Accept Refuse

EUR-Lex Access to European Union law

This document is an excerpt from the EUR-Lex website

Document C2018/084A/01

Avis de vacance ECA/2018/1 — Un (1) emploi de directeur — Audit (groupe de fonctions AD, grade 14)

OJ C 84A , 6.3.2018, p. 1–10 (BG, ES, CS, DA, DE, ET, EL, EN, FR, GA, HR, IT, LV, LT, HU, MT, NL, PL, PT, RO, SK, SL, FI, SV)

6.3.2018   

FR

Journal officiel de l'Union européenne

CA 84/1


AVIS DE VACANCE ECA/2018/1

Un (1) emploi de directeur — Audit

(groupe de fonctions AD, grade 14)

(2018/C 084 A/01)

 

NOUS SOMMES

La Cour des comptes européenne, sise à Luxembourg, est l’institution de l’Union européenne établie par le traité pour assurer le contrôle des finances de l’Union. En sa qualité d’auditeur externe de l’Union européenne, elle contribue à l’amélioration de la gestion financière de celle-ci et joue le rôle de gardienne indépendante des intérêts financiers des citoyens de l’Union.

Dans le cadre de ses audits, la Cour évalue la perception et l’utilisation des fonds de l’Union européenne. Elle examine si les opérations financières ont été correctement enregistrées et présentées, exécutées de manière légale et régulière, et gérées dans un souci d’économie, d’efficience et d’efficacité. La Cour communique les résultats de ses audits dans des rapports clairs, pertinents et objectifs. Elle formule également des avis sur des questions concernant la gestion financière.

La Cour œuvre au renforcement de l’obligation de rendre compte, encourage la transparence et assiste le Parlement européen et le Conseil dans la supervision de l’exécution du budget de l’Union européenne, notamment pendant la procédure de décharge. Elle s’emploie à être une organisation efficiente à l’avant-garde du progrès dans le domaine de l’audit et de l’administration du secteur public.

La Cour est divisée en chambres d’audit. Elle est dotée d’une structure par activités: les agents sont regroupés dans un «pool» et sont affectés aux différentes chambres en fonction des priorités.

Pour accéder à de plus amples informations sur le cadre juridique de la Cour, y compris son règlement intérieur et les modalités d’application de ce dernier, veuillez visiter notre site internet à l’adresse: https://www.eca.europa.eu/fr/Pages/LegalFramework.aspx

NOUS PROPOSONS

Nous souhaitons recruter un (1) directeur.

Le directeur rend compte aux membres de la chambre dont il relève et les aide à réaliser des activités d’audit. Il est principalement chargé de la gestion du personnel et des ressources financières, de la programmation des travaux, de leur suivi et de l’établissement de rapports à leur sujet, de l’appui à la qualité et de l’apport de connaissances, ainsi que de la supervision et du contrôle de l’audit. Il veille à ce que toutes les activités qui lui sont confiées soient réalisées d’une façon satisfaisante et conforme tant aux exigences de qualité de la Cour qu’aux pratiques et normes d’audit.

La Cour a décidé de mener cette procédure de recrutement pour un emploi de directeur (grade AD 14) au sein des services d’audit conformément à l’article 29, paragraphe 2, du statut des fonctionnaires de l’Union européenne (le «statut»). Afin d’offrir un plus grand choix de candidats à l’autorité investie du pouvoir de nomination, cette procédure sera menée parallèlement aux procédures de recrutement interne et interinstitutionnelle.

Le recrutement se fera au grade AD 14. Le traitement de base s’élèvera à 14 303,51 EUR par mois. Dans les conditions prévues par le statut, certaines indemnités pourront s’ajouter à ce traitement, qui est soumis à l’impôt interne de l’Union européenne et exempté de l’impôt national.

NOUS RECHERCHONS

Pour postuler à cet emploi, les candidats devront remplir les conditions d’admission suivantes à la date limite de dépôt des candidatures:

Conditions générales

Être ressortissants d’un des États membres de l’Union européenne,

jouir de leurs droits civiques,

être en situation régulière au regard des lois de recrutement applicables en matière militaire.

