of RSK MiG Nizhny Novgorod Aircraft-Construction Plant Sokol (Russie)

314. 

Chkalov Novosibirsk Aviation Plant (Russie)

315. 

Joint Stock Company All-Russian Scientific-Research Institute Gradient (Russie)

316. 

Joint Stock Company Almatyevsk Radiopribor Plant (JSC AZRP) (Russie)

317. 

Joint Stock Company Experimental-Design Bureau Elektroavtomatika in the name of P.A. Efimov (Russie)

318. 

Joint Stock Company Industrial Controls Design Bureau (Russie)

319. 

Joint Stock Company Kazan Instrument-Engineering and Design Bureau (Russie)

320. 

Joint Stock Company Microtechnology (Russie)

321. 

Phasotron Scientific-Research Institute of Radio-Engineering (Institut de recherche de radioingénierie Fazotron) (Russie)

322. 

Joint Stock Company Radiopribor (Russie)

323. 

Joint Stock Company Ramensk Instrument-Engineering Bureau (Russie)

324. 

Joint Stock Company Research and Production Center SAPSAN (Russie)

325. 

Joint Stock Company Rychag (Russie)

326. 

Joint Stock Company Scientific Production Enterprise Izmeritel (Russie)

327. 

Joint Stock Company Scientific-Production Union for Radioelectronics named after V.I. Shimko (Russie)

328. 

Joint Stock Company Taganrog Communications Scientific-Research Institute (Russie)

329. 

Joint Stock Company Urals Instrument-Engineering Plant (Russie)

330. 

Joint Stock Company Vzlet Engineering Testing Support (Russie)

331. 

Joint Stock Company Zhiguli Radio Plant (Russie)

332. 

Joint Stock Company Bryansk Electromechanical Plant (Russie)

333. 

Public Joint Stock Company Moscow Institute of Electro-Mechanics and Automation (Russie)

334. 

Public Joint Stock Company Stavropol Radio Plant Signal (Russie)

335. 

Public Joint Stock Company Techpribor (Russie)

336. 

Joint Stock Company Ramensky Instrument-Engineering Plant (Russie)

337. 

V.V. Tarasov Avia Avtomatika (Russie)

338. 

Design Bureau of Chemical Machine Building KBKhM (Russie)

339. 

Far Eastern Shipbuilding and Ship Repair Center (Russie)

340. 

Ilyushin Aviation Complex Branch: Myasishcheva Experimental Mechanical Engineering Plant (Russie)

341. 

Institute of Marine Technology Problems Far East Branch Russian Academy of Sciences (Institut des problèmes de technologie marine, antenne d’Extrême-Orient de l’Académie des sciences de Russie) (Russie)

342. 

Irkutsk Aviation Plant (Russie)

343. 

Joint Stock Company Aerocomposit Ulyanovsk Plant (Russie)

344. 

Joint Stock Company Experimental Design Bureau named after A.S. Yakovlev (Russie)

345. 

Joint Stock Company Federal Research and Production Center Altai (Russie)

346. 

Joint Stock Company ‘Head Special Design Bureau Prozhektor’ (Russie)

347. 

Joint Stock Company Ilyushin Aviation Complex (Russie)

348. 

Joint Stock Company Lazurit Central Design Bureau (Russie)

349. 

Joint Stock Company Research and Development Enterprise Protek (Russie)

350. 

Joint Stock Company SPMDB Malachite (Russie)

351. 

Joint Stock Company Votkinsky Zavod (Russie)

352. 

Kalyazinsky Machine Building Factory – Branch of RSK MiG (Russie)

353. 

Direction générale de la recherche en eaux profondes du ministère de la défense de la Fédération de Russie (Russie)

354. 

NPP Start (Russie)

355. 

OAO Radiofizika (Russie)

356. 

P.A. Voronin Lukhovitsk Aviation Plant, branch of RSK MiG (Russie)

357. 

Public Joint Stock Company Bryansk Special Design Bureau (Russie)

358. 

Public Joint Stock Company Voronezh Joint Stock Aircraft Company (Russie)

359. 

Radio Technical Institute named after A. L. Mints (Russie)

360. 

Centre nucléaire fédéral de Russie – Institut de recherche de physique expérimentale de Russie (Russie)

361. 

Shvabe JSC (Russie)

362. 

Special Technological Center LLC (Russie)

363. 

St. Petersburg Marine Bureau of Machine Building Malakhit (Russie)

364. 

St. Petersburg Naval Design Bureau Almaz (Russie)

365. 

St. Petersburg Shipbuilding Institution Krylov 45 (Russie)

366. 

Strategic Control Posts Corporation (Russie)

367. 

V.A. Trapeznikov Institute of Control Sciences of Russian Academy of Sciences (Russie)

368. 

