EUR-Lex Access to European Union law

Back to EUR-Lex homepage

This document is an excerpt from the EUR-Lex website

Document 52017XC0830(01)

Publication d’une demande d’approbation d’une modification mineure conformément à l’article 53, paragraphe 2, deuxième alinéa, du règlement (UE) n° 1151/2012 du Parlement européen et du Conseil relatif aux systèmes de qualité applicables aux produits agricoles et aux denrées alimentaires

OJ C 286, 30.8.2017, p. 11–16 (BG, ES, CS, DA, DE, ET, EL, EN, FR, HR, IT, LV, LT, HU, MT, NL, PL, PT, RO, SK, SL, FI, SV)

30.8.2017   

FR

Journal officiel de l'Union européenne

C 286/11


Publication d’une demande d’approbation d’une modification mineure conformément à l’article 53, paragraphe 2, deuxième alinéa, du règlement (UE) no 1151/2012 du Parlement européen et du Conseil relatif aux systèmes de qualité applicables aux produits agricoles et aux denrées alimentaires

(2017/C 286/08)

La Commission européenne a approuvé la présente modification mineure au sens de l’article 6, paragraphe 2, troisième alinéa, du règlement délégué (UE) no 664/2014 de la Commission (1).

DEMANDE D’APPROBATION D’UNE MODIFICATION MINEURE

Demande d’approbation d’une modification mineure conformément à l’article 53, paragraphe 2, deuxième alinéa, du règlement (UE) no 1151/2012 du Parlement européen et du Conseil  (2)

«MONTASIO»

No UE: PDO-IT-02251 — 21.12.2016

AOP ( X ) IGP ( ) STG ( )

1.   Groupement demandeur et intérêt légitime

Consorzio per la Tutela del Formaggio Montasio

Vicolo Resia, 1/2

33033 Codroipo (UD)

ITALIA

Tél. +39 0432912052

Courriel: info@formaggiomontasio.net

Le Consorzio di Tutela del Formaggio Montasio est constitué de producteurs de Parmigiano Reggiano et est habilité à présenter une demande de modification au titre de l’article 13, paragraphe 1, du Decreto del Ministero delle politiche agricole alimentari e forestali no 12511 du 14 octobre 2013.

2.   État membre ou pays tiers

Italie

3.   Rubrique du cahier des charges faisant l’objet de la/des modification(s)

Description du produit

Preuve de l’origine

Méthode d’obtention

Lien

Étiquetage

Autres [à préciser]

4.   Type de modification(s)

Modification du cahier des charges d’une AOP/IGP enregistrée à considérer comme mineure au sens de l’article 53, paragraphe 2, troisième alinéa, du règlement (UE) no 1151/2012, n’entraînant aucune modification du document unique publié.

Modification du cahier des charges d’une AOP/IGP enregistrée à considérer comme mineure au sens de l’article 53, paragraphe 2, troisième alinéa, du règlement (UE) no 1151/2012, entraînant une modification du document unique publié.

Modification du cahier des charges d’une AOP/IGP enregistrée à considérer comme mineure au sens de l’article 53, paragraphe 2, troisième alinéa, du règlement (UE) no 1151/2012, pour laquelle un document unique (ou équivalent) n’a pas été publié.

Modification du cahier des charges d’une STG enregistrée à considérer comme mineure au sens de l’article 53, paragraphe 2, quatrième alinéa, du règlement (UE) no 1151/2012.

5.   Modification(s)

Description du produit

Les paramètres relatifs au poids et au diamètre de la meule ont été légèrement modifiés.

Libellé actuel:

«poids: 6 à 8 kg;

diamètre: meule de 30 à 35 cm;»

Texte modifié:

«poids: 5,5 à 8 kg;

diamètre: meule de 27 à 35 cm;»

Les moules utilisés pour la production du fromage Montasio dès le début des activités du Consorzio en 1986 ont un diamètre compris entre 30 cm à 35 cm. Pendant toutes ces années, le moule a toujours été utilisé dans ses dimensions maximales et le poids et le diamètre du fromage Montasio à 60 jours d’affinage, indiqués dans le cahier des charges, sont compatibles avec une telle utilisation. Dans le cas d’une utilisation des moules de la dimension minimale de 30 cm, compte tenu de la diminution d’environ 15 % du poids du fromage «Montasio» entre les 24 heures suivant la production et les 60 jours d’affinage, le diamètre des meules est nécessairement inférieur à 30 cm et le poids passe d’environ 6,5 kg au moment de la production à moins de 6 kg.

