Accept Refuse

EUR-Lex Access to European Union law

Back to EUR-Lex homepage

This document is an excerpt from the EUR-Lex website

Document 32012R1176

Règlement d’exécution (UE) n ° 1176/2012 de la Commission du 7 décembre 2012 enregistrant une dénomination dans le registre des appellations d’origine protégées et des indications géographiques protégées [Μανταρίνι Χίου (Mandarini Chiou) (IGP)]

OJ L 337, 11.12.2012, p. 22–26 (BG, ES, CS, DA, DE, ET, EL, EN, FR, IT, LV, LT, HU, MT, NL, PL, PT, RO, SK, SL, FI, SV)
Special edition in Croatian: Chapter 15 Volume 025 P. 14 - 18

In force

ELI: http://data.europa.eu/eli/reg_impl/2012/1176/oj

11.12.2012   

FR

Journal officiel de l'Union européenne

L 337/22


RÈGLEMENT D’EXÉCUTION (UE) No 1176/2012 DE LA COMMISSION

du 7 décembre 2012

enregistrant une dénomination dans le registre des appellations d’origine protégées et des indications géographiques protégées [Μανταρίνι Χίου (Mandarini Chiou) (IGP)]

LA COMMISSION EUROPEENNE,

vu le traité sur le fonctionnement de l'Union européenne,

vu le règlement (CE) no 510/2006 du Conseil du 20 mars 2006 relatif à la protection des indications géographiques et des appellations d’origine des produits agricoles et des denrées alimentaires (1), et notamment son article 7, paragraphe 4, premier alinéa,

considérant ce qui suit:

(1)

Conformément à l’article 6, paragraphe 2, premier alinéa, du règlement (CE) no 510/2006, la demande d'enregistrement de la dénomination «Μανταρίνι Χίου» (Mandarini Chiou), déposée par la Grèce, a été publiée au Journal officiel de l’Union européenne  (2).

(2)

Aucune opposition formelle au titre de l'article 7 dudit règlement n'a été formulée à l'encontre dudit enregistrement.

(3)

Toutefois, le règlement d'exécution (UE) no 543/2011 de la Commission (3), entré en vigueur postérieurement à ladite demande d'enregistrement, établit en son Annexe I, Partie B, Partie 2, Section II, point B, que le ratio minimum sucre-acide requis à l'égard des fruits de cette espèce est de 7,5:1. Dans un souci de clarté et sécurité juridique, les autorités helléniques ont adapté le document unique concerné sur ce point.

A ADOPTÉ LE PRÉSENT RÈGLEMENT:

Article premier

La dénomination figurant à l’annexe du présent règlement est enregistrée.

Article 2

Le document unique mis à jour figure à l'Annexe II du présent règlement.

Article 3

Le présent règlement entre en vigueur le vingtième jour suivant celui de sa publication au Journal officiel de l’Union européenne.

Le présent règlement est obligatoire dans tous ses éléments et directement applicable dans tout Etat membre.

Fait à Bruxelles, le 7 décembre 2012.

Par la Commission, au nom du président,

Dacian CIOLOȘ

Membre de la Commission


(1)  JO L 93 du 31.3.2006, p. 12.

(2)  JO C 19 du 24.1.2012, p. 11.

(3)  JO L 157 du 15.6.2011, p. 1.


ANNEXE I

Produits agricoles destinés à la consommation humaine énumérés à l'annexe I du traité:

1.6.   Fruits, légumes et céréales en l'état ou transformés

GRECE

Μανταρίνι Χίου (Mandarini Chiou) (IGP)


ANNEXE II

DOCUMENT UNIQUE

RÈGLEMENT (CE) No 510/2006 DU CONSEIL

«ΜΑΝΤΑΡIΝΙ ΧIΟΥ» (MANDARINI CHIOU)

No CE: EL-PGI-0005-0709-27.06.2008

IGP ( X ) AOP ( )

1.   Dénomination

«Μανταρίνι Χίου» (Mandarini Chiou)

2.   État membre ou pays tiers

Grèce

3.   Description du produit agricole ou de la denrée alimentaire

3.1.   Type de produit

Classe 1.6 –

Fruits, légumes et céréales, à l’état naturel ou transformés

3.2.   Description du produit portant la dénomination visée au point 1

La «Mandarini Chiou», mandarine de l’espèce Citrus deliciosa Tenore et de la variété commune de Chios (commune méditerranéenne), présente les caractéristiques suivantes:

Caractéristiques physiques:

Forme

:

Sphérique, aplatie aux pôles

Poids

:

60 - 150 gr

Taille

:

55 - 70 mm

Écorce

:

1,5 - 3,5 mm, se détachant facilement de la pulpe.

Nombre de carpelles

:

7 - 14, se détachant facilement de la pulpe.

Nombre de quartiers

:

8 - 24 petits, endospermes polyembryoniques.

