Help Print this page 

Summaries of EU Legislation

Title and reference
Objectifs du millénaire pour le développement (OMD)

Summaries of EU legislation: direct access to the main summaries page.
Languages and formats available
Multilingual display
Text

Objectifs du millénaire pour le développement (OMD)

SYNTHÈSE DU DOCUMENT:

Plan d’action de l’UE en douze points à l’appui des objectifs du millénaire pour le développement – COM(2010) 159 final

SYNTHÈSE

QUEL EST L’OBJET DE CETTE COMMUNICATION?

En 2010, la Commission européenne a présenté un plan d'action en 12 points à moyen terme afin de contribuer à l'accélération de la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

POINTS CLÉS

Réaliser les engagements en matière d'aide publique au développement

Afin de respecter son engagement à augmenter l’aide publique au développement (APD) de l’UE pour atteindre 0,7 % de son revenu national brut (RNB) en 2015, la Commission propose:

d’établir des plans d’action annuels pour optimiser la mise en œuvre de l’aide au développement;

de renforcer le mécanisme de responsabilisation de l’UE, en se fondant sur une évaluation de l’aide au développement;

que les pays de l’UE élaborent des législations nationales servant à fixer des objectifs en matière d’aide au développement.

Elle appelle en outre les autres donateurs internationaux à augmenter leur contribution de manière à s'aligner sur l'APD de l’UE.

Améliorer l’efficacité de l’aide

Pour renforcer l’efficacité de l’aide au développement et la coordination des différents acteurs impliqués, la Commission a proposé notamment de:

utiliser progressivement un cadre commun et un cycle de programmation unique pour l’UE et les pays de l’UE d’ici 2013;

mettre en place un cadre opérationnel pour l’efficacité de l’aide, la division du travail, la transparence des financements, la responsabilisation réciproque de l’UE et des pays en développement;

encourager les autres donateurs à suivre les principes d’efficacité de l’aide.

Plan d’action pour la réalisation accélérée des OMD

Afin d’accélérer la réalisation des OMD, la Commission a proposé que l’UE et les pays de l’UE:

ciblent en priorité les pays et populations les plus en retard,

visent les OMD les plus en retard et améliorer l'impact des politiques européennes sectorielles (p.ex. la santé, l’éducation, la sécurité alimentaire et l’égalité des sexes);

encourager l’appropriation des OMD par les pays partenaires (p.ex. l'intégration des OMD dans leurs propres stratégies de développement, ainsi qu’à travers l'amélioration de la qualité des statistiques);

adopter un programme de travail pour assurer la cohérence des politiques pour le développement susceptibles d'avoir un impact sur les pays partenaires (p.ex. dans les domaines clés du commerce et des finances, du changement climatique, de la sécurité alimentaire, des migrations et de la sécurité);

promouvoir la mobilisation des ressources domestiques, notamment par une meilleure gouvernance fiscale nationale et internationale ainsi que par le renforcement des systèmes de taxation fiscale des pays partenaires;

promouvoir l’intégration régionale et les échanges commerciaux, qui favorisent la croissance et l’emploi;

identifier et promouvoir des sources de financement innovant, y compris via des partenariats publics-privés, en vue de garantir des revenus stables pour un développement durable;

soutenir des stratégies d’adaptation et d’atténuation du changement climatique dans les pays partenaires (p.ex. en favorisant la coopération, la recherche et l’accès aux technologies vertes);

créer les conditions d’une sécurité à long terme (la plupart des pays en retard dans les OMD sont fragilisés par des conflits armés);

donner une nouvelle impulsion à la réforme de l'architecture de gouvernance internationale (p.ex. améliorer l’efficacité et la légitimité du processus grâce à une meilleure inclusion des pays les plus pauvres, dont les intérêts sont souvent marginalisés).

Réalisations

Les actions entreprises par l’UE et les pays de l’UE ont conduit à des résultats positifs. Ces résultats n’ont toutefois pas suffi, dans certains cas, pour atteindre les objectifs fixés.

Extrême pauvreté et faim

L’extrême pauvreté dans le monde a été réduite de moitié en 2010, cinq ans plus tôt que prévu, et continue de reculer, mais 836 millions de personnes vivent encore dans l’extrême pauvreté. De même, 72 pays sur 129 ont divisé par deux la part de leur population souffrant de la faim. Cependant, 795 millions de personnes connaissent encore la faim et deux milliards de personnes souffrent de mauvaise alimentation et un quart des enfants connaissent des retards de croissance à travers le monde.

Éducation primaire universelle

Le nombre d’enfants non scolarisés a pratiquement été divisé par deux depuis 2000. Dans le même temps, le taux d’alphabétisation des jeunes de 15 à 24 ans est passé de 83 % en 1990 à 91 % en 2015. L’appui de l’UE a contribué à ces progrès, ainsi qu’à de nettes améliorations à tous les niveaux d’éducation.

Égalité des sexes et autonomisation des femmes

Le monde a connu des progrès en matière d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes et des filles. Toutefois, les droits des femmes continuent d’être bafoués au quotidien, avec une ampleur parfois sans précédent. L’écart entre les sexes est d’autant plus grand lorsque cette inégalité s’ajoute à d’autres formes d’exclusion (handicap, âge, caste, origine ethnique, orientation sexuelle, éloignement géographique ou religion).

Mortalité infantile

Selon les estimations, il y aurait 16000 décès par jour. Le taux de mortalité des moins de cinq ans a diminué de moitié depuis 1990, passant de 90 à 43 décès pour 1000 naissances vivantes en 2015. Les reculs ont été plus marqués dans les foyers les plus pauvres que dans les plus riches, quelle que soit la région. Malgré tout, ces avancées n’ont pas suffi pour atteindre l’objectif d’une réduction des deux tiers de la mortalité des enfants de moins de cinq ans avant 2015.

Santé maternelle

Le taux de mortalité maternelle dans le monde a presque diminué de moitié entre 1990 et 2015. Les progrès accomplis n’ont cependant pas permis de réaliser l’objectif de l’OMD, qui était de réduire ce taux de trois quarts d’ici 2015.

VIH/SIDA, paludisme et tuberculose

Le nombre de décès causés par le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme a baissé de 40 % depuis l’an 2000.

Préservation de l’environnement

Les objectifs mondiaux concernant l’amélioration de l’approvisionnement en eau et la diminution de la population des bidonvilles ont été atteints avant leur échéance, mais la dégradation des ressources naturelles et de la biodiversité n’a pas cessé pour autant.

Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

D’importants progrès ont été réalisés depuis 1990. En 2014, les niveaux de l’aide au développement ont augmenté de 66 % par rapport l’an 2000. Dans le même temps, l’accès aux marchés des pays en développement s’est amélioré.

CONTEXTE

ACTE

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, Comité économique et social européen et au Comité des régions – Plan d’action de l’UE en douze points à l’appui des objectifs du millénaire pour le développement (COM(2010) 159 final du 21.4.2010)

dernière modification 13.01.2016

Top