Vladimir Design Bureau for Radio Communications OJSC (Russie)

369. 

Voentelecom JSC (Russie)

370. 

A.A. Kharkevich Institute for Information Transmission Problems (IITP), Russian Academy of Sciences (RAS) (Russie)

371. 

Ak Bars Holding (Russie)

372. 

Bureau spécial de recherche pour l’automatisation des recherches marines, antenne d’Extrême-Orient, Académie des sciences de Russie (Russie)

373. 

Systems of Biological Synthesis LLC (Russie)

374. 

Borisfen, JSC (Russie)

375. 

Barnaul cartridge plant, JSC (Russie)

376. 

Concern Avrora Scientific and Production Association, JSC (Russie)

377. 

Bryansk Automobile Plant, JSC (Russie)

378. 

Burevestnik Central Research Institute, JSC (Russie)

379. 

Research Institute of Space Instrumentation, JSC (Russie)

380. 

Arsenal Machine-building plant, OJSC (Russie)

381. 

Central Design Bureau of Automatics, JSC (Russie)

382. 

Zelenodolsk Design Bureau, JSC (Russie)

383. 

Zavod Elecon, JSC (Russie)

384. 

VMP ‘Avitec’, JSC (Russie)

385. 

JSC V. Tikhomirov Scientific Research Institute of Instrument Design (Russie)

386. 

Tulatochmash, JSC (Russie)

387. 

PJSC ‘I.S. Brook’ INEUM (Russie)

388. 

SPE ‘Krasnoznamenets’, JSC (Russie)

389. 

SPA Pribor named after S.S. Golembiovsky, SC (Russie)

390. 

SPA ‘Impuls’, JSC (Russie)

391. 

RusBITech (Russie)

392. 

ROTOR 43 (Russie)

393. 

Rostov optical and mechanical plant, PJSC (Russie)

394. 

RATEP, JSC (Russie)

395. 

PLAZ (Russie)

396. 

OKB ‘Technika’ (Russie)

397. 

Ocean Chips (Russie)

398. 

Nudelman Precision Engineering Design Bureau (Russie)

399. 

Angstrem JSC (Russie)

400. 

NPCAP (Russie)

401. 

Novosibirsk Plant of Artificial Fibre (Russie)

402. 

Novosibirsk Cartridge Plant, JSC (SIBFIRE) (Russie)

403. 

Novator DB (Russie)

404. 

NIMI named after V.V. BAHIREV, JSC (Russie)

405. 

NII Stali JSC (Russie)

406. 

Nevskoe Design Bureau, JSC (Russie)

407. 

Neva Electronica JSC (Russie)

408. 

ENICS (Russie)

409. 

The JSC Makeyev Design Bureau (Russie)

410. 

KURGANPRIBOR, JSC (Russie)

411. 

Ural Optical-Mechanical Plant E.S. Yalamova, JSC (Russie)

412. 

Ramenskoye Engineering Design Office, JSC (Russie)

413. 

Vologda Optical and Mechanical Plant, JSC (Russie)

414. 

Videoglaz Project (Russie)

415. 

Innovative Underwater Technologies, LLC (Russie)

416. 

Ulyanovsk Mechanical Plant (Russie)

417. 

All-Russian Research Institute of Radio Engineering (Institut pan-russe de recherche en radio-ingénierie) (Russie)

418. 

PJSC ‘Scientific and Production Association ‘Almaz’ named after Academician A.A. Raspletin’ (Russie)

419. 

Concern OJSC – KIZLYAR ELECTRO-MECHANICAL PLANT (Russie)

420. 

Concern Oceanpribor, JSC (Russie)

421. 

JSC Zelenogradsky Nanotechnology Center (Russie)

422. 

JSC Elektronstandart Pribor (Russie)

423. 

JSC ‘Urals Optical-Mechanical Plant named after Mr E.S Yalamov’ (Russie)

424. 

Ramenskoye Instrument-Making Design Bureau, JSC (Russie)

425. 

Special Technology Centre Limited Liability Company (Russie)

426. 

Vest Ost Limited Liability (Russie)

427. 

Trade-Component LLC (Russie)

428. 

Radiant Electronic Components JSC (Russie)

429. 

JSC ICC Milandr (Russie)

430. 

SMT iLogic LLC (Russie)

431. 

Device Consulting (Russie)

432. 

Concern Radio-Electronic Technologies (Russie)

433. 

Technodinamika, JSC (Russie)

434. 

OOO ‘UNITEK’ (Russie)

435. 

Closed Joint Stock Company TPK LINKOS (Russie)

436. 

Closed Joint Stock Company TPK LINKOS, SUBDIVISION IN ASTRAKHAN (Russie)

437. 

