Immigration: la réponse de l’Union européenne

Agenda européen en matière de migration - COM(2015) 240 final

ACTE

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions intitulée «Un agenda européen en matière de migration» [COM(2015) 240 final du 13 mai 2015]

SYNTHÈSE

QUEL EST L’OBJET DE LA COMMUNICATION?

La communication définit une série d’initiatives concrètes visant à gérer plus efficacement l’immigration en veillant à ce que tous les pays de l’Union européenne (UE) prennent en charge un nombre équitable d’immigrants et de demandeurs d’asile.

En traitant à la fois la dimension externe et la dimension interne de la politique migratoire européenne, elle entend améliorer la coopération de l’UE avec les pays n’appartenant pas au bloc.

POINTS CLÉS

Priorités à court terme

Action immédiate en vue d’éviter de nouvelles pertes humaines en Méditerranée:

intensifier les efforts de recherche et de sauvetage en Méditerranée;

viser les réseaux criminels de passeurs exploitant les migrants vulnérables;

utiliser des critères objectifs pour relocaliser et réinstaller les immigrants dans les pays membres de l’UE;

travailler en étroite collaboration avec les pays d’Afrique pour réduire les flux d’immigration;

aider les pays de l’UE accueillant les nouveaux arrivants.

Priorités à moyen et à long terme

Meilleure gestion de tous les aspects de la politique migratoire européenne:

réduire les incitations à la migration clandestine;

travailler avec les pays partenaires en vue de s’attaquer aux causes profondes incitant des personnes à tenter de venir en Europe;

démanteler les réseaux de passeurs et de trafiquants;

améliorer la politique européenne consistant à renvoyer les migrants clandestins dans leur pays d’origine;

améliorer la gestion des frontières;

mettre en place des procédures permettant de gérer plus efficacement toutes les frontières extérieures de l’UE;

mieux exploiter les technologies;

soutenir les contrôles existant aux frontières;

améliorer la politique d’asile de l’UE;

instaurer un régime clair pour l’accueil des demandeurs d’asile, répartissant la responsabilité de leur accueil de manière plus équitable entre tous les pays de l’UE;

élaborer une nouvelle politique de migration légale;

attirer en priorité des personnes dotées des compétences dont a besoin l’UE alors que sa population active est en déclin.

En savoir plus

ACTES LIÉS

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions intitulée «Le programme européen en matière de sécurité» [COM(2015) 185 final du 28 avril 2015]

dernière modification 26.08.2015