Les meules produites en utilisant les moules de la dimension minimale prévue satisferaient d’une part les acheteurs directs, qui apprécient les meules de plus petites dimensions et, d’autre part, la grande distribution, car elles répondraient mieux aux exigences de conditionnement du produit préemballé.

Cette modification est à considérer comme une modification mineure car la modification des paramètres prévue n’a pas d’incidence sur les étapes ultérieures de transformation, sur l’affinage et surtout sur les caractéristiques du produit fini, qui restent celles définies dans le cahier des charges.

Méthode d’obtention

Le paragraphe relatif à la qualité des aliments destinés à l’alimentation bovine a été légèrement reformulé.

Libellé actuel: «Sont interdits les aliments que la tradition fromagère considère comme ayant des effets contraires à la caséification, tels que les fourrages provenant de terres marécageuses ou situés en bord de routes à grande circulation. Sont également interdits les légumes, les fruits et le colza, ainsi que les sous-produits issus de la transformation de riz utilisés bruts, les farines d’origine animale, les aliments industriels à usage médical, la pulpe de betterave fraîche, humide ou ensilée, les sous-produits de la bière ou des produits distillés, les fourrages ensilés (à l’exception du foin ensilé et du maïs ensilé) et les substances fermentées provenant de la transformation industrielle de fruits, de betteraves, de bière et de produits distillés.»

Texte modifié: «Est interdite l’utilisation d’aliments industriels à usage médical et de farines d’origine animale, tant à l’état brut que comme ingrédients d’autres aliments. Il est interdit d’utiliser à l’état frais et brut les aliments suivants: les légumes, les fruits et le colza, les sous-produits issus de la transformation du riz, les pulpes de betterave, les sous-produits de la transformation de la bière, de fruits et de produits distillés en général. Il est permis d’utiliser des ensilages de foin, de maïs et de céréales.»

Le but visé était de mettre en évidence de façon claire et univoque l’interdiction des aliments industriels à usage médical et des farines d’origine animale sous toutes leurs formes. Il a été précisé que les sous-produits frais fermentescibles issus de la transformation des légumes, des fruits, etc. ne peuvent pas être utilisés bruts.

On a étendu l’utilisation d’ensilages aux céréales car ce produit remplace progressivement l’ensilage traditionnel de maïs, dans la mesure où il est moins soumis au phénomène des aflatoxines et constitue donc un aliment plus sain pour les bovins et pour la production du lait. En outre, la référence générique aux aliments contraires à la caséification a été supprimée, étant donné qu’il a été jugé que cette définition était incohérente avec le cahier des charges et qu’une évaluation approfondie des innovations dans le secteur était plus utile pour déterminer et apprécier toute évolution de l’alimentation des vaches laitières.

Il est précisé que les modifications susmentionnées ne modifient pas la qualité du lait utilisé pour obtenir le «Montasio» et doivent donc être considérées comme mineures.

À l’article 5, point 11, du cahier des charges, l’antépénultième alinéa a été légèrement modifié pour en clarifier les dispositions et empêcher toute interprétation erronée.

Libellé actuel: «Le “Montasio” peut être commercialisé à la fois entier et sous forme de portions, après une période d’affinage minimale de 60 jours.»

Texte modifié: «Le “Montasio” est destiné à la consommation après une période d’affinage minimale de 60 jours. Le “Montasio” peut être emballé, portionné, etc., à l’avance, après une période d’affinage minimale de 60 jours.»

Le but était de clarifier que la commercialisation du fromage «Montasio» est à présent celle destinée au consommateur direct et non celle qui s’effectuait précédemment entre les acteurs de la filière du fromage susceptible de bénéficier de l’appellation «Montasio».

