Glossaire des synthèses

Aide Exporter en PDF Imprimer cette page 

Équilibre institutionnel

Le principe de l'équilibre institutionnel au sein de l'Union européenne (UE) implique que chacune de ses institutions agisse dans le cadre des attributions qui lui sont conférées par les traités, conformément à la répartition des compétences.

Ce principe découle d'un arrêt de la Cour de justice (arrêt Meroni de 1958) et interdit tout empiètement par une institution sur les pouvoirs attribués à une autre. Il appartient à la Cour de justice de l'Union européenne  de veiller à ce que ce principe soit respecté.

Plus simplement, il porte sur la relation entre les trois principales institutions de l'UE: le Parlement européen, le Conseil de l'UE et la Commission européenne. La dynamique entre ces institutions a évolué considérablement au fil des années avec l'adoption de nouveaux traités. En particulier, les compétences du Parlement européen ont été étendues, puisque le droit de codécision avec le Conseil (en vertu de la procédure législative ordinaire) dans la majeure partie des domaines politiques de l'UE ainsi que des pouvoirs budgétaires plus vastes lui ont été attribués.