EUR-Lex Access to European Union law

Back to EUR-Lex homepage

This document is an excerpt from the EUR-Lex website

Marque de l’Union européenne

Marque de l’Union européenne

 

SYNTHÈSE DU DOCUMENT:

Règlement (UE) 2017/1001 sur la marque de l’Union européenne

QUEL EST L’OBJET DE CE RÈGLEMENT?

Il établit, à l’échelon de l’Union, les règles et les conditions d’octroi d’une marque de l’Union.

Il codifie et remplace le règlement (CE) no 207/2009 et ses nombreuses modifications successives.

POINTS CLÉS

Marque de l’Union

Toute personne ou entreprise, y compris les entités de droit public, peut acquérir une marque de l’Union par l’enregistrement.

Peuvent constituer des marques de l’Union tous les signes, notamment les mots (y compris les noms de personnes), les dessins, les lettres, les chiffres et la forme du produit ou de son conditionnement, à condition que de tels signes soient propres à:

  • distinguer les produits ou les services d’une entreprise de ceux d’autres entreprises; et
  • être représentés dans le registre des marques de manière que le public et les autorités aient pleinement connaissance de l’objet protégé.

Droits du titulaire

La marque de l’Union confère à son titulaire des droits exclusifs, qui interdisent à tout tiers de faire un usage commercial:

  • d’un signe identique à la marque de l’Union pour des produits ou des services identiques à ceux pour lesquels celle-ci est enregistrée;
  • d’un signe pour lequel il existe un risque de confusion avec une autre marque;
  • d’un signe identique ou comparable à la marque de l’Union pour des produits ou des services qui ne sont pas comparables à ceux pour lesquels la marque de l’Union est enregistrée, lorsque l’usage de ce signe tire profit du caractère distinctif ou de la renommée de la marque.

Cependant, le titulaire d’une marque de l’Union ne peut interdire à un tiers de faire usage des éléments suivants à des fins commerciales:

  • le nom ou l’adresse du titulaire;
  • les indications relatives aux caractéristiques des produits ou services, telles que l’espèce, la qualité ou la quantité;
  • la marque lorsqu’il est nécessaire d’indiquer la destination d’un produit ou d’un service, notamment en tant qu’accessoire ou pièce détachée.

Candidature

Les demandeurs doivent présenter leur demande de marque de l’Union auprès de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (OUEPI).

La demande doit contenir les informations suivantes:

  • une requête en enregistrement d’une marque de l’Union;
  • les indications qui permettent d’identifier le demandeur;
  • la liste des produits ou des services pour lesquels l’enregistrement est demandé;
  • la reproduction de la marque.

Les demandeurs doivent également s’acquitter d’une taxe de dépôt. Le paiement de la taxe de dépôt doit être effectué dans le mois suivant la date de dépôt (la date à laquelle les documents ont été déposés auprès de l’OUEPI).

Enregistrement

  • Après le dépôt de la demande, l’OUEPI contrôlera si celle-ci satisfait à l’ensemble des conditions d’octroi d’une marque de l’Union.
  • La publication de la demande permettra aux tiers qui s’opposent à l’octroi de la marque de former une opposition, sur la base de droits antérieurs, dans le cadre d’une procédure d’opposition.
  • Si la demande remplit tous les critères requis et qu’aucune opposition n’est formée ou acceptée, la marque est alors publiée.

Durée et renouvellement

  • Une marque de l’Union est enregistrée pour une période de dix ans à compter de la date de dépôt de la demande.
  • L’enregistrement peut être renouvelé pour des périodes de dix années. Le renouvellement de la demande doit être présenté six mois avant la fin de la période de validité de l’enregistrement.

Renonciation, déchéance et nullité

Une marque de l’Union peut faire l’objet d’une renonciation pour tout ou partie des produits ou des services pour lesquels elle est enregistrée. Le titulaire de la marque peut également être déchu de ses droits si:

  • la marque n’a pas fait l’objet d’un usage sérieux* dans l’Union pendant cinq ans;
  • la marque est devenue la désignation usuelle d’un produit ou d’un service;
  • la marque est propre à induire le public en erreur quant à la nature, la qualité ou la provenance géographique du produit ou du service.

Le règlement prévoit également des causes de nullité de la marque. Il s’agit, entre autres, de situations dans lesquelles le demandeur était de mauvaise foi lors du dépôt de la demande de marque.

Marques collectives de l’Union

Lorsqu’une demande d’enregistrement est déposée, il est possible de désigner une marque de l’Union comme «collective». Sont autorisées à déposer des marques collectives de l’Union les associations de:

  • fabricants;
  • producteurs;
  • prestataires de services;
  • commerçants;
  • personnes morales de droit public.

Marques de certification de l’Union

Une marque de l’Union peut également être désignée comme marque de certification. Le titulaire d’une telle marque atteste la matière, le mode de fabrication des produits ou de prestation des services, la qualité, la précision ou d’autres caractéristiques (à l’exclusion de la provenance géographique) des produits et services certifiés.

Actions en justice

Le règlement (UE) no 1215/2012 s’applique aux procédures relatives aux marques de l’Union et aux demandes de marques de l’Union, ainsi qu’aux actions simultanées et successives intentées sur la base de marques de l’Union et de marques nationales.

Les pays de l’Union sont tenus de désigner des «tribunaux des marques de l’Union». Ces tribunaux ont compétence exclusive pour tous les litiges en matière de contrefaçon et de validité des marques de l’Union.

DEPUIS QUAND CE RÈGLEMENT S’APPLIQUE-T-IL?

Il s’applique depuis le 1 octobre 2017.

CONTEXTE

L’OUEPI remplace l’Office de l’harmonisation dans le marché intérieur depuis le 23 mars 2016 conformément au règlement (UE) 2015/2424, qui modifie le règlement (CE) no 207/2009, tous deux remplacés par le règlement (UE) 2017/1001.

Pour en savoir plus, veuillez consulter:

TERMES CLÉS

Usage sérieux: si une entreprise enregistre une marque de l’Union, l’utilise pendant une période puis cesse de l’utiliser pendant une période continue de cinq ans, le titulaire de la marque peut être déchu de ses droits, la raison étant qu’il n’y a aucun intérêt à protéger des marques qui ne sont pas utilisées, de même qu’il n’y a aucun intérêt à empêcher une autre entreprise, qui pourrait l’utiliser en toute légitimité, de l’utiliser.

DOCUMENT PRINCIPAL

Règlement (UE) 2017/1001 du Parlement européen et du Conseil du 14 juin 2017 sur la marque de l’Union européenne (JO L 154 du 16.6.2017, p. 1-99)

dernière modification 13.02.2018

Top