Par ailleurs, il a également été tenté d’expliciter que le préemballage, la découpe en portions ou en petits cubes, le râpage, etc. ne sont effectués que sur le «Montasio» ayant achevé sa période minimale d’affinage de 60 jours.

Le dernier alinéa du point 11 de l’article 5 du cahier des charges relatif au râpage a été supprimé.

Libellé actuel:

«Le fromage de l’A.O.P. “Montasio” est râpé après un affinage d’au moins 12 mois, quand il se présente friable, de couleur jaune paille, avec quelques très petites ouvertures.»

Il est jugé opportun de supprimer cette limitation désormais anachronique sur les modalités d’utilisation du «Montasio», qui est évidemment adressée au consommateur, dans la mesure où l’on considère que la consommation et l’utilisation doivent être laissées au libre choix du consommateur compte tenu également de l’évolution des goûts et des habitudes ces dernières années.

DOCUMENT UNIQUE

«MONTASIO»

No UE: PDO-IT-02251 — 21.12.2016

AOP ( X ) IGP ( )

1.   Dénomination

«Montasio»

2.   État membre ou pays tiers

Italie

3.   Description du produit agricole ou de la denrée alimentaire

3.1.   Type de produit

Classe 1.3. Fromages

3.2.   Description du produit portant la dénomination visée au point 1

Le «Montasio» est un fromage au lait de vache, à affinage moyen ou long, de forme cylindrique, possédant un talon droit ou presque droit et des faces planes ou légèrement convexes. Le «Montasio» est produit à partir de lait non pasteurisé et à base exclusivement de levains lactiques naturels ou de ferments autorisés. La durée minimale d’affinage est de 60 jours et le taux d’humidité est contrôlé par sondage le dixième et le soixantième jour d’affinage. Au 60e jour d’affinage, le fromage portant l’AOP «Montasio» doit présenter les caractéristiques suivantes: taux d’humidité maximal inférieur ou égal à 36,72 %; teneur en matières grasses sur extrait sec: 40 % au minimum; poids: 5,5 à 8 kg; diamètre: 27 à 35 cm; talon: 8 cm au maximum; croûte: lisse, régulière et élastique; pâte: compacte avec quelques ouvertures; couleur: naturelle, tirant sur le jaune paille; arôme: typique; saveur: agréable, tendant vers le piquant pour le «Montasio» longuement affiné.

Le «Montasio» peut être destiné à la consommation après une période d’affinage minimale de 60 jours. Le «Montasio» peut être emballé, portionné, etc., à l’avance après une période d’affinage minimale de 60 jours. Le fromage «Montasio» peut être commercialisé sous la dénomination «fresco» après une période d’affinage minimale de 60 jours, «mezzano» après une période d’affinage minimale de 120 jours, «stagionato» après une période d’affinage minimale de 10 mois et «stravecchio» après une période d’affinage minimale de 18 mois.

3.3.   Aliments pour animaux (uniquement pour les produits d’origine animale) et matières premières (uniquement pour les produits transformés)

L’AOP «Montasio» est produite à partir de lait issu d’élevages situés dans l’aire de production. Les principales races élevées dans l’aire géographique de production sont la Brune des Alpes, la Pie rouge italienne et la Pie noire ainsi que leurs croisements. Aucun conservateur n’est ajouté et aucun traitement thermique n’est autorisé, à l’exception du refroidissement effectué à une température minimale de 4 °C.

Les aliments proviennent pour au moins 60 % de l’aire géographique.

L’alimentation des vaches est constituée pour au moins 60 % sur brut de céréales, de fourrages secs et verts et d’ensilages. La partie restante est constituée par des aliments concentrés et/ou des tourteaux protéiques.

Est interdite l’utilisation d’aliments industriels à usage médical et de farines d’origine animale, tant à l’état brut que comme ingrédients d’autres aliments.

Il est interdit d’utiliser à l’état frais et brut les aliments suivants: les légumes, les fruits et le colza, les sous-produits issus de la transformation du riz, les pulpes de betterave, les sous-produits de la transformation de la bière, de fruits et de produits distillés en général.

Il est permis d’utiliser des ensilages de foin, de mais et de céréales.