Design and Manufacturing of Aircraft Engines (DAMA) (Iran)

438. 

Force aérospatiale du Corps des gardiens de la révolution islamique (Iran)

439. 

Organisation du djihad pour la recherche et l’autosuffisance du Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC SSJO) (Iran)

440. 

Oje Parvaz Mado Nafar Company (Mado) (Iran)

441. 

Paravar Pars Company (Iran)

442. 

Qods Aviation Industries (Industries aéronautiques Qods) (Iran)

443. 

Shahed Aviation Industries (Iran)

444. 

Concern Morinformsystem–Agat (Russie)

445. 

AO Papilon (Russie)

446. 

IT-Papillon OOO (Russie)

447. 

OOO Adis (Russie)

448. 

Papilon Systems Limited Liability Company (Russie)

449. 

Advanced Research Foundation (Russie)

450. 

Service fédéral pour la cooperation militarotechnique (Russie)

451. 

Entreprise budgétaire de l’État fédéral ‘Scientific Institution Research and Production Complex Technology Center’ (Russie)

452. 

Institution de l’État federal ‘Federal Scientific Center Scientific Research Institute for System Analysis of the Russian Academy of Sciences’ (Russie)

453. 

Joint Stock Company All-Russian Research Institute Signal (Russie)

454. 

Joint Stock Company Center of Research and Technology Services Dinamika (Russie)

455. 

Joint Stock Company Concern Avtomatika (Russie)

456. 

Joint Stock Company Corporation Moscow Institute of Heat Technology (Russie)

457. 

Joint Stock Company Design Center Soyuz (Russie)

458. 

Joint Stock Company Design Technology Center Elektronika (Russie)

459. 

Joint Stock Company Institute for Scientific Research Microelectronic Equipment Progress (Russie)

460. 

Joint Stock Company Machine-Building Engineering Office Fakel Named After Akademic P.D. Grushin (Russie)

461. 

Joint Stock Company Moscow Institute of Electromechanics and Automatics (Russie)

462. 

Joint Stock Company North Western Regional Center of Almaz Antey Concern Obukhovsky Plant (Russie)

463. 

Joint Stock Company Obninsk Research and Production Enterprise Technologiya Named After A.G. Romashin (Russie)

464. 

Joint Stock Company Penza Electrotechnical Research Institute (Russie)

465. 

Joint Stock Company Production Association Sever (Russie)

466. 

Joint Stock Company Research Center ELINS (Russie)

467. 

Joint Stock Company Research and Production Association of Measuring Equipment (Russie)

468. 

Joint Stock Company Research and Production Enterprise Radar MMS (Russie)

469. 

Joint Stock Company Research and Production Enterprise Sapfir (Russie)

470. 

Joint Stock Company RT-Tekhpriemka (Russie)

471. 

Joint Stock Company Russian Research Institute Electronstandart (Russie)

472. 

Joint Stock Company Ryazan Plant of Metal Ceramic Instruments (Russie)

473. 

Joint Stock Company Scientific Production Enterprise Digital Solutions (Russie)

474. 

Joint Stock Company Scientific Production Enterprise Kontakt (Russie)

475. 

Joint Stock Company Scientific Production Enterprise Topaz (Russie)

476. 

Joint Stock Company Scientific Research Institute Giricond (Russie)

477. 

Joint Stock Company Scientific Research Institute of Computer Engineering NII SVT (Russie)

478. 

Joint Stock Company Scientific Research Institute of Electrical Carbon Products (Russie)

479. 

Joint Stock Company Scientific Research Institute of Electronic and Mechanical Devices (Russie)

480. 

Joint Stock Company Scientific Research Institute of Electronic Engineering Materials (Russie)

481. 

Joint Stock Company Scientific Research Institute of Gas Discharge Devices Plasma (Russie)

482. 

Joint Stock Company Scientific Research Institute of Industrial Television Rastr (Russie)

483. 

Joint Stock Company Scientific Research Institute of Precision Mechanical Engineering (Russie)

484. 

Joint Stock Company Special Design Bureau of Computer Engineering (Russie)

485. 

Joint Stock Company Special Design Bureau of Control Means (Russie)

486. 

Joint Stock Company Special Design Bureau Turbina (Russie)

487. 

Joint Stock Company State Scientific Research Institute Kristall (Russie)

488. 

Joint Stock Company Svetlana Semiconductors (Russie)

489. 

Joint Stock Company Tekhnodinamika (Russie)

490. 

Joint Stock Company Voronezh Semiconductor Devices Factory Assembly (Russie)

491. 

KAMAZ Publicly Traded Company (Russie)

492. 

Keldysh Institute of Applied Mathematics of the Russian Academy of Sciences (Russie)

493. 

