Help Print this page 

Summaries of EU Legislation

Title and reference
Jeunes volontaires — mobilité dans l’UE

Summaries of EU legislation: direct access to the main summaries page.
Multilingual display
Text

Jeunes volontaires — mobilité dans l’UE

 

SYNTHÈSE DU DOCUMENT:

Recommandation — la mobilité des jeunes volontaires dans l’UE

QUEL EST L’OBJET DE CETTE RECOMMANDATION?

  • Elle vise à encourager les pays de l’Union européenne (UE) à promouvoir la mobilité internationale des jeunes volontaires.
  • Elle fournit un système de coopération plus intensive entre les pays de l’UE qui offrirait de nouvelles opportunités de mobilité.

POINTS CLÉS

  • Cette recommandation établit un système de coopération pour les pays de l’UE conçu pour encourager les activités de volontariat transfrontières pour les jeunes*. Elle le fait sans porter atteinte à la diversité des systèmes nationaux de volontariat des pays de l’UE.
  • Les activités de volontariat offrent aux jeunes une expérience dans un contexte éducatif non formel* et d’apprentissage informel*. Elles les aident à développer leurs compétences professionnelles et sociales, ce qui augmente leurs chances de décrocher un emploi et de devenir des citoyens actifs, en encourageant leur intégration sociale. Le volontariat offre aux jeunes une raison d’être et un sens des responsabilités, et apporte une structure dans leur vie.
  • La recommandation encourage les pays de l’UE à renforcer la coopération entre les organisations de volontaires et les autorités publiques impliquées dans l’organisation des activités de volontariat, afin de promouvoir la mobilité des jeunes volontaires en Europe. Elle recommande que les pays de l’UE prennent des mesures, par exemple, pour:
    • augmenter la quantité d’informations disponibles sur les activités nationales de volontariat;
    • améliorer l’accès aux informations relatives aux activités de volontariat transfrontières pour toutes les personnes impliquées;
    • faciliter l’accès aux activités de volontariat transfrontières pour les jeunes volontaires, notamment en simplifiant les procédures;
    • accroître lespossibilités d’activités par une approche souple, en prenant en considération des aspects tels que
      • les structures d’accueil;
      • la création de points de contact entre les volontaires;
      • l’utilisation des mécanismes européens favorisant la mobilité (par exemple: la carte jeunes européenne);
      • la mobilité des animateurs de jeunesse*; et
      • la formation des personnes actives dans le secteur de la jeunesse;
    • promouvoir le développement des compétences interculturelles et l’apprentissage des langues pour faciliter la mobilité transfrontière;
    • encourager la mise au point d’outils d’autoévaluation afin que les organisations volontaires puissent garantir la qualité de leurs activités transfrontières;
    • échanger des informations et coopérer pour fournir des assurances concernant la protection sociale et juridique des volontaires;
    • favoriser la reconnaissance de l’expérience d’apprentissage des volontaires grâce à l’utilisation des instruments de qualification nationaux et européens, comme Europass, Youthpass et le cadre européen des qualifications;
    • encourager la participation des jeunes moins favorisés aux activités de volontariat transfrontières.
  • La recommandation approuve le soutien de la Commission européenne aux actions des pays de l’UE concernant les activités susmentionnées. Ce soutien se présente sous la forme du cadre de coopération de l’UE dans le domaine de la jeunesse, de la méthode ouverte de coordination, ainsi que du service volontaire européen qui est financé par le programme Erasmus+. Enfin, un portail des jeunes volontaires européens communique des informations à toutes les parties prenantes.

CONTEXTE

Pour de plus amples informations, veuillez consulter:

* TERMES CLÉS

Activités de volontariat transfrontières: activités ouvertes à tous les jeunes, entreprises volontairement dans l’intérêt général, pendant une période prolongée, dans un système clair, dans un pays autre que leur pays de résidence, non rémunérées ou avec un paiement symbolique et/ou couvrant les dépenses.

Éducation non formelle: éducation organisée dirigée par un enseignant ou un responsable qualifié. Elle n’aboutit pas à une qualification formelle. Elle contribue à développer les compétences et les aptitudes d’une personne, par exemple, les cours de formation continue pour les adultes et les scouts pour les enfants.

Apprentissage informel: aucun programme et aucune qualification acquise. L’enseignant est simplement une personne plus qualifiée que l’apprenant, par exemple, une baby-sitter qui aide un enfant dans l’apprentissage de la lecture.

Animateur de jeunesse: personne qui guide et soutient les jeunes dans leur développement personnel, social et éducatif.

DOCUMENT PRINCIPAL

Recommandation du Conseil du 20 novembre 2008 relative à la mobilité des jeunes volontaires dans l’Union européenne (JO C 319 du 13.12.2008, p. 8-10)

DOCUMENTS LIÉS

Conclusions du Conseil sur les compétences linguistiques visant à améliorer la mobilité (JO C 372 du 20.12.2011, p. 27-30)

Conclusions du Conseil sur un critère de référence en matière de mobilité à des fins d’apprentissage (JO C 372 du 20.12.2011, p. 31-35)

dernière modification 17.01.2017

Top