Accept Refuse

EUR-Lex Access to European Union law

This document is an excerpt from the EUR-Lex website

Summaries of EU Legislation

Entrepreneuriat 2020: un plan en trois étapes pour favoriser l’entrepreneuriat en Europe

Go to the summaries’ table of contents

This summary has been archived and will not be updated, because the summarised document is no longer in force or does not reflect the current situation

Entrepreneuriat 2020: un plan en trois étapes pour favoriser l’entrepreneuriat en Europe

Le plan d’actionEntrepreneuriat 2020 définit des mesures qui permettront de redynamiser la culture de l’entreprise en Europe. Il se concentre sur l’éducation et la formation, la création de l’environnement approprié, les modèles à suivre et l’inclusion de groupes spécifiques.

ACTE

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil et au Comité économique et social européen et au Comité des régions: Plan d’action Entrepreneuriat 2020 - Raviver l’esprit d’entreprise en Europe [COM(2012) 795 final - non publiée au Journal officiel]

SYNTHÈSE

Le plan d’action Entrepreneuriat 2020 - Raviver l’esprit d’entreprise en Europe a pour objectif de soutenir les entrepreneurs qui jouent un rôle essentiel dans la création d’entreprises, la croissance et la revitalisation de l’économie. À elles seules, les nouvelles entreprises européennes, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME), créent plus de 4 millions d’emplois chaque année.

Le plan d’action vise à changer la culture et le comportement des citoyens européens à l’égard de l’entrepreneuriat et à le rendre attrayant. Il invite les États membres à rendre la formation à l’entrepreneuriat obligatoire à l’école et à modifier la perception de l’opinion publique à l’égard des entrepreneurs, afin que ces derniers reçoivent la reconnaissance et le soutien qu’ils méritent. Il aborde également les nombreuses difficultés auxquelles sont confrontés les entrepreneurs potentiels, telles que l’absence d’éducation et de formations adaptées, la difficulté d’accéder au crédit et aux marchés, les problèmes liés aux transmissions d’entreprises, la peur et la honte de l’échec et la lourdeur de l’administration.

Les propositions du plan d’action, qui doivent être mises en œuvre par les administrations de tous les niveaux concernées (européen, national, régional et local) et dont une sélection est présentée ici, sont regroupées en trois catégories:

Éducation et formation à l’entrepreneuriat

  • Veiller à ce que l’esprit d’entreprise figure en tant que compétence clé dans les programmes de tous les cycles d’enseignement avant la fin de 2015.
  • Développer une initiative entrepreneuriale paneuropéenne et évaluer l’introduction de l’éducation à l’entrepreneuriat dans les États membres.
  • Instituer un cadre d’orientation conjointement avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), afin d’encourager la création d’établissements scolaires et de formation professionnelle ayant une démarche entrepreneuriale.
  • Offrir aux jeunes la possibilité d’acquérir au moins une expérience pratique de l’entrepreneuriat avant de quitter l’enseignement obligatoire.

Créer un environnement dans lequel les entrepreneurs peuvent prospérer et se développer

  • Améliorer l’accès aux financements.
  • Soutenir les nouvelles entreprises dans les phases cruciales de leur cycle de vie et les aider à se développer.
  • Ouvrir de nouvelles perspectives commerciales à l’ère numérique;
  • Faciliter les transmissions d’entreprises.
  • Offrir une deuxième chance aux faillis honnêtes.
  • Réduire la charge réglementaire: des règles clarifiées et simplifiées.

Modèles à suivre et inclusion de groupes spécifiques

  • Présenter les entrepreneurs comme des modèles à suivre à travers des initiatives telles que la Journée européenne de l’entrepreneuriat pendant la Semaine européenne des PME, ou la désignation d’ambassadeurs nationaux de l’entrepreneuriat.
  • Soutenir les groupes d’entrepreneurs qui sont sous-représentés ou n’ont pas accès aux programmes d’aide à l’entrepreneuriat, tels que les femmes, les seniors, les immigrés, les chômeurs et les jeunes, à travers le tutorat et des programmes d’aide et de conseil.

La mise en place des propositions du plan d’action Entrepreneuriat 2020 a débuté en 2013 par l’échange de savoir-faire, de connaissances et de bonnes pratiques entre les institutions de l’UE et les gouvernements.

Le plan d’action s’appuie sur la coopération au titre du Small Business Act pour réduire les contraintes réglementaires des entreprises. Un représentant des PME est chargé de suivre les propositions du plan dans chaque pays.

ACTES LIÉS

Résumé pour les citoyens - Entrepreneuriat 2020: le plan d’action de l’UE

Dernière modification le: 10.03.2014

Top