Caractéristiques organoleptiques:

Le fruit a une couleur jaune orangé, une pulpe tendre, savoureuse, à l’arôme prononcé, une peau assez rugueuse et de couleur légèrement orange.

Caractéristiques chimiques:

Teneur en jus

:

33 - 45%

Concentration de sucres

:

>9,0 Brix

Acidité

:

0,7 - 1,75%

Sucres/acides (indice de maturation)

:

7,5 – 1

Huiles essentielles:

à titre indicatif, il convient de mentionner: α-thujène, α-pinène, camphène, β-pinène, β-myrcène, ο-méthylanisol, p-cymène, d-limonène, γ-terpinène, linalol, β-caryophyllène. Le composant principal, dont la concentration est la plus importante, est le d-limonène, suivi du γ-terpinène. Les huiles essentielles sont extraites du fruit entier ou uniquement de la pelure, par des moyens mécaniques et la quantité extraite dépend de facteurs divers, tels que: le degré de maturité du fruit, sa taille et la méthode utilisée.

3.3.   Matières premières (uniquement pour les produits transformés)

3.4.   Aliments pour animaux (uniquement pour les produits d’origine animale)

3.5.   Étapes spécifiques de la production qui doivent avoir lieu dans l'aire géographique délimitée

La culture, la production, la cueillette, le tri et le calibrage du produit «Mandarini Chiou» doivent avoir lieu dans l’aire géographique des îles de Chios, de Psara et d’Inousses.

3.6.   Règles spécifiques applicables au tranchage, râpage, conditionnement, etc.

3.7.   Règles spécifiques d'étiquetage

L'étiquetage de la «Mandarini Chiou» transformée en confiseries, en jus, etc., ou en produits dérivés divers, tels que des huiles essentielles, doit être conforme à la «communication de la Commission - Lignes directrices sur l'étiquetage des denrées alimentaires utilisant des appellations d'origine protégées (AOP) et des indications géographiques protégées (IGP) comme ingrédients» (JO C 341 du 16.12.2010, p. 3 et 4).

4.   Description succincte de la délimitation de l’aire géographique

La protection de l’appellation est demandée pour les îles de Chios, de Psara et d’Inousses.

5.   Lien avec l’aire géographique

5.1.   Spécificité de l’aire géographique

Conditions liées au sol – Le soubassement géologique se caractérise par des sédiments alluvionnaires résultant de la désagrégation de roches calcaires. La majorité des sols sont argileux, riches en calcium actif total (CaCO3), facteurs édaphiques favorables à la culture de la «Mandarini Chiou».

Conditions climatiques – Le climat de la région se caractérise par:

 

la présence de vents annuels (les meltèmes qui, en Méditerranée, se manifestent uniquement dans la mer Égée), qui tempèrent les changements climatiques (renforçant ainsi la douceur du climat et protégeant, de manière générale, les fruits du gel) et chassent les nuages;

 

l’ensoleillement important, tout au long de l’année (Chios compte le plus grand nombre d’heures sans nuages, comparé au reste du pays) et notamment, lors des vents annuels (meltèmes), la durée de l’ensoleillement y est la plus longue et

 

de faibles variations annuelles de température et, par extension, des hivers doux et courts, ainsi que des étés frais.

Ces caractéristiques climatiques, combinées aux facteurs suivants: a) le maintien de la température élevée des eaux de surface (>22 °C), même en automne, b) la localisation des terrains permettant un ensoleillement important et c) les conditions liées au sol, mentionnées au paragraphe précédent, ont influencé la taille et la qualité des fruits produits et ont favorisé la production d’un taux élevé de sucre, en raison de l’ensoleillement important, combiné aux températures diurnes élevées qui renforcent la photosynthèse et à la dissolution rapide des acides en raison des températures nocturnes élevées.

Sucres

Indice d’acide citrique

et, en conséquence, la saveur douce et l'arôme intense.

Conditions anthropogènes – La culture du produit «Μandarini Chiou» a non seulement été une activité agricole pratiquée de manière ininterrompue pendant de nombreuses décennies, avec les adaptations nécessaires, mais a aussi été à l’origine de la construction de bâtiments adéquats et de pratiques qui lui étaient parfaitement adaptées, et qui peuvent brièvement être décrits comme suit:

dans l’architecture particulière d’un grand nombre de constructions-maisons appartenant aux propriétaires des exploitations agricoles. Elles sont construites dans les vergers et sont généralement à deux étages, ce qui permet de mieux surveiller les cultures;

dans le mode d’irrigation, pratiquée à l’aide d’un manège qui acheminait une eau de très bonne qualité, tirée d’un puits, dans des sillons. Il convient de souligner que les systèmes d’irrigation de l’île furent mis au point au XIVe siècle par les Gênois, qui construisirent aussi des systèmes de drainage uniques au monde, à cette époque;

