Help Print this page 

Summaries of EU Legislation

Title and reference
Coopération en matière d’enseignement et de formation professionnels (EFP)

Summaries of EU legislation: direct access to the main summaries page.
Multilingual display
Text

Coopération en matière d’enseignement et de formation professionnels (EFP)

 

SYNTHÈSE DU DOCUMENT:

Conclusions sur les priorités futures de la coopération européenne renforcée en matière d’enseignement et de formation professionnels (EFP)

QUEL EST L’OBJET DE CES CONCLUSIONS?

À l’adresse de la Commission européenne et des pays de l’Union européenne (UE), elles proposent des idées de mesures d’application volontaire pour améliorer la qualité et l’efficacité de l’enseignement et de la formation professionnels (EFP) dans l’UE.

POINTS CLÉS

Ces conclusions ont identifié quatre domaines prioritaires qui devaient être traités, en parallèle des priorités et des lignes directrices énoncées dans le processus de Copenhague.

  • 2.

    Promotion de la qualité et de l’attrait des systèmes EFP

    • L’attrait de l’EFP devrait être promu auprès de tous les publics, en particulier les élèves, les adultes et les entreprises. En parallèle, l’accès et la participation à l’EFP pour tous devraient être garantis, en particulier pour les personnes ou les groupes exposés au risque d’exclusion.
    • De même, l’accès à des services d’information, de conseil et d’orientation devrait être facilité. Les parcours permettant aux personnes de progresser d’un niveau de qualification à un autre devraient également être facilités.
    • Des instruments communs devraient être créés pour la promotion de la qualité des systèmes d’EFP. En particulier, des mécanismes d’assurance qualité devraient être développés dans le cadre du futur système CERAQ. Les politiques d’EFP devraient reposer sur des données cohérentes, dont la collecte doit être améliorée. En outre, il conviendrait d’investir davantage dans la formation des formateurs de l’EFP, de développer l’apprentissage des langues adapté à l’EFP, de promouvoir la créativité et l’innovation dans l’EFP et d’améliorer des parcours d’apprentissage entre les différents niveaux d’éducation et de formation.
  • 3.

    Renforcement des liens entre l’EFP et le marché du travail

    • En vue d’améliorer les liens entre l’EFP et le marché du travail, il est essentiel de continuer à développer des mécanismes de prospective, mettant l’accent sur les emplois et les qualifications et déterminant les éventuelles pénuries de main-d’œuvre. Il importe de veiller à la participation des partenaires sociaux et des acteurs économiques dans l’élaboration des politiques d’EFP.
    • Il convient également d’améliorer les services d’orientation et de conseil, afin de faciliter le passage de la formation à l’emploi.
    • Les mécanismes destinés à favoriser la formation des adultes devraient également être renforcés pour contribuer à améliorer les possibilités de carrière et accroître la compétitivité des entreprises. Des efforts devraient être consentis en ce qui concerne la validation et la reconnaissance des acquis d’apprentissage non formel et informel. La mobilité des personnes en formation professionnelle par alternance devrait être accrue, en particulier par le renforcement des programmes de l’UE concernés. Enfin, il est nécessaire de développer le rôle de l’enseignement supérieur dans l’EFP et dans l’amélioration de l’insertion sur le marché du travail.
  • 4.

    Renforcement de la coopération européenne

    • L’efficacité des activités d’apprentissage en équipe devrait être améliorée et leurs résultats, mis à profit au niveau des politiques nationales en matière d’EFP. Il faudrait veiller à l’intégration et à la visibilité des priorités associées à l’EFP au sein de la future stratégie pour la coopération européenne dans le domaine de l’éducation et de la formation et sa mise en œuvre.
    • Des liens plus étroits devraient être noués avec les politiques relatives aux niveaux d’éducation et de formation, au multilinguisme et à la jeunesse. En outre, il est nécessaire de consolider la coopération avec les pays non membres de l’UE et les organisations internationales.
    • La Commission et les pays de l’UE sont invités à mettre en œuvre, dans les limites de leurs compétences respectives, les mesures établies dans le cadre de ces quatre priorités. Ils devraient utiliser des financements publics et privés en vue d’encourager les réformes au niveau national et la mise en œuvre des instruments de l’UE. Ils devraient améliorer la portée et la qualité des statistiques et de critères de référence sur l’EFP. Par ailleurs, ils devraient poursuivre le développement d’activités relatives à l’anticipation des besoins en matière de compétences.
    • La Commission et les pays de l’UE devraient échanger des informations et coopérer avec les pays non membres de l’UE en matière d’EFP. Le Cedefop (Centre européen pour le développement de la formation professionnelle) et l’ETF (Fondation européenne pour la formation) sont également étroitement associés aux actions de la Commission dans le domaine de l’EFP.

CONTEXTE

En 2010, la Commission a proposé de donner un nouvel élan à la coopération en matière d’enseignement et de formation professionnels. Cette coopération contribue à la fois à la stratégie globale Europe 2020 et au cadre stratégique «Éducation et formation», appelé «E&T2020», faisant ainsi progresser de nombreuse idées contenues dans les conclusions de 2009.

Un rapport conjoint du Conseil et de la Commission, publié en décembre 2015, définit les priorités de l’UE en matière d’enseignement et de formation pour la période 2016-2020.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter:

* TERMES CLÉS

Apprentissage non formel: apprentissage structuré (par ex. assuré par un enseignant ou une personne plus expérimentée que les apprenants) qui peut s’inscrire ou non dans le cadre d’un programme d’études. Il s’appuie sur les compétences individuelles des apprenants mais n’est pas sanctionné par une qualification formelle, par ex. comme le scoutisme.

Apprentissage informel: apprentissage qui ne se fonde sur aucun programme d’études et ne donne lieu à aucune qualification. L’enseignant est une personne plus expérimentée que l’apprenant, comme un parent apprenant l’alphabet à son enfant.

DOCUMENT PRINCIPAL

Conclusions du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres, réunis au sein du Conseil, sur les priorités futures de la coopération européenne renforcée en matière d’enseignement et de formation professionnels (EFP) (JO C 18 du 24.1.2009, p. 6-10)

DOCUMENTS LIÉS

Conclusions du Conseil du 12 mai 2009 concernant un cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l'éducation et de la formation («Éducation et formation 2020») (JO C 119 du 28.5.2009, p. 2-10)

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, Comité économique et social européen et au Comité des régions — Donner un nouvel élan à la coopération européenne en matière d’enseignement et de formation professionnels pour appuyer la stratégie Europe 2020 (COM(2010) 296 final du 9.6.2010)

Rapport conjoint 2015 du Conseil et de la Commission sur la mise en œuvre du cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l'éducation et de la formation («Éducation et formation 2020») — Nouvelles priorités pour la coopération européenne en matière d'éducation et de formation (JO C 417 du 15.12.2015, p. 25-35)

dernière modification 21.11.2016

Top