Conditions spécifiques

1.   Qualifications

Conformément à l’article 5 du statut, la nomination à cet emploi requiert:

un niveau d’enseignement correspondant à un cycle complet d’études universitaires sanctionné par un diplôme lorsque la durée normale desdites études est de quatre années ou plus, ou

un niveau d’enseignement correspondant à un cycle complet d’études universitaires sanctionné par un diplôme et une expérience professionnelle appropriée d’une année au moins lorsque la durée normale desdites études est de trois années au moins, ou

lorsque l’intérêt du service le justifie, une formation professionnelle de niveau équivalent.

2.   Expérience professionnelle

Au moins quinze ans d’expérience professionnelle attestée, en rapport avec les fonctions à remplir, acquise de préférence au niveau international, après l’obtention de l’une des qualifications susmentionnées, et au moins quatre ans d’expérience dans un emploi de manager comportant des responsabilités d’encadrement de personnel. Une expérience attestée et concluante de l’audit (y compris la planification, la supervision, le contrôle qualité et l’établissement de rapports) est plus spécialement requise.

3.   Connaissances

Une excellente connaissance des normes et méthodes en matière d’audit financier et de conformité, et de bonne gestion financière. Une bonne connaissance des finances publiques de l’Union européenne et de l’audit du secteur public.

Une bonne connaissance de l’anglais et du français — les langues de travail de la Cour — est nécessaire pour des raisons de service. Pour l’une de ces deux langues, la compréhension ainsi que l’expression écrite et orale devront correspondre au moins au niveau C1 et, pour l’autre, au moins au niveau B2. La connaissance d’autres langues constituera un atout. Pour évaluer votre niveau de langue, veuillez vous référer au site:

http://europass.cedefop.europa.eu/fr/resources/european-language-levels-cefr

4.   Compétences

i) Capacité à concevoir et à mettre en place une stratégie, à définir les objectifs et les résultats à atteindre, et à en rendre compte; ii) aptitude à communiquer, à négocier et à travailler avec les parties prenantes; iii) excellente maîtrise des pratiques de management; iv) excellentes compétences interpersonnelles.

POLITIQUE DE RECRUTEMENT

POLITIQUE D’ÉGALITÉ DES CHANCES

Conformément à sa politique en matière d’égalité des chances et à l’article 1er quinquies du statut, la Cour soutient la diversité et promeut l’égalité des chances. Elle accepte les candidatures sans discrimination fondée sur quelque motif que ce soit et prend des mesures garantissant un recrutement équilibré entre hommes et femmes, conformément aux dispositions de l’article 23 de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Étant donné la faible représentation des femmes aux niveaux d’encadrement supérieurs, elle encourage tout particulièrement les candidatures féminines pour cet emploi. À égalité de qualifications ou de mérite, une candidate sera retenue. La Cour applique également des mesures visant à concilier vie professionnelle et vie familiale.

Si des dispositions particulières (liées à un handicap spécifique) sont nécessaires pour vous permettre de participer à cette procédure de sélection, veuillez envoyer en temps utile un courrier électronique à l’adresse: ECA-Recrutement@eca.europa.eu

PROCÉDURE DE SÉLECTION

Conformément à la décision no 31-2015 de la Cour relative aux procédures de sélection des managers principaux et des directeurs, un comité de présélection sera institué.

Le comité évaluera les candidatures en fonction des critères énoncés dans l’avis de vacance et conformément à la procédure suivante:

a)

dans un premier temps, il appréciera et comparera les qualifications, l’expérience professionnelle, les connaissances et les compétences de tous les candidats éligibles en se fondant sur leur candidature. Sur la base de cette évaluation comparative, le comité établira une liste de présélection constituée des dix candidats les plus qualifiés.

Cette première sélection reposant sur une évaluation comparative, le respect des critères définis dans le présent avis de vacance ne garantit pas l’admission à la phase suivante de la procédure;

b)

le comité évaluera ensuite les dix meilleurs candidats au moyen d’une épreuve écrite (étude de cas) et d’un entretien.

Sur la base de son évaluation, le comité dressera une liste composée du (des) candidat(s) considéré(s) comme le(s) plus qualifié(s) pour l’emploi proposé.