dans les habiles méthodes de cueillette qui furent développées. Selon d’aucuns, les gens de Chios étaient les seuls en Grèce à savoir couper les fruits de l’arbre avec une technique appropriée, c’est-à-dire en se servant de ciseaux, et ensuite, en coupant la tige en profondeur pour ne laisser sur le fruit que le pédicule afin d’éviter que des tiges trop longues n’abîment les fruits transportés dans les seaux et les caisses de transport;

dans les pratiques et méthodes de fertilisation des cultures instaurées, qui prévoyaient notamment l’utilisation généralisée de fumier de bovidés, d’ovins, de caprins et de volaille, élevés en parallèle par les cultivateurs d’agrumes. Si elle continue à être une des principales pratiques choisies pour enrichir les arbres, l’utilisation de fumier tend à disparaître, du fait de l’insuffisance des quantités;

dans les pratiques et méthodes adoptées pour la protection contre le gel, comprenant notamment les feux contrôlés, les «toichogyria» (murs de clôture) et la plantation très dense des arbres (les distances minimales entre eux étant de 2 à 2,5 m, environ 100 arbres sont ainsi plantés par 1 000 m2).

5.2.   Spécificité du produit

La «Mandarini Chiou» est l’un des produits agricoles traditionnels les plus réputés de Grèce. Au niveau du département, ce sont avec la «Mastiha Chiou» d’appellation d’origine protégée, les produits les plus importants. Elle est très recherchée pour sa saveur particulière et pour son arôme intense, caractéristique. La variété de mandarine produite à Chios est unique. Elle passe pour l’une des meilleures et l’une de celles qui ont le plus d’arôme au monde. Alors même qu’elles ne sont pas encore mûres, les mandarines ont un tel arôme que quiconque en mange est ensuite trahi par la persistance de cet arôme. Celui qui émane des vergers plantés de «Mandarini Chiou» est si fort que l’île est connue, en Grèce comme au-delà de ses frontières, comme «Chios la parfumée». Ce qualificatif ne surprendra pas le visiteur car, dit-on, les senteurs de la région de Campos lui parviennent déjà alors qu’il est encore en mer, dès le premier instant où il commence son périple dans le noyau vert de l’île.

La candidature de la «Mandarini Chiou» au titre de produit d’indication géographique protégée repose donc sur sa réputation, elle-même fondée sur une qualité particulière. L’appellation «Mandarini Chiou» a été consacrée sur le marché des fruits frais dès la fin du XIXe siècle comme moyen d’identification et pour demander un produit très apprécié, original, cultivé à Chios, d’arôme très caractéristique, de saveur particulière, cultivé d’une manière qui a contribué à lui conférer une valeur marchande particulière.

Aux fins de conserver les caractéristiques particulières du fruit, dans le passé, il était emballé dans du papier, c’est-à-dire qu’on utilisait du papier pour conserver la «Mandarini Chiou», après la cueillette. Cette pratique était une invention des producteurs de Chios et n’était utilisée nulle part ailleurs en Grèce. Le témoignage écrit le plus ancien sur l’emballage dans du papier pratiqué à Chios est dû au Français A. Testevuide, dans Le Tour du Monde, une revue française consacrée aux voyages, en 1878.

5.3.   Lien causal entre l’aire géographique et la qualité ou les caractéristiques du produit (pour les AOP), ou une qualité spécifique, la réputation ou une autre caractéristique du produit (pour les IGP)

La réputation exceptionnelle que possède le produit résulte de la combinaison de ses caractéristiques innées particulières, mais aussi des interventions efficaces de l’homme.

Quoi qu’il en soit, la «Mandarini Chiou» jouit d’une grande estime auprès des consommateurs, en Grèce comme à l’étranger, surtout en raison de son arôme caractéristique et de sa saveur spécifique, qualités qui ont par le passé contribué de manière particulière à la prospérité de l’économie locale et au développement du commerce avec des pays d’Europe (Tchécoslovaquie, Bulgarie, Roumanie, Serbie, Pologne, Allemagne). Toutes ces particularités sont mentionnées dans quantités de récits de voyageurs célèbres (Galland, Testevuide, Zolotas, Tombazis, Sgouros et Sotiriadou).

L’environnement naturel contribue lui aussi pour une part importante à cette réputation. Il comporte principalement les conditions liées au sol et les conditions climatiques. S’agissant de la transmission des caractéristiques particulières du produit, l’intégration de sa culture dans l’environnement tant économique que commercial de la société locale, a joué un rôle majeur.

Enfin, la réputation du produit «Mandarini Chiou» tient également dans une large mesure aux caractéristiques particulières de la région géographique où la mandarine est cultivée. Ainsi, ce n’est pas un hasard si l’île de Chios est appelée «Chios la parfumée».

Référence à la publication du cahier des charges

[article 5, paragraphe 7, du règlement (CE) no 510/2006]

http://www.minagric.gr/greek/data/Allin1_for%20CD01.pdf


Top