Help Print this page 
Title and reference
Stratégie de coopération avec la Chine (2007-2013)

Summaries of EU legislation: direct access to the main summaries page.
Languages and formats available
BG ES CS DA DE ET EL EN FR GA HR IT LV LT HU MT NL PL PT RO SK SL FI SV
HTML html ES html CS html DE html EN html FR html IT html HU html PL html RO
Multilingual display
Text

Stratégie de coopération avec la Chine (2007-2013)

L’Union européenne a un intérêt économique et politique à soutenir le développement durable de la Chine. À cette fin, la coopération engagée entre les partenaires tient compte de la situation du pays, en tant qu’acteur majeur du commerce mondial et des flux d’investissements mondiaux, consommateur de ressources naturelles et contributeur au réchauffement climatique, mais aussi des besoins de la Chine en termes de développement social.

ACTE

Commission européenne – Document de stratégie pays 2007-2013 Chine (EN).

SYNTHÈSE

Les relations de l’Union européenne (UE) et de la Chine ont évolué vers un partenariat stratégique. Ces relations de coopération, qui se sont développées sur la base d’un accord de coopération économique et commerciale, couvrent désormais un grand nombre de secteurs grâce à la mise en place d’un partenariat renforcé.

Le présent programme de coopération est un élément essentiel de cette relation.

Dialogue politique

Les partenaires poursuivent l’approfondissement de leurs relations à travers un dialogue politique régulier, en particulier dans les domaines:

  • du changement climatique et de l’énergie;
  • de l’immigration légale et illégale;
  • des droits de l’homme;
  • du commerce de biens, de services et de l’accès aux marchés;
  • de l’embargo européen sur les armes;
  • de la coopération politique étrangère et de sécurité, notamment concernant la prévention des conflits, la lutte contre les armes de destruction massive;
  • de la justice, liberté, sécurité, en se centrant sur la lutte contre le terrorisme, le crime organisé, le trafic d’êtres humains, les drogues, le trafic d’armes de petit et léger calibre.

Le dialogue politique sert également de cadre pour la négociation d’un accord de partenariat et de coopération (APC).

Priorités de coopération

Dans le domaine du commerce, le partenariat soutient la libéralisation des échanges et les engagements de la Chine en accord avec les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). L’importance de la Chine dans le commerce mondial est telle que le pays doit démontrer son aptitude à respecter des conditions de concurrence équitables et justes. De même, l’UE soutien la restructuration du secteur des services financiers, au vu de l’augmentation des échanges de services.

La coopération en matière d’aviation civile doit contribuer à améliorer la sécurité et à la sûreté aérienne, considérant le développement rapide du marché aérien et la place de plateforme de transit que constitue le pays en Asie. Des actions d’assistance technique règlementaire sont mises en place, de même que des projets de recherche, y compris pour le développement des transports verts.

La Chine doit parvenir à réduire l’impact social négatif de ses réformes économiques, afin d’accroître sa cohésion sociale et territoriale. Cet effort doit se traduire par des politiques au niveau régional, de l’emploi et du travail décent, de la sécurité sociale et de la santé. Ainsi, les partenaires peuvent procéder à des échanges d’expérience dans des domaines particuliers tels que le marché de l’emploi, l’exclusion sociale et les retraites.

De même, la coopération doit s’accroître dans le secteur de l’éducation et de la formation, pour le développement des programmes d’échanges d’étudiants et de professionnels, en particulier dans le domaine scientifique.

Enfin, les partenaires doivent conjuguer leurs efforts pour lutter contre le changement climatique, le développement d’instruments juridiques et économiques de protection de l’environnement et la gestion durable des ressources en énergie et en eau.

Dernière modification le: 12.07.2011

Top