Glossaire des synthèses

Aide Exporter en PDF Imprimer cette page 

Politique étrangère et de sécurité commune

La politique étrangère et de sécurité commune (PESC) de l’Union européenne (UE) a été instituée par le traité de Maastricht en 1993. Elle a progressivement été renforcée par les traités suivants, notamment par celui de Lisbonne (titre V du traité sur l’Union européenne).

La PESC repose sur les principes, poursuit les objectifs et est menée conformément aux dispositions générales de l’action extérieure de l’UE dans son ensemble. À cet égard, elle vise à préserver la paix, à renforcer la sécurité internationale et à promouvoir la coopération internationale, la démocratie, l’état de droit ainsi que le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Depuis l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, l’UE est dotée d’une personnalité juridique (ce qui signifie qu’elle peut signer des traités internationaux). Elle dispose également d’un service diplomatique, le service européen pour l’action extérieure, qui agit sous l’autorité du haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et l’assiste dans l’exécution de son mandat (conduite de la PESC en tant que président du Conseil des affaires étrangères et en sa qualité de vice-président de la Commission, chargé au sein de la Commission des responsabilités qui incombent à cette dernière dans le domaine des relations extérieures). En 2014, Federica Mogherini a été nommée à ce poste.

Le comité politique et de sécurité (COPS), composé d’ambassadeurs des 28 pays de l’UE, agit également sous l’autorité du haut représentant. Il surveille la situation internationale dans les régions couvertes par la PESC et joue un rôle clé dans la définition et le suivi de la réponse de l’Union européenne en cas de crise.