Limited Liability Company Research and Production Association Radiovolna (Russie)

494. 

Limited Liability Company RSBGroup (Russie)

495. 

Mitishinskiy Scientific Research Institute of Radio Measuring Instruments (Russie)

496. 

Open Joint Stock Company Khabarovsk Radio Engineering Plant (Russie)

497. 

Open Joint Stock Company Mariyskiy Machine-Building Plant (Russie)

498. 

Open Joint Stock Company Scientific and Production Enterprise Pulsar (Russie)

499. 

Public Joint Stock Company Megafon (Russie)

500. 

Public Joint Stock Company Tutaev Motor Plant (Russie)

501. 

Public Joint Stock Company Vympel Interstate Corporation (Russie)

502. 

RT-Inform Limited Liability Company (Russie)

503. 

Skolkovo Foundation (Russie)

504. 

Skolkovo Institute of Science and Technology (Russie)

505. 

State Flight Testing Center Named After V.P. Chkalov (Russie)

506. 

Joint Stock Company Research and Production Association Named After S.A. Lavochkina (Russie)

507. 

VMK Limited Liability Company (Russie)

508. 

TESTKOMPLEKT LLC (Russie)

509. 

Radiopriborsnab LLC (Russie)

510. 

CJSC Radiotekhkomplekt (Russie)

511. 

Asia Pacific Links Ltd. (Hong Kong, Chine)

512. 

Tordan Industry Limited (Hong Kong, Chine)

513. 

Alpha Trading Investments Limited (Hong Kong, Chine)

514. 

JSC NICEVT (Russie)

515. 

A-CONTRAKT (Russie)

516. 

JCS Izhevsk Motozavod Axion-holding (Russie)

517. 

Gorky Plant of Communication Equipment (GZAS) (Russie)

518. 

Nizhny Novgorod Research Institute of Radio Engineering (NNIIRT) (Russie)

519. 

Nizhegorodskiy televizionnyy zavod (NITEL JSC) (Russie)

520. 

LLC Rezonit (Russie)

521. 

ZAO Promelektronika (Russie)

522. 

TD Promelektronika LLC (Russie)

523. 

Tako LLC (Arménie)

524. 

Art Logistics LLC (Russie)

525. 

GFK Logistics LLC (Russie)

526. 

Novastream Limited (Russie)

527. 

SKS Elektron Broker (Russie)

528. 

Trust Logistics (Russie)

529. 

Trust Logistics LLC (Russie)

530. 

Alfa Beta Creative LLC (Ouzbékistan)

531. 

GFK Logistics Asia LLC (Ouzbékistan)

532. 

I Jet Global DMCC (Syrie)

533. 

I Jet Global DMCC (Émirats arabes unis)

534. 

Success Aviation Services FZC (Émirats arabes unis)

535. 

LLC CST (Zala Aero Group) (Russie)

536. 

Iran Aircraft Manufacturing Industries Corporation (HESA) (Iran)

537. 

Closed Joint Stock Company Special Design Bureau (Russie)

538. 

Federal State Enterprise Kazan State Gunpowder Plant (Russie)

539. 

Federal State Unitary Enterprise Central Scientific Research Institute of Chemistry and Mechanics (Russie)

540. 

Federal State Unitary Enterprise Rostov-On-Don Research Institute of Radio Communications (Russie)

541. 

Informtest Firm Limited Liability Company (Russie)

542. 

Joint Stock Company 150 Aircraft Repair Plant (Russie)

543. 

Joint Stock Company 810 Aircraft Repair Plant (Russie)

544. 

Joint Stock Company Arzamas Instrument-Making Plant named after P.I. Plandin (Russie)

545. 

Joint Stock Company Concern Central Institute for Scientific Research Elektropribor (Russie)

546. 

Joint Stock Company Dux (Russie)

547. 

Joint Stock Company Eastern Shipyard (Russie)

548. 

Joint Stock Company Information Satellite Systems Named After Academician M.F. Reshetnev (Russie)

549. 

Joint Stock Company Izhevsk Electromechanical Plant Kupol (Russie)

550. 

Joint Stock Company Kazan Optical-Mechanical Plant (Russie)

551. 

Joint Stock Company Khabarovsk Shipbuilding Yard (Russie)

552. 

Joint Stock Company Machine Building Company Vityaz (Russie)

553. 

Joint Stock Company Management Company Radiostandard (Russie)

554. 

Joint Stock Company Marine Instrument Engineering Corporation (Russie)

555. 

Joint Stock Company NII Gidrosvyazi Shtil (Russie)

556. 

Joint Stock Company Nizhny Novgorod Plant of the 70th Anniversary of Victory (Russie)

557. 