Le comité de présélection pourra procéder à des contrôles afin de s’assurer de l’absence de signes de plagiat dans les études de cas présentées par les différents candidats.

En se fondant sur le rapport du comité, la Cour adoptera une décision portant nomination d’un candidat.

DÉPÔT DES CANDIDATURES

Les candidatures, rédigées impérativement en anglais ou en français, devront être introduites uniquement au moyen du formulaire en ligne disponible dans l’avis de vacance publié sur le site internet de la Cour:

https://www.eca.europa.eu/fr/Pages/JobOpportunities.aspx#page-search/index/lang/fr_FR

Elles devront obligatoirement comprendre les documents suivants (tous rédigés en anglais ou en français):

une lettre de motivation (une page maximum),

un curriculum vitæ à jour, établi à l’aide du modèle «curriculum vitæ Europass» et indiquant les dates exactes (trois pages maximum)

(voir http://europass.cedefop.europa.eu/fr),

la liste d’informations complémentaires ci-jointe,

la déclaration sur l’honneur ci-jointe, dûment remplie, datée et signée.

Toute candidature ne respectant pas strictement ces instructions sera rejetée.

La date limite fixée pour le dépôt des candidatures est le 10 avril 2018 à midi (heure de Luxembourg).

Sur demande, les candidats seront tenus de produire les documents justificatifs se rapportant à leurs études ainsi qu’à leur expérience professionnelle et aux fonctions actuellement exercées.

PROTECTION DES DONNÉES

La Cour des comptes européenne s’engage à veiller à ce que les données à caractère personnel des candidats soient traitées conformément aux dispositions de la décision de l’AIPN no 77-2006 portant exécution dans le cadre des politiques des ressources humaines du règlement (CE) no 45/2001 du Parlement et du Conseil relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel.

Pour obtenir de plus amples informations, veuillez vous référer à la déclaration de confidentialité spécifique relative aux vacances d’emploi, disponible à l’adresse: https://www.eca.europa.eu/Lists/ECADocuments/Specific_Privacy_Statement_vacancies/Specific_Privacy_Statement_vacancies_FR.PDF

DEMANDE DE RÉEXAMEN — RÉCLAMATION ET RECOURS — PLAINTE AUPRÈS DU MÉDIATEUR EUROPÉEN

À tous les stades de la procédure de sélection, si vous pensez qu’une décision vous fait grief, les options ci-après s’offrent à vous.

I.   Demande de réexamen des décisions prises par le comité de présélection

Il est possible d’introduire par écrit une demande motivée de réexamen de la décision prise par le comité, dans un délai de dix jours à compter de la notification de la décision, à l’adresse suivante:

ECA-Recours@eca.europa.eu

II.   Réclamation

En vertu de l’article 90, paragraphe 2, du statut, vous pouvez introduire, en cas de rejet de votre candidature, une réclamation contre la décision de la Cour, dans un délai de trois mois à compter de la notification de la décision, à l’adresse suivante:

Monsieur le secrétaire général

Cour des comptes européenne

12, rue Alcide De Gasperi

1615 Luxembourg

LUXEMBOURG

III.   Recours en justice

En vertu de l’article 91 du statut, vous aurez la possibilité de former un recours contre une éventuelle décision de rejet de votre réclamation, dans la mesure où elle vous ferait grief, devant la Cour de justice de l’Union européenne. Ce recours doit être introduit par un avocat dans un délai de trois mois à compter de la notification de la décision de rejet de la réclamation.

IV.   Plainte auprès du Médiateur européen

Si vous estimez que la gestion de votre candidature a donné lieu à une mauvaise administration de la part de la Cour des comptes européenne, vous pourrez introduire une plainte auprès du Médiateur européen, après avoir contacté préalablement la Cour dans le but de régler le différend. Cette plainte est à transmettre par écrit, dans un délai de deux ans à compter de la découverte des faits qui y donnent lieu. Un formulaire de plainte en ligne est disponible sur le site internet du Médiateur européen. La saisine du Médiateur européen n’a pas pour effet de suspendre les délais de recours indiqués ci-avant.


Image

Image

Image

Image

Image

Image


Top