L’utilisation de compléments minéraux et vitaminés est autorisée.

3.4.   Étapes spécifiques de la production qui doivent avoir lieu dans l’aire géographique délimitée

L’ensemble du processus de production (élevage des bovins et production de lait, coagulation, traitements du caillé, moulage, égouttage, salage et affinage) doit se dérouler dans l’aire visée au point 4.

3.5.   Règles spécifiques applicables au tranchage, râpage, conditionnement, etc., du produit auquel la dénomination fait référence

3.6.   Règles spécifiques applicables à l’étiquetage du produit auquel la dénomination fait référence

L’identification du produit se fait par le marquage, à l’origine, dans un moule spécifique qui indique le code du producteur, le sigle de la province et la date de production (année, mois, jour). La «marque d’origine» de l’AOP «Montasio» consiste dans l’inscription oblique du nom «Montasio», à l’endroit et à l’envers (figure 1).

Cette «marque d’origine» est apposée sur l’ensemble de la production des exploitations associées ou non, à condition qu’elle ait été obtenue dans le respect du cahier des charges de production.

Figure 1

Image

1) Marquage au feu de l’appellation «Montasio» et plaquette portant la mention «PDM»

2) Mois de production / 3) Jour de production / 4) Code du fromager / 5) Sigle de la province / VI Année de production

Le logo de l’appellation se compose d’un «M» en caractère majuscule stylisé, sous lequel est inscrit «MONTASIO». Ce logo doit toujours être reproduit au moyen de la police de caractère «HORATIO». Les dimensions du logo doivent respecter les proportions de la figure 2 (par exemple 8 cm de largeur pour 6 cm de hauteur).

Figure 2

Image

Lorsque l’ensemble du processus de production — de la production du lait jusqu’à l’affinage d’une durée minimale de 60 jours — se déroule dans une zone de montagne, au sens de la définition figurant dans la législation nationale en vigueur, comprise dans la zone de production de l’AOP «Montasio», le fromage peut porter sur l’étiquette la mention «produit de montagne». À cet effet, une plaquette portant la mention «PDM» pour «prodotto della montagna» (produit de montagne), sera apposée sur le talon.

Sur les meules de «Montasio» ayant dépassé les 100 jours d’affinage, le Consorzio per la Tutela del Formaggio Montasio peut, à la demande de tous les producteurs associés ou non, imprimer au feu, dans la partie du talon prévue à cet effet, le logo de l’appellation, après vérification préalable de celui-ci (figure 2).

4.   Description succincte de la délimitation de l’aire géographique

L’aire de production de l’AOP «Montasio» comprend: Frioul-Vénétie Julienne: tout le territoire. Vénétie: Tout le territoire des provinces de Belluno et de Trévise et une partie du territoire des provinces de Padoue et de Venise délimité comme suit: «de l’intersection avec la frontière entre la province de Trévise et celle de Padoue, le périmètre suit cette ligne jusqu’à l’autoroute Serenissima. Il suit le long de cette ligne jusqu’au pont d’autoroute enjambant le fleuve Brenta, puis suit le lit du fleuve jusqu’à son embouchure».

5.   Lien avec l’aire géographique

Les facteurs naturels sont liés aux conditions climatiques de l’aire de production, composée principalement de montagnes et de zones de piémont, et où se pratiquent toujours la mise à l’alpage et le pâturage, ce qui influence la qualité des fourrages destinés à l’alimentation des vaches laitières.

Le «Montasio» a été ajouté à la liste des prix de San Daniele et d’Udine en 1773/1775. Ceci atteste la commercialisation du «Montasio» et démontre qu’il ne s’agit pas uniquement d’une production locale ou destinée à la consommation domestique. Le lien étroit qu’entretient le Montasio avec l’aire de production est également attesté par la forte impulsion que la production de ce fromage a donnée au développement des coopératives. Le «Montasio» et sa technique de production spécifique se répandirent rapidement dans le Frioul et en Vénétie orientale, tant en raison de facteurs humains et structurels (comme l’invention des fromageries coopératives ou la création d’une école de techniciens fromagers) — au point que l’on comptait plus de 650 fromageries actives dans les années soixante — qu’en raison de l’environnement même au sein duquel cette technique s’est d’abord développée.