Joint Stock Company Northern Production Association Arktika (Russie)

558. 

Joint Stock Company Perm Machine Building Plant (Russie)

559. 

Joint Stock Company Production Complex Akhtuba (Russie)

560. 

Joint Stock Company Project Design Bureau RIO (Russie)

561. 

Joint Stock Company Scientific Production Association Orion (Russie)

562. 

Joint Stock Company Scientific Production Association Volna Plant (Russie)

563. 

Joint Stock Company Scientific Production Center of Automatics and Instrument Building Named After Academician N.A. Pilyugin (Russie)

564. 

Joint Stock Company Scientific Production Concern Tekhmash (Russie)

565. 

Joint Stock Company Scientific Research Engineering Institute (Russie)

566. 

Joint Stock Company Scientific Research Institute of Computing Complexes Named After M.A. Kartsev (Russie)

567. 

Joint Stock Company Scientific Technical Institute Radiosvyaz (Russie)

568. 

Joint Stock Company Taganrog Plant Priboy (Russie)

569. 

Joint Stock Company Tula Cartridge Works (Russie)

570. 

Joint Stock Company Tula Machine-Building Plant (Russie)

571. 

Joint Stock Company Ulan-Ude Aviation Plant (Russie)

572. 

Joint Stock Company Ulyanovsk Cartridge Works (Russie)

573. 

Joint Stock Company Ural Automotive Plant (Russie)

574. 

Joint Stock Company Vodtranspribor (Russie)

575. 

Joint Stock Company Zavolzhskiy Plant of Caterpillar Tractors (Russie)

576. 

Joint Stock Company Zelenodolsk Plant Named After A.M. Gorky (Russie)

577. 

Machine Building Group Limited Liability Company (Russie)

578. 

Military Industrial Company Limited Liability Company (Russie)

579. 

Open Joint Stock Company Degtyaryov Plant (Russie)

580. 

Promtekhnologiya Limited Liability Company (Russie)

581. 

Public Joint Stock Company Kurganmashzavod (Russie)

582. 

Public Joint Stock Company Motovilikha Plants (Russie)

583. 

Public Joint Stock Company Proletarsky Plant (Russie)

584. 

Public Joint Stock Company Rostvertol (Russie)

585. 

Scientific Production Association Izhevsk Unmanned Systems Limited Liability Company (Russie)

586. 

Scientific Production Enterprise Prima Limited Liability Company (Russie)

587. 

United Machine Building Group Limited Liability Company (Russie)

588. 

Volgograd Machine Building Company Limited Liability Company (Russie)

589. 

VXI-Systems Limited Liability Company (Russie)

590. 

LLC Yadro (Russie)

591. 

Perm Powder Plant (Russie)

592. 

RPA Kazan Machine Building Plant (Russie)

593. 

Proton JSC (Russie)

▼M20




ANNEXE V

Liste des personnes morales, entités et organismes visés à l'article 1er, paragraphe 2, point a)

Alfa Bank
Bank Otkritie
Bank Rossiya
Promsvyazbank




ANNEXE VI

Liste des personnes morales, entités et organismes visés à l'article 1er, paragraphe 4, point a)

Almaz-Antey
Kamaz
Novorossiysk Commercial Sea Port
Rostec (Russian Technologies State Corporation)
Russian Railways

▼M24

Russian Maritime Register of Shipping

▼M20

JSC PO Sevmash
Sovcomflot
United Shipbuilding Corporation.

▼M35




ANNEXE VII

Liste des pays partenaires visés à l’article 1er duodecies, paragraphe 7, à l’article 3, paragraphe 9, à l’article 4 undecies, paragraphe 3, et à l’article 4 quaterdecies, paragraphe 4

LES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE
JAPON
ROYAUME-UNI
CORÉE DU SUD
AUSTRALIE
CANADA
NOUVELLE ZÉLANDE
NORVÈGE

▼M36

SUISSE

▼M27




ANNEXE VIII

LISTE DES PERSONNES MORALES, ENTITÉS OU ORGANISMES VISÉS À L'ARTICLE 1er sexies



Nom de la personne morale, de l'entité ou de l'organisme

Date d'application

Bank Otkritie

12 mars 2022

Novikombank

12 mars 2022

Promsvyazbank

12 mars 2022

Bank Rossiya

12 mars 2022

Sovcombank

12 mars 2022

VNESHECONOMBANK (VEB)

12 mars 2022

VTB BANK

12 mars 2022

Sberbank

14 juin 2022

Credit Bank of Moscow

14 juin 2022

Joint Stock Company Russian Agricultural Bank, JSC Rosselkhozbank

14 juin 2022

▼M23




ANNEXE IX

LISTE DES PERSONNES MORALES, DES ENTITÉS OU DES ORGANISMES VISÉS À L’ARTICLE 4 OCTIES

RT — Russia Today English
RT — Russia Today UK
RT — Russia Today Germany
RT — Russia Today France
RT — Russia Today Spanish
Sputnik.

