Help Print this page 
Title and reference
Plan SET pour le développement des technologies à faible intensité carbonique

Summaries of EU legislation: direct access to the main summaries page.
Multilingual display
Text

Plan SET pour le développement des technologies à faible intensité carbonique

Dans le cadre de sa stratégie pour développer une économie à faible intensité carbonique, l’Union européenne (UE) s’est fixé des objectifs en matière d’énergie et de climat pour 2020. La technologie peut jouer un rôle majeur dans l’accomplissement de ces objectifs. Le plan SET est le pilier technologique de la politique de l’UE en matière d’énergie et de climat.

ACTE

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions «Investir dans le développement des technologies à faible intensité carbonique (plan SET)» [COM(2009) 519 final du 7 octobre 2009]

SYNTHÈSE

Dans le cadre de sa stratégie pour développer une économie à faible intensité carbonique, l’Union européenne (UE) s’est fixé des objectifs en matière d’énergie et de climat pour 2020. La technologie peut jouer un rôle majeur dans l’accomplissement de ces objectifs. Le plan SET est le pilier technologique de la politique de l’UE en matière d’énergie et de climat.

QUEL EST L’OBJET DU PLAN SET?

Le plan stratégique européen pour les technologies énergétiques (plan SET) vise à stimuler le développement et l’utilisation des technologies à faible intensité carbonique d’ici à 2020. Il encourage la coopération entre les pays, les entreprises et les institutions de recherche au sein de l’UE, afin de réduire les coûts grâce à la mise en commun des compétences et des infrastructures. Il contribue également à financer les projets.

POINTS CLÉS

Des initiatives industrielles européennes existent pour différentes formes d’énergie. Le pourcentage d'électricité qu'elles pourraient chacune produire d’ici à 2020 est donné entre parenthèses: énergie éolienne (20 %), énergie solaire (15 %), bioénergies (14 %).

L’initiative européenne pour le réseau électrique est conçue pour permettre à 50 % des réseaux en Europe d’intégrer des énergies renouvelables et d’équilibrer efficacement l’offre et la demande d’ici à 2020.

L’initiative pour le piégeage et le stockage du carbone visent à rendre les technologies concernées commercialement viables.

L’initiative pour la fission nucléaire durable espère faire commencer à fonctionner les premiers prototypes de réacteurs de génération IV d’ici à 2020.

L’initiative pour l’efficacité énergétique devrait permettre de placer 25 à 30 «villes intelligentes» (des villes qui utilisent les technologies numériques pour offrir aux citoyens des services publics améliorés et faire un meilleur usage des ressources en diminuant l’incidence sur l’environnement) au premier rang de la transition vers un avenir à faible intensité carbonique.

L’alliance européenne de la recherche dans le domaine de l'énergie encourage la coopération coordonnée entre les instituts de recherche nationaux sur des programmes communs. Elle s’accompagne d’initiatives pour créer des pôles scientifiques et de recherche.

La Commission étudie d’autres voies en matière de technologies, telles que l’énergie renouvelable en mer (par exemple l'énergie éolienne, les centrales marémotrices, etc.), le stockage de l’énergie, ainsi que le chauffage et le refroidissement à partir de sources d’énergie renouvelables. En ce qui concerne le nucléaire, elle s’attaque aux défis du prolongement de la durée de vie des infrastructures et de l’élimination des déchets nucléaires.

L’UE coopère activement avec nombre de ses partenaires internationaux au sein, notamment, du Forum stratégique de l'UE pour la coopération scientifique et technologique internationale.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le site internet du plan stratégique européen pour les technologies énergétiques.

ACTES LIÉS

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions «Technologies et innovation énergétiques» [COM(2013) 253 final du 2 mai 2013]

Dernière modification le: 05.08.2015

Top