Pour ce qui est des caractéristiques du territoire de production, la partie orientale de l’Italie a toujours été et est encore marquée par d’importantes précipitations printanières et automnales ayant favorisé les herbages et la céréaliculture (blé et orge), à la base de l’alimentation des vaches laitières. La culture du maïs et, partant, l’utilisation du maïs comme aliment frais et d’ensilage, ont également pris de l’importance avec le temps. Plus récemment, c’est la culture du soja, complément protéique, qui s’est développée dans l’aire de production.

La principale caractéristique du «Montasio» est sa grande aptitude à l’affinage de longue/moyenne durée. Dans la palette des fromages nationaux, le «Montasio» se classe parmi les fromages à pâte semi-dure, mais comme il peut être affiné jusqu’à 36 mois, il se range également dans la catégorie des rares fromages à pâte dure longuement affinés.

Une autre caractéristique du «Montasio» réside dans les dimensions de la meule.

De plus, l’AOP «Montasio» a conservé dans son cahier des charges l’interdiction de pasteuriser le lait, préservant ainsi dans toute la mesure du possible la charge bactérienne spontanée du lait produit dans l’aire de production.

Sa grande aptitude à l’affinage de longue/moyenne durée est le fruit d’une technologie «douce». En effet, les doses de ferments lactiques utilisées sont faibles (environ 1 %), la cuisson se fait à des températures peu élevées (entre 42 et 48 °C) et l’égouttage et le pressage confèrent à la pâte une fermeté moyenne, avec une humidité à deux mois (qui correspond au taux minimal pour la commercialisation du fromage) d’environ 36 %.

Le milieu où s’est développé le «Montasio» possède des caractéristiques microbiologiques adaptées à son développement et à sa diffusion. En effet, le «Montasio» se caractérise par la présence d’une flore microbienne thermophile qui a toujours permis d’obtenir un produit fromager unique en son genre, à consommer frais (deux mois d’affinage au minimum de nos jours, car il est produit à partir de lait non pasteurisé) mais pouvant aussi être affiné jusqu’à 36 mois; ce fromage présente donc des caractéristiques organoleptiques, une consistance, des saveurs et des arômes qui varient avec le temps, précisément grâce à la charge bactérienne présente naturellement dans les prés/pâturages de la zone de production.

De fait, à deux mois d’affinage, le «Montasio» se présente comme un fromage moyennement ferme, à la saveur délicate rappelant celle du lait dont il est issu. À mesure que l’affinage se prolonge et que se concentrent les substances, le «Montasio» acquiert des saveurs plus marquées et légèrement piquantes et la pâte devient plus ferme et friable.

Avec l’amélioration des techniques d’élevage, la rationalisation des cultures et l’introduction de méthodes de traite toujours plus hygiéniques, il est apparu nécessaire d’enrichir le lait avec des micro-organismes fromagers utiles pour la production du «Montasio». C’est ainsi que les ferments lactiques (riches en coccus et pauvres en bacilles), issus du lait de la zone de production, ont commencé à être utilisés, pratique qui s’est ensuite répandue.

Référence à la publication du cahier des charges

(article 6, paragraphe 1, deuxième alinéa, du présent règlement)

Le texte consolidé du cahier des charges de production peut être consulté sur le site internet: http://www.politicheagricole.it/flex/cm/pages/ServeBLOB.php/L/IT/IDPagina/3335

ou encore

en accédant directement à la page d’accueil du site du ministère des politiques agricoles alimentaires et forestières (www.politicheagricole.it) et en cliquant sur «Prodotti DOP IGP» [Produits AOP IGP] (en haut, à droite de l’écran), puis sur «Prodotti DOP IGP STG» [Produits AOP IGP STG] (sur le côté, à gauche de l’écran) et enfin sur «Disciplinari di Produzione all’esame dell’UE» [Cahiers des charges soumis à l’examen de l’Union européenne].


(1)  JO L 179 du 19.6.2014, p. 17.

(2)  JO L 343 du 14.12.2012, p. 1.


Top