▼M27

Rossiya RTR / RTR Planeta
Rossiya 24 / Russia 24
TV Centre International.

▼M32

NTV/NTV Mir
Rossiya 1
REN TV
Pervyi Kanal

▼M35

RT Arabic
Sputnik Arabic

▼M32




ANNEX X

Liste des personnes morales, entités et organismes visés à l’article 1 bis bis

PARTIE A

OPK OBORONPROM
UNITED AIRCRAFT CORPORATION
URALVAGONZAVOD
ROSNEFT
TRANSNEFT
GAZPROM NEFT
ALMAZ-ANTEY
KAMAZ
ROSTEC (RUSSIAN TECHNOLOGIES STATE CORPORATION)
JSC PO SEVMASH
SOVCOMFLOT
UNITED SHIPBUILDING CORPORATION

PARTIE B

RUSSIAN MARITIME REGISTER of SHIPPING (RMRS)

PARTIE C

RUSSIAN REGIONAL DEVELOPMENT BANK

▼M30




ANNEXE XI

Prix visés à l’article 4 septdecies, paragraphe 9, point a)

▼M34

Prix du pétrole brut

▼M31



Code NC

Description

Prix du baril (USD)

Date d'application

2709 00

Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux

60

5 décembre 2022

▼M34

Prix des produits pétroliers



Code NC

Description

Prime par rapport au pétrole brut/

Décote par rapport au pétrole brut

Prix du baril (USD)

Date d’application

 

Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes) et préparations non dénommées ni comprises ailleurs, contenant en poids 70  % ou plus d’huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l’élément de base, autres que celles contenant du biodiesel et autres que les déchets d’huiles

 

2710 12

Huiles légères et préparations

2710 12 11

destinées à subir un traitement défini

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 12 15

destinées à subir une transformation chimique par un traitement autre que ceux définis pour la sous-position 2710 12 11

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

 

Destinées à d’autres usages

Essences spéciales

 

2710 12 21

White spirit

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 12 25

Autres

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

 

Autres

Essences pour moteur

 

2710 12 31

Essences d’aviation

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

 

Autres, d’une teneur en plomb

n’excédant pas 0,013  g par l

 

2710 12 41

avec un indice d’octane (IOR) inférieur à 95

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 12 45

avec un indice d’octane (IOR) de 95 ou plus mais inférieur à 98

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 12 49

avec un indice d’octane (IOR) de 98 ou plus

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 12 50

excédant 0,013  g par l

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 12 70

Carburéacteurs, type essence

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 12 90

Autres huiles légères

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 19

Autres

 

 

Huiles moyennes

2710 19 11

destinées à subir un traitement défini

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 19 15

destinées à subir une transformation chimique par un traitement autre que ceux définis pour la sous-position 2710 19 11

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

 

Destinées à d’autres usages

Pétrole lampant

 

2710 19 21

Carburéacteurs

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 19 25

Autres

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 19 29

Autres

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

 

Huiles lourdes

Gazole

 

2710 19 31

destiné à subir un traitement défini

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 19 35

destiné à subir une transformation chimique par un traitement autre que ceux définis pour la sous-position 2710 19 31

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

 

destiné à d’autres usages

 

2710 19 43

d’une teneur en poids de soufre n’excédant pas 0,001  %

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 19 46

d’une teneur en poids de soufre excédant 0,001  % mais n’excédant pas 0,002  %

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 19 47

d’une teneur en poids de soufre excédant 0,002  % mais n’excédant pas 0,1  %

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 19 48

d’une teneur en poids de soufre excédant 0,1  %

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

 

Fuel oils

 

2710 19 51

destinés à subir un traitement défini

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 19 55

destinés à subir une transformation chimique par un traitement autre que ceux définis pour la sous-position 2710 19 51

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

 

destinés à d’autres usages

 

2710 19 62

d’une teneur en poids de soufre n’excédant pas 0,1  %

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 19 66

d’une teneur en poids de soufre excédant 0,1  % mais n’excédant pas 0,5  %

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 19 67

d’une teneur en poids de soufre excédant 0,5  %

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

 

Huiles lubrifiantes et autres huiles

 

2710 19 71

destinées à subir un traitement défini

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 19 75

destinées à subir une transformation chimique par un traitement autre que ceux définis pour la sous-position 2710 19 71

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

 

destinées à d’autres usages

 

