Accept Refuse

EUR-Lex Access to European Union law

Back to EUR-Lex homepage

This document is an excerpt from the EUR-Lex website

Document 52017XG0106(01)

Communication du gouvernement français relative à la directive 94/22/CE du Parlement européen et du Conseil sur les conditions d’octroi et d’exercice des autorisations de prospecter, d’exploiter et d’extraire des hydrocarbures — Avis relatif aux demandes de permis exclusifs de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux, dits «Permis de Courgenay» (Texte présentant de l'intérêt pour l'EEE. )

OJ C 3, 6.1.2017, p. 5–5 (BG, ES, CS, DA, DE, ET, EL, EN, FR, HR, IT, LV, LT, HU, MT, NL, PL, PT, RO, SK, SL, FI, SV)

6.1.2017   

FR

Journal officiel de l'Union européenne

C 3/5


Communication du gouvernement français relative à la directive 94/22/CE du Parlement européen et du Conseil sur les conditions d’octroi et d’exercice des autorisations de prospecter, d’exploiter et d’extraire des hydrocarbures (1)

Avis relatif aux demandes de permis exclusifs de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux, dits «Permis de Courgenay»

(Texte présentant de l'intérêt pour l'EEE)

(2017/C 3/06)

Par demande en date du 26 février 2016, la Société pétrolière de production et d’exploitation SAS (ZA Pense Folie, 45220 Château-Renard, France) a sollicité, pour une durée de cinq ans, un permis exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit «permis de Courgenay», portant sur le territoire des départements de l’Aube et de l’Yonne.

Le périmètre de ce permis est délimité par les segments de droites joignant les sommets définis ci-après:

Sommet

NTF méridien origine Paris

RGF93 méridien origine Greenwich

Longitude Est

Latitude Nord

Longitude Est

Latitude Nord

A

1,30 gr

53,70 gr

3°30′24″

48°19′48″

B

1,40 gr

53,70 gr

3°35′48″

48°19′48″

C

1,40 gr

53,60 gr

3°35′48″

48°14′24″

D

1,30 gr

53,60 gr

3°30′24″

48°14′24″

La surface ainsi définie est de 66,88 km2 environ.

Dépôt des demandes et critères d’attribution du titre

Les pétitionnaires de la demande initiale et des demandes en concurrence doivent justifier des conditions nécessaires à l’octroi du titre, définies aux articles 4 et 5 du décret no 2006-648 du 2 juin 2006 modifié relatif aux titres miniers et aux titres de stockage souterrain (Journal officiel de la République française du 3 juin 2006).

Les sociétés intéressées peuvent présenter une demande en concurrence dans un délai de quatre-vingt-dix jours à compter de la date de publication du présent avis, selon les modalités résumées dans l’«Avis relatif à l’obtention des titres miniers d’hydrocarbures en France», publié au Journal officiel des Communautés européennes C 374 du 30 décembre 1994, p. 11, et fixées par le décret no 2006-648 du 2 juin 2006 modifié relatif aux titres miniers et aux titres de stockage souterrain (Journal officiel de la République française du 3 juin 2006).

Les demandes en concurrence sont adressées au ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer à l’adresse indiquée ci-dessous. Les décisions sur la demande initiale et les demandes en concurrence interviendront dans un délai de deux ans à compter de la date de réception de la demande initiale par les autorités françaises, soit au plus tard le 5 mars 2018.

Conditions et exigences concernant l’exercice de l’activité et de son arrêt

Les pétitionnaires sont invités à se reporter aux articles L161-1 et L161-2 du code minier et au décret no 2006-649 modifié du 2 juin 2006 relatif aux travaux miniers, aux travaux de stockage souterrain et à la police des mines, des stockages souterrains (Journal officiel de la République française du 3 juin 2006).

Tout renseignement complémentaire peut être obtenu auprès du ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, bureau exploration et production des hydrocarbures (Tour Séquoia, 1 Place Carpeaux, 92800 Puteaux, France, tél. +33 140819527).

Les dispositions réglementaires ci-dessus mentionnées peuvent être consultées sur Légifrance: http://www.legifrance.gouv.fr


(1)  JO L 164 du 30.6.1994, p. 3.


Top