Help Print this page 
Title and reference
Enseignement supérieur — Coopération entre pays de l’UE et pays tiers

Summaries of EU legislation: direct access to the main summaries page.
Multilingual display
Text

Enseignement supérieur — Coopération entre pays de l’UE et pays tiers

SYNTHÈSE DU DOCUMENT:

Renforcer la coopération avec les pays tiers en matière d’enseignement supérieur — COM(2001) 385 final

SYNTHÈSE

QUEL EST L’OBJET DE CETTE COMMUNICATION?

Elle énonce la stratégie et précise les règles visant à renforcer la coopération entre les pays de l’UE et les pays tiers dans le domaine de l’enseignement supérieur.

Elle a pour objectifs:

de positionner l’UE comme centre d’enseignement;

de soutenir les pays partenaires hors de l’UE dans leurs efforts de modernisation;

de promouvoir les valeurs communes et la compréhension entre les cultures;

de soutenir les pays de l’UE et leurs établissements d’enseignement supérieur dans leurs efforts d’internationalisation, et

d’améliorer la qualité des services et des ressources humaines par le biais de l’apprentissage mutuel et l’échange de bonnes pratiques.

POINTS CLÉS

La stratégie présentée dans cette communication cherche à tirer le meilleur profit de l’expérience résultant des programmes mis en place dans l’UE, comme le programme Erasmus+, qui vise, entre autres, à renforcer la dimension internationale du secteur de l’enseignement et de la formation au moyen de partenariats entre établissements d’enseignement supérieur dans les pays de l’UE et pays tiers.

Cette stratégie est axée sur des réseaux et des partenariats multilatéraux regroupant des pays ayant un système d’enseignement supérieur de niveau comparable à celui des établissements d’enseignement européens, de sorte que les universités concernées puissent s'accorder sur:

le contenu théorique des cours à dispenser aux étudiants bénéficiant d’échanges;

les dispositions concernant la prise en charge des étudiants durant leur séjour à l’étranger, ou

les mécanismes de reconnaissance des travaux effectués par les universités d’origine et d’accueil, en ayant recours au modèle du système européen de transfert et d’accumulation de crédits(ECTS)*.

Elle souligne le fait qu’il est important, pour que la coopération entre les pays de l’UE et les pays tiers soit réellement efficace, qu’elle ne repose pas uniquement sur l’échange d’étudiants. Il faut en effet que ces mesures soient accompagnées d’échanges de personnel enseignant et de l’élaboration de programmes communs d’enseignement.

Dans le but de promouvoir l’UE en tant que centre mondial d’excellence pour les études, la stratégie propose de renforcer les capacités des études européennes dans les pays tiers en étendant le réseau des centres d’études sur l’Union européenne et les chaires Jean Monnet (postes ouverts aux enseignants spécialisés dans l’intégration européenne dans le monde entier).

Les actions Marie Skłodowska-Curie, financées par Horizon 2020, complètent cette stratégie par la promotion de la mobilité transnationale des chercheurs et doctorants.

CONTEXTE

Les universités européennes bénéficient déjà d’une solide expérience en matière de coopération internationale; elles ont facilité l’élaboration de programmes internationaux et de diplômes communs, financé des projets de recherche et d’innovation internationaux et appuyé l’échange d’étudiants, de personnel enseignant et de connaissances. Cette coopération permet non seulement d’améliorer la qualité de l’enseignement et de la formation, mais également de stimuler l’innovation et la création d’emplois grâce à la mobilité, tout en offrant la possibilité aux enseignants et aux étudiants d’élargir leur horizon.

TERMES CLÉS

*Système européen de transfert et d’accumulation de crédits: système de crédits d’unités de cours conçu pour faciliter les transferts d’étudiants entre les pays. Il a été adopté par la plupart des pays de l’espace européen de l’enseignement supérieur et par bien d’autres.

ACTE

Communication de la Commission au Parlement européen et au Conseil concernant le renforcement de la coopération avec les pays tiers en matière d’enseignement supérieur [COM(2001) 385 final du 18 juillet 2001]

dernière modification 26.10.2015

Top