2710 19 81

Huiles pour moteurs, compresseurs et turbines

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 19 83

Huiles hydrauliques

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 19 85

Huiles blanches, paraffine liquide

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 19 87

Huiles pour engrenages

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 19 91

Huiles pour usiner les métaux, huiles de démoulage, huiles anticorrosives

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 19 93

Huiles isolantes

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 19 99

Autres huiles lubrifiantes et autres huiles

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 20

Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes) et préparations non dénommées ni comprises ailleurs, contenant en poids 70  % ou plus d’huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l’élément de base, contenant du biodiesel, autres que les déchets d’huiles

 

 

Gazole

2710 20 11

d’une teneur en poids de soufre n’excédant pas 0,001  %

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 20 16

d’une teneur en poids de soufre excédant 0,001  % mais n’excédant pas 0,1  %

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

2710 20 19

d’une teneur en poids de soufre excédant 0,1  %

Prime par rapport au pétrole brut

100

5 février 2023

 

Fuel oils

 

2710 20 32

d’une teneur en poids de soufre n’excédant pas 0,5  %

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 20 38

d’une teneur en poids de soufre excédant 0,5  %

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 20 90

Autres huiles

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

 

Déchets d’huiles

 

2710 91

contenant des diphényles polychlorés (PCB), des terphényles polychlorés (PCT) ou des diphényles polybromés (PBB)

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

2710 99

autres

Décote par rapport au pétrole brut

45

5 février 2023

▼M36




ANNEXE XII

Liste des projets visés à l’article 4 septdecies, paragraphe 9, point b)



Portée de l’exemption

Date d’application

Date d’expiration

Le transport par navire à destination du Japon, l’assistance technique, les services de courtage, le financement ou l’aide financière en rapport avec ce transport, de pétrole brut relevant du code NC 2709 00 mélangé à du condensat, et provenant du projet Sakhalin-2 (Сахалин-2), situé en Russie

5 décembre 2022

31 mars 2024

▼M34




ANNEXE XIII

Liste des "pétrole brut et produits pétroliers" visés à l’article 4 sexdecies et à l’article 4 septdecies



Code NC

Description

ex 2709 00

Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux, autres que condensats de gaz naturel de la sous-position NC 2709 00 10 provenant d’usines de production de gaz naturel liquéfié

2710

Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux, autres que les huiles brutes; préparations non dénommées ni comprises ailleurs, contenant en poids 70  % ou plus d’huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l’élément de base; déchets d’huiles

▼M36




ANNEXE XIV

Liste des biens et technologies et des pays visés à l’article 5 bis



( 1 ) Décision 2014/145/PESC du Conseil du 17 mars 2014 concernant des mesures restrictives eu égard aux actions compromettant ou menaçant l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine (JO L 78 du 17.3.2014, p. 16).

( 2 ) Directive 2009/15/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 avril 2009 établissant des règles et normes communes concernant les organismes habilités à effectuer l’inspection et la visite des navires et les activités pertinentes des administrations maritimes (JO L 131 du 28.5.2009, p. 47).

( 3 ) Règlement (UE) no 391/2009 du Parlement européen et du Conseil du 23 avril 2009 établissant des règles et normes communes concernant les organismes habilités à effectuer l’inspection et la visite des navires (JO L 131 du 28.5.2009, p. 11).

( 4 ) Directive (UE) 2016/1629 du Parlement européen et du Conseil du 14 septembre 2016 établissant les prescriptions techniques applicables aux bateaux de navigation intérieure, modifiant la directive 2009/100/CE et abrogeant la directive 2006/87/CE (JO L 252 du 16.9.2016, p. 118).

( 5 ) Règlement (CE) no 725/2004 du Parlement européen et du Conseil du 31 mars 2004 relatif à l’amélioration de la sûreté des navires et des installations portuaires (JO L 129 du 29.4.2004, p. 6).

( 6 ) Directive 2005/65/CE du Parlement européen et du Conseil du 26 octobre 2005 relative à l’amélioration de la sûreté des ports (JO L 310 du 25.11.2005, p. 28).

( *1 ) Règlement (UE) no 909/2014 du Parlement européen et du Conseil du 23 juillet 2014 concernant l’amélioration du règlement de titres dans l’Union européenne et les dépositaires centraux de titres, et modifiant les directives 98/26/CE et 2014/65/UE ainsi que le règlement (UE) no 236/2012 (JO L 257 du 28.8.2014, p. 1)

( 7 ) Directive 2014/23/UE du Parlement européen et du Conseil du 26 février 2014 sur l’attribution de contrats de concession (JO L 94 du 28.3.2014, p. 1).

( 8 ) Directive 2014/24/UE du Parlement européen et du Conseil du 26 février 2014 sur la passation des marchés publics et abrogeant la directive 2004/18/CE (JO L 94 du 28.3.2014, p. 65).

