Help Print this page 
Title and reference
ECHO: Rapport annuel 2007

Summaries of EU legislation: direct access to the main summaries page.
Languages and formats available
BG ES CS DA DE ET EL EN FR GA HR IT LV LT HU MT NL PL PT RO SK SL FI SV
HTML html ES html DE html EN html FR
Multilingual display
Text

ECHO: Rapport annuel 2007

Le rapport présente les activités opérationnelles de la direction générale de l’aide humanitaire de la Commission européenne en 2007. Aucune crise humanitaire majeure ne s’est produite pendant cette période. Cependant les catastrophes naturelles, accentuées par les changements climatiques, ont augmenté, tant en termes de fréquence que de gravité. Par ailleurs, même si les conflits n'ont pas varié en nombre, ils ont tendance à durer plus longtemps et sont de plus en plus destructeurs, en dépit d'une baisse du nombre de réfugiés au cours des dernières années.

ACTE

Rapport de la Commission du 9 juillet 2008 - Rapport annuel 2007 de la direction générale de l'aide humanitaire (ECHO) [COM(2008) 449 final - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÉSE

En 2007 le budget de la direction générale de l'aide humanitaire

(DG ECHO) s’est élevé à 722 millions d’euros. Les actions financées ont permis de répondre rapidement aux catastrophes et crises d’origine naturelle ou humaine survenues dans les pays tiers.

Principales opérations

La DG ECHO a alloué 55 % de son budget aux États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), en se focalisant particulièrement sur l'Afrique (Soudan, République démocratique du Congo, Tchad, Zimbabwe, Sahel, Ouganda et Ethiopie).

Une part de 20 % du budget a été consacrée à l’Asie et à l’Amérique latine, en raison des crises et catastrophes naturelles qui se sont produites en Afghanistan, en Iran, au Pakistan, au Myanmar, ainsi qu’en Amérique Latine (Pérou, Nicaragua, Bolivie, Colombie).

Les pays du Moyen-Orient et les nouveaux États indépendants (NEI) ont bénéficié de 16 % du budget, destinés à soutenir les populations vulnérables de Cisjordanie et de la Bande de Gaza, les réfugiés palestiniens au Liban, en Jordanie et en Syrie ainsi que les populations vulnérables affectées par la crise en Tchétchénie.

La DG ECHO a poursuivi son soutien aux populations victimes de crises oubliées, telles que les réfugiés sahraouis en Algérie, les réfugiés bhoutanais, les victimes de l'insurrection maoiste au Nepal et les populations touchées par les troubles sévissant en Inde (Jammu et Cachemire).

En 2007 la stratégie de liaison entre l’aide d’urgence, la réhabilitation et le développement (LRRD) a été renforcée dans le contexte de l’adoption de l’instrument de coopération au développement (2007-2013) (ICD) et de l’instrument de stabilité (2007-2013).

La préparation aux catastrophes est demeurée un objectif majeur, atteint par la mise en place de projets DIPECHO aux niveaux local et régional pour sensibiliser les populations les plus vulnérables aux risques potentiels.

Des programmes de financement spécifiques ont bénéficié aux organisations non gouvernementales et aux organisations internationales, ainsi qu’aux agences des Nations unies, ayant conclu avec la Commission respectivement des contrats-cadre de partenariat et des accords-cadres de partenariat.

L’annexe du rapport fournit le détail des opérations financées en 2007.

Autres opérations

La DG ECHO a assuré la mise en œuvre et la qualité de l'aide humanitaire fournie, en veillant notamment à la sécurité du personnel de terrain, à la rapidité des interventions et au renforcement des contrôles à tous les stades du cycle de projet des opérations.

La Commission a également intensifié ses relations avec les autres institutions européennes, les institutions nationales des États membres, les organisations internationales et les bailleurs de fonds non européens.

Contexte

La DG ECHO opère dans le cadre du consensus européen sur l'aide humanitaire adopté en 2007 par le Parlement européen, le Conseil et la Commission. En 2008 le consensus doit être suivi d'un plan d'action opérationnel.

See also

Pour des informations complémentaires, veuillez consulter le site Internet de la direction générale de l’aide humanitaire et protection civile.

Dernière modification le: 21.01.2009

Top