Accept Refuse

EUR-Lex Access to European Union law

Back to EUR-Lex homepage

This document is an excerpt from the EUR-Lex website

Document 62016CN0275

Affaire C-275/16: Demande de décision préjudicielle présentée par le Tribunale Amministrativo Regionale per il Lazio (Italie) le 17 mai 2016 — Comune di Balzola e.a./Autorità per le Garanzie nelle Comunicazioni

OJ C 314, 29.8.2016, p. 8–9 (BG, ES, CS, DA, DE, ET, EL, EN, FR, HR, IT, LV, LT, HU, MT, NL, PL, PT, RO, SK, SL, FI, SV)

29.8.2016   

FR

Journal officiel de l'Union européenne

C 314/8


Demande de décision préjudicielle présentée par le Tribunale Amministrativo Regionale per il Lazio (Italie) le 17 mai 2016 — Comune di Balzola e.a./Autorità per le Garanzie nelle Comunicazioni

(Affaire C-275/16)

(2016/C 314/13)

Langue de procédure: l'italien

Juridiction de renvoi

Tribunale Amministrativo Regionale per il Lazio

Parties dans la procédure au principal

Partie requérante: Comune di Balzola, Comune di Borgo San Martino, Comune di Camino, Comune di Cereseto, Comune di Cerrina, Comune di Frassineto Po, Comune di Gabiano, Comune di Limone Piemonte, Comune di Mombello Monferrato, Comune di Morano Sul Po, Comune di Odalengo Piccolo, Comune di Pietraporzio, Comune di Piovà Massaia, Comune di Pontestura, Comune di Ponzano, Comune di Sala Monferrato, Comune di Serralunga di Crea, Comune di Solonghello, Comune di Villamiroglio, Comune di Montemagno, Comune di Scurzolengo, Comune di Alfiano Natta, Comune di Moncalvo, Comune di Cerro Tanaro, Comune di Tonco, Comune di Castagnole Monferrato, Comune di Casorzo, Comune di Calliano, Comune di Robella, Comune di Grana, Comune di Rocchetta Tanaro, Comune di Odalengo Grande, Comune di Coniolo, Comune di Ozzano Monferrato, Comune di Demonte, Comune di Entracque, Comune di Sambuco, Comune di Roccasparvera, Comune di Argentera, Comune di Gaiola, Comune di Valdieri, Anci Piemonte

Partie défenderesse: Autorità per le Garanzie nelle Comunicazioni

Questions préjudicielles

À la lumière d’une interprétation exacte de la directive 1997/67/CE (1), l’article 3, paragraphe 7, du décret législatif no 261 de 1999 et l’article 1er, paragraphe 276, de la loi no 190 de 2014 sont-ils compatibles avec ladite directive dans le contexte suivant:

a)

la directive 97/67/CE, telle que modifiée et complétée, concernant des règles communes pour le développement du marché intérieur des services postaux de la Communauté et l’amélioration de la qualité du service, consacre l’obligation pour les États membres de garantir la fourniture du service postal universel et, dans ce contexte, impose que la collecte des envois postaux et leur distribution au domicile du destinataire soient garanties «pas moins de cinq jours ouvrables par semaine»;

b)

ladite directive autorise des dérogations éventuelles, délivrées par les Autorités réglementaires nationales, qui ne peuvent être justifiées que par des «circonstances ou conditions géographiques jugées exceptionnelles»;

c)

la législation nationale italienne (l’article 3, paragraphe 7, du décret législatif no 261 de 1999 et l’article 1er, paragraphe 276, de la loi no 190 de 2014, dite «loi de stabilité 2015») imposent, au contraire, à l’Autorité nationale, d’accorder la dérogation susmentionnée, dans certaines limites temporelles, chaque fois que le gestionnaire du service le demande en alléguant la «présence de circonstances particulières de nature infrastructurelle ou géographique dans des zones ayant une densité de population inférieure à 200 habitants au km2», alors même que ce ne sont pas des situations exceptionnelles et que sont concernées une partie importante de la population nationale (jusqu’à un quart de celle-ci) et, comme il s’agit de zones à faible densité de peuplement, une proportion bien plus vaste du territoire national?


(1)  Directive no 97/67/CE [du Parlement européen et du Conseil du 15 décembre 1997] concernant des règles communes pour le développement du marché intérieur des services postaux de la Communauté et l’amélioration de la qualité du service (JO 1998, L 15, p. 14).


Top