Glossaire des synthèses

Aide Exporter en PDF Imprimer cette page 

Jeunesse

Les politiques de jeunesse relèvent principalement de la responsabilité des pays de l’Union européenne (UE). En vertu de l’article 165, paragraphe 2, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, les actions de l’UE dans ce domaine doivent chercher à «favoriser le développement des échanges de jeunes et d'animateurs socio-éducatifs et à encourager la participation des jeunes à la vie démocratique de l'Europe».

Les pays de l’UE coopèrent dans le domaine de la jeunesse depuis 2002. Le cadre actuel, la stratégie de l’Union pour la jeunesse (2010-2018), s’articule en huit domaines d’action reposant sur une approche intersectorielle: éducation et formation, emploi et esprit d’entreprise, santé et bien-être, activités bénévoles, inclusion sociale, jeunesse dans le monde, culture et créativité, ainsi que la participation au processus démocratique et à la société. La coopération permet de tirer les enseignements des expériences de chacun, de partager et de développer des connaissances d’intérêt commun, de dialoguer avec des jeunes, de superviser les progrès réalisés et de mobiliser des programmes de financement. Le dialogue structuré permet par exemple aux jeunes d’exprimer leurs opinions et d’en débattre avec les dirigeants nationaux et de l’UE.

Des programmes pour la jeunesse sont mis en œuvre depuis 25 ans. En 2013, l’UE a adopté le programme Erasmus+ pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport pour la période 2014-2020. Erasmus+ permet aux jeunes d’étudier, de se former et de travailler bénévolement à l’étranger, de renforcer leurs compétences et celles des organisations qui les représentent et de soutenir les partenariats, notamment avec des organisations qui n’œuvrent pas dans le domaine de la jeunesse.

Le portail européen de la jeunesse partage les informations et les opportunités nationales et européennes pouvant intéresser les jeunes. Elles sont réparties en huit thèmes et concernent 33 pays, par le biais notamment d’une plate-forme grâce à laquelle les jeunes peuvent partir à l’étranger pour des séjours de bénévolat. Il est disponible en 27 langues.

Face aux taux de chômage élevés chez les jeunes, un soutien spécifique ciblant ces derniers est envisagé dans le cadre des politiques de l’UE en matière d’emploi. L’initiative de l’UE pour l’emploi des jeunes (2013) a mis à disposition 6 milliards d'EUR afin d’apporter un soutien supplémentaire aux régions et aux citoyens les plus à la merci du chômage et de l’inactivité des jeunes. L’UE a également recommandé aux pays de l’UE de mettre en place des programmes de garantie pour les jeunes, pour faire en sorte que, dans les quatre mois qui suivent la fin de leurs études ou la perte de leur emploi, les moins de 25 ans puissent trouver un emploi de qualité, un apprentissage, un stage ou un programme de formation continue.