( 9 ) Directive 2014/25/UE du Parlement européen et du Conseil du 26 février 2014 relative à la passation de marchés par des entités opérant dans les secteurs de l’eau, de l’énergie, des transports et des services postaux et abrogeant la directive 2004/17/CE (JO L 94 du 28.3.2014, p. 243).

( 10 ) Directive 2009/81/CE du Parlement européen et du Conseil du 13 juillet 2009 relative à la coordination des procédures de passation de certains marchés de travaux, de fournitures et de services par des pouvoirs adjudicateurs ou entités adjudicatrices dans les domaines de la défense et de la sécurité, et modifiant les directives 2004/17/CE et 2004/18/CE (JO L 216 du 20.8.2009, p. 76).;

( 11 ) Règlement (UE, Euratom) 2018/1046 du Parlement européen et du Conseil du 18 juillet 2018 relatif aux règles financières applicables au budget général de l’Union, modifiant les règlements (UE) no 1296/2013, (UE) no 1301/2013, (UE) no 1303/2013, (UE) no 1304/2013, (UE) no 1309/2013, (UE) no 1316/2013, (UE) no 223/2014, (UE) no 283/2014 et la décision no 541/2014/UE, et abrogeant le règlement (UE, Euratom) no 966/2012 (JO L 193 du 30.7.2018, p. 1).

( 12 ) Règlement (CE) no 715/2009 du Parlement européen et du Conseil du 13 juillet 2009 concernant les conditions d’accès aux réseaux de transport de gaz naturel et abrogeant le règlement (CE) no 1775/2005 (JO L 211 du 14.8.2009, p. 36).

( 13 ) Directive 2009/73/CE du Parlement Européen et du Conseil du 13 juillet 2009 concernant des règles communes pour le marché intérieur du gaz naturel et abrogeant la directive 2003/55/CE (JO L 211 du 14.8.2009, p. 94).

( *2 ) Règlement (UE) 2021/821 du Parlement européen et du Conseil du 20 mai 2021 instituant un régime de l'Union de contrôle des exportations, du courtage, de l'assistance technique, du transit et des transferts en ce qui concerne les biens à double usage (refonte) (JO L 206 du 11.6.2021, p.1)

( 14 ) Règlement (UE) no 258/2012 du Parlement européen et du Conseil du 14 mars 2012 portant application de l’article 10 du protocole des Nations unies contre la fabrication et le trafic illicites d’armes à feu, de leurs pièces, éléments et munitions, additionnel à la convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée (protocole relatif aux armes à feu) et instaurant des autorisations d’exportation, ainsi que des mesures concernant l’importation et le transit d’armes à feu, de leurs pièces, éléments et munitions (JO L 94 du 30.3.2012, p. 1).

( 15 ) Règlement (UE) no 833/2014 du Conseil du 31 juillet 2014 concernant des mesures restrictives eu égard aux actions de la Russie déstabilisant la situation en Ukraine (JO L 229 du 31.7.2014, p. 1).

( 16 ) Directive 2013/53/UE du Parlement européen et du Conseil du 20 novembre 2013 relative aux bateaux de plaisance et aux véhicules nautiques à moteur et abrogeant la directive 94/25/CE (JO L 354 du 28.12.2013, p. 90).

( 17 ) Directive 2002/59/CE du Parlement européen et du Conseil du 27 juin 2002 relative à la mise en place d’un système communautaire de suivi du trafic des navires et d’information, et abrogeant la directive 93/75/CEE du Conseil (JO L 208 du 5.8.2002, p. 10).

( 18 ) Règlement d’exécution (UE) 2015/2447 de la Commission du 24 novembre 2015 établissant les modalités d’application de certaines dispositions du règlement (UE) no 952/2013 du Parlement européen et du Conseil établissant le code des douanes de l’Union (JO L 343 du 29.12.2015, p. 558).

( 19 ) Règlement d’exécution (UE) 2015/2447 de la Commission du 24 novembre 2015 établissant les modalités d’application de certaines dispositions du règlement (UE) no 952/2013 du Parlement européen et du Conseil établissant le code des douanes de l’Union (JO L 343 du 29.12.2015, p. 558).

( 20 ) Règlement (UE) no 952/2013 du Parlement européen et du Conseil du 9 octobre 2013 établissant le code des douanes de l’Union (JO L 269 du 10.10.2013, p. 1).

( *3 ) Règlement (UE) 2018/1725 du Parlement européen et du Conseil du 23 octobre 2018 relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel par les institutions, organes et organismes de l’Union et à la libre circulation de ces données, et abrogeant le règlement (CE) no 45/2001 et la décision no 1247/2002/CE (JO L 295 du 21.11.2018, p. 39)

Top